Architecture et promotion privée: "Je t'aime, moi non plus" - Dossier à retrouver dans le numéro de mai d'AMC

Zoom sur l'image Architecture et promotion privée: Je t'aime, moi non plus - Dossier à retrouver dans le numéro de mai d'AMC
© Urbavox / Jean-Pierre Porcher - 98 logements et bureaux à Paris XVII - Francis Soler, architecte

Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°251-mai 2016): un dossier spécial "logement en promotion privée", des détails "évacuation des eaux pluviales par chéneaux intégrés" et une matériauthèque "nouvelles vêtures pour la reconversion de l'entrepôt Macdonald". Mais aussi les réalisations du mois: la Canopée des Halles à Paris de Patrick Berger et Jacques Anziutti, un gymnase à Nice par CAB, une école et des logements à Paris par Béal & Blanckaert et  la densification d'un cœur de bourg à Mauves-sur-Loire par Tact. En référence, l'œuvre de Vilanova Artigas (1915-1985), architecte brésilien, auteur, notamment, de la faculté d'architecture de Sao Paulo.

 

ÉDITO - AMC numéro 251-mai 2016

 

Manquements

C’est l’histoire d’un projet bien mal parti, d’une affaire bien mal engagée. Comme il y en a malheureusement à la pelle dans le domaine de l’urbanisme. L’ennui, c’est que l’on ne parle pas là du réaménagement d’une place de sous-préfecture –ce qui n’excuserait rien– mais bien du quartier des Halles à Paris, le centre gravitationnel d’une agglomération de 10 millions d’habitants, qui compte par ailleurs la bagatelle de 30 millions de visiteurs annuels. Un lieu qui aurait dû, aux yeux du monde entier, devenir l’un des emblèmes de la capitale française, signifiant son entrée –enfin– dans le XXIe siècle. L’enjeu a semble-t-il échappé aux principaux responsables, à moins qu’il ne les ait totalement paralysés. Rappelons-nous ce concours d’urbanisme de 2004: sans programmation précise, il revenait aux quatre architectes sollicités de donner leur propre version de la destinée des Halles. Fallait-il densifier en construisant sur le pourtour, comme le faisait le projet Nouvel, au risque de réduire le jardin à une peau de chagrin, ou au contraire, étendre l’espace public à tout le site, comme l’imaginait MVRDV avec son immense sol de verre? Fallait-il déconnecter le centre commercial de la gare souterraine, comme le proposait Koolhaas, ou renforcer cette imbrication, comme l’indiquait le projet Seura avec son toit commun, dont le principe a finalement été retenu? En réalité, la puissance publique parisienne, en l’occurrence la première équipe Delanoë –obnubilée à l’époque par sa candidature, autre ratage, à l’organisation des Jeux olympiques de 2012– n’a pas eu de vision claire sur ce que devait devenir le centre de Paris. Et ne savait que penser des quatre propositions radicalement différentes qui lui étaient soumises. La décision de s’en remettre à la vox populi, sous couvert de concertation, a donc été prise. L’exposition publique des projets, avec urnes et bulletins de vote, a, bien sûr, débouché sur le projet le plus rassurant, le fameux "toit dans un jardin" de Seura. Cette "canopée", finalement réalisée douze ans plus tard par Berger et Anziutti (lire p. 32), si décriée depuis son inauguration le 5 avril, est avant tout l’héritière de ces manquements, de ces non-décisions. L’objet, avec ses 7000 tonnes d’acier, peut paraître lourd, issu d’une autre époque ou de contrées plus orientales où le gigantisme sert encore de passeport pour la modernité. Cependant, la question principale qui se pose désormais est bien: est-ce, malgré tout, mieux qu’avant? Et la réponse, sans nul doute, est positive. Pour un milliard d’euros, c’est bien le moins que l’on pouvait en attendre.

 

Gilles Davoine, rédacteur en chef

 

 

 

 

 

 

S'abonner à AMC ou acheter le numéro 251-mai 2016

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Les nids de Tadashi Kawamata, au Donjon de Vez

Micro maquettes et méga cabanes au Donjon de Vez

04/07/2022

300 Jusqu'au 30 octobre 2022, les architectes contemporains colonisent le Donjon de Vez (Oise). La forteresse médiévale expose une collection de cabanes, maquettes et prototypes, réunis par le galeriste Philippe Gravier. Nostalgie de l’enfance, refus de l’habitat classique, assemblage de matériaux bruts […]

Conférence de Atelier PNG à la Maison de l'architecture Île-de-France

Atelier PNG, en conférence à la Maison de […]

04/07/2022

300 L'architecte Grichka Martinetti, cofondateur de l'Atelier PNG, lauréat de l'Équerre d'argent 2021 pour les équipements de services publics à Neuvecelle (Haute-Savoie, avec Julien Boidot, Emilien Robin, arch. et Ateliers des Cairns, pay.), donnera une conférence le lundi 11 juillet 2022, à la Maison […]

PHOTO - 28011_1644923_k5_k1_3792666.jpg

Gommer les limites : un centre de loisirs par […]

04/07/2022

300 L'architecte Nicolas Simon livre un centre de loisirs au plan rationnel et aux surfaces maximisées, pour favoriser l'appropriation des usages. A Menucourt, près de Cergy- Pontoise, le nouveau centre de loisirs tire parti du dénivelé pour s'abstraire des vues alentour et offrir des hauteurs sous […]

AMC n°306 - juin, juillet 2022, spécial Intérieurs

Le numéro spécial Intérieurs d'AMC est paru

04/07/2022

300 Au sommaire du numéro d'AMC spécial Intérieurs qui vient de paraître (n°306 - juin, juillet 2022) et disponible en format numérique : une enquête sur le commerce, entre deux mondes, entre boutiques réelles et e-commerce, mais aussi la mue du musée de Cluny, un portrait de l'agence MBL et une visite […]

Argyroglo Martin - La Courneuve - Cité des 4000 - 40 X 50 - Tirage 5:30

La photo d'archi s'engage : vente d'œuvres au […]

01/07/2022

300 Ce samedi 2 juillet 2022, l'association Photographes et Architecture et la Galerie d'architecture organisent à Paris, une vente de tirages au profit des populations ukrainiennes. Les photographes de l'architecture se mobilisent pour l'Ukraine. Ce samedi 2 juillet 2022, l’association Photographes et […]

PHOTO - 28011_1645183_k3_k1_3793506.jpg

S'ancrer dans le paysage : un centre technique […]

30/06/2022

300 Conçu par l'agence grenobloise Brenas Doucerain, ce centre technique multifonctionnel s'intègre dans le grand paysage isérois en s'inspirant des bâtisses agricoles. Il fabrique une architecture située, magnifiant sans emphase des matériaux à faible impact environnemental. A forte dominante […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital