Alessandro Mendini, quand le quotidien était un jeu

Zoom sur l'image Alessandro Mendini, quand le quotidien était un jeu
© Courtesy Alessi - Alessandro Mendini, designer et architecte

Né en 1931 à Milan, l’architecte et designer Alessandro Mendini s’est éteint dans sa ville natale le 18 février 2019. Figure créative hyperactive, il militait dans les revues, au sein de son studio et dans ses collaborations avec les industriels contre le design fonctionnaliste, pour des objets émotionnels et spirituels.

Anti-Bauhaus, partisan d’un design libre de toutes pressions fonctionnalistes, l’architecte et designer Alessandro Mendini rêvait d’un monde onirique peuplé d’objets émotionnels. Né en 1931 et formé à l’Ecole polytechnique de Milan, il s’engage dès les années 1960 dans le «controdesign» ou anti-design, militant contre l’anonymat de la série et pour la personnalisation des objets. En 1973, il cofonde l’école de design Global Tools et rejoint, à la fin des années 1970, le studio Alchimia, l’un des premiers collectifs de production dirigés par des designers en Italie. Y naissent deux collections, Bau Haus I et Bau Haus II, composées d’objets du quotidien flirtant avec le kitsch. Le fauteuil Proust, d’inspiration Régence et recouvert de touches colorées peintes à la main et à l’acrylique, selon un motif de prairie du peintre Paul Signac, fait sensation dès 1978. Le langage est ludique, l'objet incarne un autre rôle qui dépasse la simple fonctionnalité. Chaque exemplaire est unique, du fait de la variation des couleurs et même du matériau, puisque Proust sera réalisé en céramique et même en bronze.

Des danseuses dans la cuisine

Préférant la peinture, le dessin et l'approche théorique de l'architecture à la construction, Alessandro Mendini s’oriente très tôt vers la critique, devenant rédacteur en chef des revues Casabella, Modo et Domus, qu’il considérait comme autant d’objet de design en eux-mêmes. Il devient le conseiller artistique des firmes Alessi, puis Swatch. Avec leur silhouette de danseuse, le tire-bouchon Anna G. ou le moulin à poivre Anna Pepper développés pour Alessi, sont devenus le symbole d'une révolution qui transforme les actions du quotidien en jeu.

Manifeste postmoderne

Alessandro Mendini fondra finalement son propre atelier en 1989 à Milan, avec son frère Francesco. Ils y explorent toutes les échelles de la création, de l’architecture aux objets, en passant par la décoration intérieure. Parmi leurs clients: Magis, Philips, Cartier, Hermès, Venini, etc. Mendini y reprendra la fabrication de son fauteuil culte, le Proust, supervisant la fabrication de chaque exemplaire, authentifié par un certificat. L’expression de la liberté du concepteur et de l’usager par rapport aux prétendues attentes collectives, qui imprègne la production du designer émane également de sa principale œuvre architecturale, le Groninger Museum. Manifeste postmoderne ultra-coloré conçu avec Philipe Starck, Michele de Lucchi et Coop Himmelb(l)au et inauguré en 1994 aux Pays-Bas, il est dominé d'une tour de 60 mètres de haut recouverte de plastique lamifié doré, qui a sûrement inspiré celle de la fondation Prada siglée OMA, à Milan.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

La tour Alto d'IF Architectes en chantier à Paris, 2019

Arrêt sur chantier : signée IF architectes, la […]

22/07/2019

Unique en son genre, la tour Alto prend forme à la Défense, à Paris. Conçue par If architectes, elle signe une nouvelle ère pour l'architecture de l'esplanade où les nouvelles technologies permettent la mise en œuvre d'une architecture […]

Paulo Mendas da Rocha. Fauteuil Paulistano, 1957, Objekto

Le mobilier d'architectes s'expose à la Cité de […]

19/07/2019

Si elle s’avère une pratique assez courante chez les architectes contemporains, la production de mobilier revêt une grande diversité de formes et de motivations. En témoigne l’exposition « Mobilier d’architectes, 1960-2020 », actuellement […]

Made in URSS : Design et graphisme, 1950-1989, Justin McGuirk

L’univers soviétique au quotidien

19/07/2019

En Occident, les études sur le design soviétique sont rares et, dans notre conscience collective, le mode de vie induit par la société communiste a conduit à sa chute tout autant que son système politique. Sans chercher à revisiter l’histoire […]

Laboratoire dermatologique à Brabois (54), Aurélie Husson architecte (Studiolada)

Des laboratoires hors standards par Studiolada

18/07/2019

Les laboratoires conçus par Aurélie Husson de Studiolada sont implantés sur l’une des dernières parcelles du technopole de Brabois, un parc d’activité typique des années 1980 de la banlieue de Nancy, qui s’étend au milieu d’une […]

Rendez-vous à suivre

Cinq rendez-vous d'architecture, du 18 au 24 […]

18/07/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Merveilleuses maisons Jusqu’au 27 juillet, à la maison de l'architecture de Normandie, à Rouen Hommage aux maisons d’architectes, alors […]

14 logements sociaux à Saint-Etienne par Link architectes

A Saint-Etienne, une opération de 14 logements […]

17/07/2019

Pour que leur bâtiment fasse corps avec le déjà-là, les architectes l’ont conçu avec les qualités urbaines et esthétiques de son environnement. Dans un contexte bouché et minéral, où les perspectives sont rares, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus