Alessandro Mendini, quand le quotidien était un jeu

Zoom sur l'image Alessandro Mendini, quand le quotidien était un jeu
© Courtesy Alessi - Alessandro Mendini, designer et architecte

Né en 1931 à Milan, l’architecte et designer Alessandro Mendini s’est éteint dans sa ville natale le 18 février 2019. Figure créative hyperactive, il militait dans les revues, au sein de son studio et dans ses collaborations avec les industriels contre le design fonctionnaliste, pour des objets émotionnels et spirituels.

Anti-Bauhaus, partisan d’un design libre de toutes pressions fonctionnalistes, l’architecte et designer Alessandro Mendini rêvait d’un monde onirique peuplé d’objets émotionnels. Né en 1931 et formé à l’Ecole polytechnique de Milan, il s’engage dès les années 1960 dans le «controdesign» ou anti-design, militant contre l’anonymat de la série et pour la personnalisation des objets. En 1973, il cofonde l’école de design Global Tools et rejoint, à la fin des années 1970, le studio Alchimia, l’un des premiers collectifs de production dirigés par des designers en Italie. Y naissent deux collections, Bau Haus I et Bau Haus II, composées d’objets du quotidien flirtant avec le kitsch. Le fauteuil Proust, d’inspiration Régence et recouvert de touches colorées peintes à la main et à l’acrylique, selon un motif de prairie du peintre Paul Signac, fait sensation dès 1978. Le langage est ludique, l'objet incarne un autre rôle qui dépasse la simple fonctionnalité. Chaque exemplaire est unique, du fait de la variation des couleurs et même du matériau, puisque Proust sera réalisé en céramique et même en bronze.

Des danseuses dans la cuisine

Préférant la peinture, le dessin et l'approche théorique de l'architecture à la construction, Alessandro Mendini s’oriente très tôt vers la critique, devenant rédacteur en chef des revues Casabella, Modo et Domus, qu’il considérait comme autant d’objet de design en eux-mêmes. Il devient le conseiller artistique des firmes Alessi, puis Swatch. Avec leur silhouette de danseuse, le tire-bouchon Anna G. ou le moulin à poivre Anna Pepper développés pour Alessi, sont devenus le symbole d'une révolution qui transforme les actions du quotidien en jeu.

Manifeste postmoderne

Alessandro Mendini fondra finalement son propre atelier en 1989 à Milan, avec son frère Francesco. Ils y explorent toutes les échelles de la création, de l’architecture aux objets, en passant par la décoration intérieure. Parmi leurs clients: Magis, Philips, Cartier, Hermès, Venini, etc. Mendini y reprendra la fabrication de son fauteuil culte, le Proust, supervisant la fabrication de chaque exemplaire, authentifié par un certificat. L’expression de la liberté du concepteur et de l’usager par rapport aux prétendues attentes collectives, qui imprègne la production du designer émane également de sa principale œuvre architecturale, le Groninger Museum. Manifeste postmoderne ultra-coloré conçu avec Philipe Starck, Michele de Lucchi et Coop Himmelb(l)au et inauguré en 1994 aux Pays-Bas, il est dominé d'une tour de 60 mètres de haut recouverte de plastique lamifié doré, qui a sûrement inspiré celle de la fondation Prada siglée OMA, à Milan.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Palmarès de l'Equerre d'argent 2021, les candidatures sont ouvertes

Équerre d'argent 2021: les candidatures sont […]

12/05/2021

300 Les candidatures pour participer à la 39e édition du palmarès de l'Equerre d'argent sont ouvertes ! Proposez vos réalisations avant le 10 septembre 2021. Décernée depuis 1983, le prix organisé par les rédaction du Moniteur et d'AMC a pour objectif de faire connaître le meilleur de la production […]

Abonnés AMC

Extension d'équipement scolaire, Ateliers O-S, Lugrin (Haute-Savoie)

Pureté des formes et humanité de la matière, une […]

11/05/2021

300 A Lugrin, commune du pays d'Evian offrant un panorama époustouflant sur le lac Léman, la silhouette étirée en Corten du nouveau réfectoire de l'école signée Ateliers O-S émerge du site étagé en terrasses. Avec sa forme archétypale de la grange à deux pans, il joue de la pureté de son volume pour […]

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris, en charge de l’urbanisme, l’architecture, du Grand Paris, de la transformation des politiques publiques et des relations avec les arrondissements.

PLU bioclimatique, esthétique parisienne et […]

11/05/2021

300 Révision du plan local d'urbanisme, élaboration d'un "Manifeste de l’esthétique parisienne", débat sur la construction de nouvelles tours, etc. Dans un long entretien avec les journalistes du Moniteur, Marie-Douce Albert et Nathalie Moutarde, Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la maire de […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1477829_k2_k1_3420175.jpg

L'impossible héritage berlinois, entre mythes et […]

10/05/2021

300 A Berlin, dans le quartier populaire de Neukölln en passe d'être gentrifié, le projet de destruction-reconstruction de l'iconique grand magasin Kartast fait polémique. Un projet confié à David Chipperfield par Signa Holding, qui révèle le rapport ambigu qu'entretient la ville avec les fantômes […]

PHOTO - 24961_1477807_k2_k1_3420137.jpg

Deferrari+Modesti - Portrait

10/05/2021

300 Avant de fonder leur studio en 2010, Lavinia Modesti et Javier Deferrari ont collaboré avec Enzo Mari, Manuel Gausa et Stefano Boeri. Au fil des ans, Lavinia Modesti et Javier Deferrari se sont spécialisés dans l'aménagement et la décoration d'intérieur, le design de produits, les scénographies […]

Tour Opale, Lacaton & Vassal, Chêne-Bourg (Suisse)

La Tour Opale à Genève, dernier projet livré par […]

07/05/2021

300 Appartements traversants ou à double orientation, baies vitrées coulissantes du sol au plafond, prolongement des logements par des jardins d'hiver et des balcons, rideaux thermiques : à Chêne-Bourg, dans la banlieue de Genève, les lauréats du Pritzker 2021, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal ont […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital