André Wogenscky au quotidien

Zoom sur l'image André Wogenscky au quotidien
© Bernard Chauveau éditeur, coll. Lieux d'architecture, coédité avec la maison de l'architecture de Bourgogne - La maison Bandelier, André Wogenscky à Saulieu, Cyril Brulé, Christelle Lecœur. Contribution de Dominique Amouroux
Autant le dire d'emblée, cet ouvrage consacré à la maison Bandelier, la première commande d'André Wogenscky, n'est pas un livre d'architecture comme les autres. Remarquable, il se distingue par sa capacité à traiter d'un bâtiment sous l'angle du récit, on pourrait même aller jusqu'à dire de celui du vivant, ce qui n'est pas incompatible avec le sérieux d'une approche historique et archivistique.
Toutes les composantes sont là pour intriguer le lecteur : une œuvre méconnue de Wogenscky, lui-même trop souvent perçu comme l'ombre de Le Corbusier dont il fut l'adjoint, un client vétérinaire et sa femme avides de modernité, la ruralité de la petite ville de Saulieu située au cœur du Morvan. Comme s'il s'agissait d'une enquête, voire d'un roman, ils sont mis en scène par les deux auteurs qui, pour retracer l'histoire de ce bâtiment jusqu'à aujourd'hui, se sont en quelque sorte substitués à l'architecte. Traduite dans un aspect quotidien, la relation aux archives s'en trouve enrichie parce qu'elle amène du sens, évite l'écueil de réduire cette maison à un seul statut d'icône. Si de splendides photographies contemporaines et la reproduction d'articles tels ceux publiés à l'époque dans Domus donnent la mesure architecturale et plastique de cet habitat-structure, c'est le fil tendu de son histoire constructive qui nous donne les outils pour l'appréhender et l'impression de faire connaissance avec ses occupants.

La construction d'un suspens

On est ainsi introduit au cœur de la temporalité du projet en train de se faire, avec les entreprises sur le chantier marqué par ses bonnes surprises et ses déconvenues. Et le suspens fonctionne, car on assiste également aux délicates fluctuations du rapport de confiance client-architecte, jusqu'à l'occupation des lieux par la famille Bandelier dont la patience, pendant quatre années, aura parfois été rudement éprouvée. En témoigne la mise en garde de Wogenscky dès 1955 : « Il est bien exact que construire une maison est, sinon une aventure, tout au moins un grave problème qui n'autorise aucune erreur. C'est pour cela qu'il ne faut pas vous presser pour prendre une décision. » De même, la place accordée aux membres de la famille qui ont généreusement ouvert leurs portes et souvenirs permet de restituer des vécus sur plusieurs générations. Une mise en perspective qui va au-delà de la description des usages et dévoile des processus d'appropriation par les habitants successifs. Divisé en quatre parties, le livre propose des lectures multiples qui peuvent être linéaire, syncopée ou transversale, servies par une maquette limpide qui a su unifier un matériel iconographique éclectique, tout en conservant l'identité de chaque document. Quant à l'étude architecturale et, plus largement, à la démarche de Wogenscky, elles n'en sont pas moins présentes au fil des pages, faisant apparaître avec encore plus de relief le caractère intrinsèque de la maison de Saulieu - ainsi, par exemple, l'interprétation moderne de l'utilisation du matériau local qu'est le granit.
 
Ouvrant d'instructives échappées, les présentations de sa propre maison-atelier à Saint-Rémy-lès-Chevreuse ou de la maison Chupin à Saint-Brevin-l'Océan éclairent autant sur leurs différences que sur ce qui rassemble ces trois habitations, à savoir la recherche d'un espace domestique véritablement incarné.

 

  • La maison Bandelier, André Wogenscky à Saulieu, Cyril Brulé, Christelle Lecœur. Contribution de Dominique Amouroux, Bernard Chauveau éditeur, coll. Lieux d'architecture, coédité avec la maison de l'architecture de Bourgogne, 104 p., 20 €.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

PHOTO - 22932_1370610_k2_k1_3177153.jpg

Paris coloré, Paris transformé - Le fond […]

23/10/2020

300 Jusqu'au 11 janvier 2010 à la Cité de l'architecture et du patrimoine, le musée Albert-Kahn lève le voile sur une partie de son extraordinaire collection d'images de la capitale au début du XXe siècle. Au prisme de l'autochrome et de films, celle-ci apparaît à la fois intemporelle et en profonde […]

Par art et par nature / Architectures de guerre, Philippe Prost.

La leçon de guerre de Philippe Prost - Livre

23/10/2020

300 Qui a dit que l’architecture de guerre était un sujet aride ? Pour se convaincre du contraire, il faut lire le dernier essai de Philippe Prost, grand spécialiste de Vauban, qui se saisit de l’un de ses thèmes de prédilection pour penser l’architecture d’aujourd’hui et la ville de demain à l’aune de […]

Abonnés AMC

Maison à Fano (Danemark), Lenschow & Pihlmann architectes

Esthétiser l'ordinaire, une maison au Danemark par […]

22/10/2020

300 Briques creuses, câbles électriques, ciment coloré et plaques de plâtre fibré. Dans cette maison au Danemark, Lenschow & Pihlmann se jouent des matériaux standard de la construction pour bâtir une esthétique minimaliste. Le parti architectural étant d'établir une relation forte avec l'environnement, […]

Salle de boxe M. Ali, façade Est, Aconcept

Havre de paix pour le combat, une salle de boxe […]

21/10/2020

300 Pans de béton et pans vitrés sont les bases portées par Aconcept pour la salle de boxe Mohamed Ali, que l’atelier a livrée en juin 2020 à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne). L’édifice siège dans un terrain verdoyant, en plein secteur urbain. L’alternance entre le tout transparent et tout opaque est […]

Trophée Béton écoles, 9eme édition, candidatures

Trophée Béton écoles: derniers jours pour […]

21/10/2020

300 Les inscriptions à la 9e édition du Trophée Béton écoles, dédié aux étudiants en architecture qui valorisent l'usage du béton dans leurs projets, sont ouvertes jusqu'au 30 octobre 2020. Organisé par les associations Bétocib, CIMbéton et la Fondation Ecole Française du Béton, sous le patronage du […]

Abonnés AMC

Lycée, HUITETDEMI architectes, JM Chancel, JS Cardone, architectes associés, Allauch (Bouches-du-Rhône)

Une image pour l'apprentissage, un lycée par […]

20/10/2020

300 Le lycée conçu à Allauch (Bouches-du-Rhône) par l'agence HUITETDEMI avec les architectes JM Chancel et JS Cardone, se déploie à l'échelle d'une mini ville, apprivoisée par le rythme rationnel et régulier de sa structure bois. Dans l’ancienne carrière de gypse de la commune d’Allauch […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital