Alain Chomel, Construire pour les plus fragiles - Livre

Zoom sur l'image Alain Chomel, Construire pour les plus fragiles - Livre
© Editions Libel - Alain Chomel, un architecte pour l'école, Laurence Jaillard
Alain Chomel est âgé de 24 ans quand son père, architecte reconnu à Lyon, l’associe à la conception de l’hôpital neurologique. Mais peu de temps se passe, en cette année 1955, avant qu’il ne doive abandonner l’agence familiale et l’apprentissage du métier. « L’Algérie m’a fait découvrir l’injustice. Elle m’a donné cette volonté de participer ma vie durant à la recherche de la justice, en faisant émerger plus de justesse dans la conception de l’architecture. Intégrer la politique dans l’architecture, c’est toujours penser qu’on travaille pour des gens. »

Aussi l’architecte ne cessera-t-il, en quarante-cinq ans de pratique, de sonder profondément les attentes de ceux pour qui il devra construire, surtout les plus fragiles, mineurs instables, handicapés mentaux, enfants. Ce désir de ressentir leur psychologie lui fera multiplier les échanges avec des praticiens de l’exclusion, du handicap et du jeune âge. Alain Chomel déclinera systématiquement un principe : l’agencement de l’espace est un très puissant facteur de sociabilisation. Ainsi, pour lui, la façon d’entrer dans un équipement collectif doit être la même qu’en un lieu privé. L’homme abhorre les couloirs interminables des écoles IIIe République, source de bruit et d’énervement. Dès la première qu’il réalise, à Décines (1968-1971), il dote chaque classe d’accès les plus indépendants possible et d’un maximum d’autonomie, grâce à un atelier et un vestiaire propres. « L’autonomie de la classe accélère celle de l’enfant », juge-t-il. Les espaces de détente ne sont pas placés devant les classes, pour pouvoir échelonner les temps de récréation et ainsi gagner en apaisement.

Une deuxième commande lui permet de mettre en pratique son intuition fondamentale : déclencher le processus d’apprentissage de la lecture et de l’écriture, à la charnière entre la dernière classe de maternelle et la première classe de primaire, exige une proximité entre celles-ci afin que les enseignants puissent se concerter en continu sur chaque enfant. Toujours dans la région lyonnaise, Chomel bâtit ou rénove 25 écoles maternelles et primaires. Il y réalise en 1968 le premier centre d’aide par le travail (CAT) de France, lieu de travail pour adultes déficients mentaux, des foyers, instituts médicopsychologiques, logements collectifs ou maisons individuelles, ainsi que l’église Saint-Jean-Apôtre dans le VIIIe arrondissement de Lyon (1959-1962). Les témoignages soulignent leur impact bénéfique : moins de violence et de casse dans les foyers, élèves plus calmes à la maison, équipes enseignantes mobilisées.

Quand bien même Chomel privilégiait les qualités d’usage de ses créations, une force plastique tout en sobriété anime chacune d’elles.

 

  • "Alain Chomel, un architecte pour l'école", Laurence Jaillard, Editions Libel, 143 p., 20€.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Palmarès de l'Equerre d'argent 2021, les candidatures sont ouvertes

Équerre d'argent 2021: les candidatures sont […]

12/05/2021

300 Les candidatures pour participer à la 39e édition du palmarès de l'Equerre d'argent sont ouvertes ! Proposez vos réalisations avant le 10 septembre 2021. Décernée depuis 1983, le prix organisé par les rédaction du Moniteur et d'AMC a pour objectif de faire connaître le meilleur de la production […]

Abonnés AMC

Extension d'équipement scolaire, Ateliers O-S, Lugrin (Haute-Savoie)

Pureté des formes et humanité de la matière, une […]

11/05/2021

300 A Lugrin, commune du pays d'Evian offrant un panorama époustouflant sur le lac Léman, la silhouette étirée en Corten du nouveau réfectoire de l'école signée Ateliers O-S émerge du site étagé en terrasses. Avec sa forme archétypale de la grange à deux pans, il joue de la pureté de son volume pour […]

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris, en charge de l’urbanisme, l’architecture, du Grand Paris, de la transformation des politiques publiques et des relations avec les arrondissements.

PLU bioclimatique, esthétique parisienne et […]

11/05/2021

300 Révision du plan local d'urbanisme, élaboration d'un "Manifeste de l’esthétique parisienne", débat sur la construction de nouvelles tours, etc. Dans un long entretien avec les journalistes du Moniteur, Marie-Douce Albert et Nathalie Moutarde, Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la maire de […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1477829_k2_k1_3420175.jpg

L'impossible héritage berlinois, entre mythes et […]

10/05/2021

300 A Berlin, dans le quartier populaire de Neukölln en passe d'être gentrifié, le projet de destruction-reconstruction de l'iconique grand magasin Kartast fait polémique. Un projet confié à David Chipperfield par Signa Holding, qui révèle le rapport ambigu qu'entretient la ville avec les fantômes […]

PHOTO - 24961_1477807_k2_k1_3420137.jpg

Deferrari+Modesti - Portrait

10/05/2021

300 Avant de fonder leur studio en 2010, Lavinia Modesti et Javier Deferrari ont collaboré avec Enzo Mari, Manuel Gausa et Stefano Boeri. Au fil des ans, Lavinia Modesti et Javier Deferrari se sont spécialisés dans l'aménagement et la décoration d'intérieur, le design de produits, les scénographies […]

Tour Opale, Lacaton & Vassal, Chêne-Bourg (Suisse)

La Tour Opale à Genève, dernier projet livré par […]

07/05/2021

300 Appartements traversants ou à double orientation, baies vitrées coulissantes du sol au plafond, prolongement des logements par des jardins d'hiver et des balcons, rideaux thermiques : à Chêne-Bourg, dans la banlieue de Genève, les lauréats du Pritzker 2021, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal ont […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital