Prix Pritzker 2019: Arata Isozaki

Zoom sur l'image Prix Pritzker 2019: Arata Isozaki
© The Hyatt Foundation - Arata Isozaki, lauréat du prix Pritzker 2019

Articles Liés

Tour du monde des réalisations d'Arata Isozaki, en images

L’architecte indien Balkrishna Doshi reçoit le prix Pritzker 2018

RCR Arquitectes, lauréats du prix Pritzker 2017

L'architecte japonais Arata Isozaki a été désigné lauréat du prix Pritzker 2019, l'équivalent du "Nobel de l'architecture". A 87 ans, il rejoint la longue liste des Japonais sacrés par la prestigieuse récompense.

L'archipel nippon est une terre fertile pour la grande architecture. Après les Japonais Shigeru Ban (2014), Toyo Ito (2013), Sanaa (2010), Tadao Ando (1995) ou Kenzo Tange (1987), c'est au tour de l'architecte Arata Isozaki de voir sa carrière couronnée par la plus prestigieuse des récompenses en architecture, le Pritzker. Désigné lauréat 2019 du prix de la fondation Hyatt, il succède à l'Indien Balkrishna Doshi, distingué en 2018.

Architecture et ruine

 

Né à Oita, sur l'île de Kyushu en 1931, Arata Isozaki avait 14 ans quand les villes d'Hiroshima et de Nagasaki ont été bombardées. Marqué par les destructions de la guerre, son travail naît de la tension entre l'ambition d'un renouveau et le traumatisme de la guerre qui marque son pays. Diplômé de l'université de Tokyo en 1954, il débute aux côtés de Kenzo Tange. En 1968, son projet de papier «Re-ruined Hiroshima» (présenté en 2017, lors de l'exposition Japan-ness au centre Pompidou Metz), déploie des mégastructures sur les vestiges de la ville décimée. Des images qui oscillent entre futurisme et esthétique de la ruine. «Quand j’ai eu l’âge de commencer à comprendre le monde, ma ville natale a été incendiée, raconte l'architecte. Sur le rivage, la bombe atomique a été larguée sur Hiroshima. C'était en ruine complète, et il n'y avait pas d'architecture, pas de bâtiments, même pas une ville. Seules les casernes et les abris m'entouraient. Ma première expérience d'architecture a été le vide. Là, j'ai commencé à réfléchir à la manière dont les gens pourraient reconstruire leurs maisons et leurs villes.»

Des métabolistes au postmodernisme

 

Arata Isozaki fonde son agence en 1963. Basée à Okinawa au Japon, elle possède aujourd'hui des bureaux en Chine, en Italie et en Espagne. Sa riche production -plus de 100 projets réalisés, dont les derniers livrés à Milan, Shanghai et Doha- n'a de cesse de naviguer entre les styles, influencée par le brutalisme cher aux métabolistes japonais à ses débuts, puis par les approches plus postmodernes des architectes globalisés de la fin du XXe siècle. Le changement est en fait un style pour Arata Isozaki, grand voyageur qui a construit partout dans le monde, mais pas en France. "Arata Isozaki a su créer des bâtiments de grande qualité qui défient encore aujourd'hui les catégorisations, commente le jury du prix Pritzker. Dans une évolution constante, il apporte un regard nouveau pour chacune de ses réalisations." Auteur de nombreux écrits critiques, il influence depuis les années 1980 de bien des manières les travaux d'architectes du monde entier.

 

Parmi les œuvres marquantes d'Arata Isozaki: la bibliothèque préfectorale de Oita au Japon (1962-1966) ; l’Expo70 Festival Plaza à Osaka (1966-1970) ; le musée d'art contemporain de Los Angeles (1981-1986) ; le Palau Sant Jordi à Barcelone (1983-1990) conçu pour les Jeux olympiques de 1992 ; le Team Disney Building en Floride (1987-1990) ; le Centre culturel de Shenzhen en Chine (1998-2007) ; l'Allianz Tower à Milan (2003-2014) ; le centre national des congrès du Qatar à Doha (2004-2011) ou encore le Shanghai Symphony Hall (2008-2014).

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Ecole d’économie de Toulouse, Grafton architects

L'école d'économie de Toulouse, signée Grafton

01/04/2020

300 Pour accompagner cette période de confinement, AMC offre en accès libre une partie du contenu de ses derniers numéros. L'école d'économie de Toulouse, conçue par l'agence Grafton, est publié dans AMC n°285-mars 2020. Première livraison en France du duo irlandais Grafton, lauréat du prix Pritzker […]

Bureaux de l'agence d'architecture MVRDV à Rotterdam, projet d'aménagement réalisé par MVRDV

Architectes, qui êtes-vous?

31/03/2020

300 Le Conseil national de l'Ordre des architectes annonce le lancement, dès le 1er avril 2020, de la récolte de données pour nourrir la prochaine Archigraphie, l'éclairante étude démographique et économique menée sur tous les deux ans sur la population ordinale. C'est le miroir de la profession. […]

THE ARCHES PROJECT, Arches nomades pour lieux abandonnés, Boano Prismontas

Arches en kit pour start-uper en manque de fonds

30/03/2020

300 L’architecte basé à Londres, Boano Prismontas, a créé un dispositif léger d'arches modulaires pour installer des bureaux temporaires. Ces arches s’assemblent manuellement sans joint et se démantèlent rapidement, pour investir des lieux non utilisés sans toucher aux murs. C’est un concours autour de […]

Ricardo Bofill, Visions d’architecture

Ricardo Bofill, génial outsider - Livre

27/03/2020

300 Ricardo Bofill est un personnage de roman, déjà une légende tant son œuvre semble enrobée d'un filtre fictionnel qui identifie ses réalisations comme des univers autonomes et singuliers. A l'heure où frémit le retour en grâce du postmodernisme et que circulent de nouveau des images des colonnes de […]

Vue extérieure : Le Grand Louvre, Ieoh Ming Pei, Paris 1er, Équerre d’argent 1989 / prix spécial du jury

Confinés et cultivés: 4 podcasts sur […]

26/03/2020

300 Hormis la série estivale animée par David Abittan sur France Inter, Les choses de la ville, l'architecture est devenue trop rare à la radio. Pour s'en consoler, le confinement offre l'occasion de réécouter Métropolitains, l'émission culte du critique d'architecture François Chaslin, ou de découvrir […]

Antonin Yuji Maeno et Kelsea Crawford, Cutwork

Cutwork, un studio à l'ère du "co" - Portrait

25/03/2020

300 Pour accompagner cette période de confinement, AMC offre en accès libre une partie du contenu de ses derniers numéros. Le portrait de l'agence de design et d'architecture Cutwork est publié dans AMC n°285-mars 2020. Cutwork, c'est l'association de l'architecte et ingénieur Antonin Yuji Maeno avec la […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital