DOSSIER

Atelier O-S: "Le confinement ne doit pas être une parenthèse à oublier le plus vite possible"

Zoom sur l'image Atelier O-S: Le confinement ne doit pas être une parenthèse à oublier le plus vite possible
© Camille Gharbi - Atelier O-S architectes, Gaël Le Nouëne, Vincent Baur et Guillaume Colboc

Articles Liés

O-S architectes, Vincent Baur, Guillaume Colboc et Gaël Le Nouëne

O-S architectes - 14 logements et 6 maisons - Dijon

L'audacieuse mise en scène d'Ateliers O-S

Télétravail, chômage partiel, poursuite des études, reprise ou arrêt des chantiers. L'organisation des architectes est mise à rude épreuve par le confinement imposé pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Pourtant, dans les agences -ou plutôt hors les agences-, les échanges entre associés, salariés, co-traitants et clients se poursuivent, la division du travail s'adapte au fil de la situation, la gestion des projets s'optimise. Comme en temps de crise économique, les architectes français repensent leur système de production pour passer l'orage. Et ils envisagent déjà l'après, les leçons que la profession et le monde de la construction devront tirer de la situation actuelle. L'atelier O-S architectes répond aux questions d'AMC.

AMC: Le confinement imposé pour lutter contre l'épidémie de coronavirus installe le télétravail dans la durée. Comment l'activité se poursuit-elle dans votre agence? Comment adaptez-vous vos installations et votre organisation au fil du temps?

Atelier O-S architectes: Nous avons réussi à conserver la totalité de nos activités en mettant toute l'équipe en télétravail et en passant beaucoup de temps à échanger en visioconférence ou par téléphone. L'échange quotidien reste essentiel pour garantir le bon développement des projets. Nous travaillons dans le dialogue et la négociation, ce qui permet d'approfondir les questions de projet et d’organisation. Pour cela, nous utilisons des outils qui étaient partiellement en place auparavant.

Cependant, les journées deviennent très courtes car nous enchaînons les réunions. Le rythme n'est pas toujours fluide en raison de la distance. En plus des échanges internes à l'agence et de ceux avec les bureaux d'étude et les maîtres d’ouvrage, nous menons des projets en association avec d'autres agences d'architecture, avec qui nous profitons des outils informatiques pour tenter de mieux co-concevoir.

 

Avez-vous recours au chômage partiel?

Nous avons réussi à maintenir tous nos salariés en activité complète jusqu'à ce jour, nous repoussons au maximum la mise en place du chômage partiel. Même si les chantiers sont à l'arrêt, il y a toujours du travail à rattraper ou à anticiper.

 

D'après vous, quels dangers risquez-vous face au prolongement du confinement?

Le plus compliqué est de ne pas avoir d’échéance. Tant qu'il y en a, nous pouvons nous organiser. Les études peuvent avancer, mais c'est la poursuite et la reprise des chantiers qui va être problématique. En région parisienne, les Jeux Olympiques ont déséquilibré les appels d'offres. Une fois terminé, le confinement va encore compressé le temps et les agendas. Pourtant, s'il faut du temps pour combattre un virus, il en faut également pour sortir un chantier.

 

Comment envisagez-vous l'après confinement?

Nous espérons un changement profond des mentalités, dans tous les domaines. Que cela puisse transparaître aussi dans le milieu de la construction, où il y a eu trop de dérives libérales ces dernières années. L'aveuglement généralisé face au manque de cohérence entre les enveloppes travaux, les ambitions affichées et la réalité sur le terrain conduisent à des situations désastreuses pour les projets et leurs utilisateurs. Le confinement ne doit pas être une parenthèse à oublier le plus vite possible. Il doit être l'occasion de donner du sens à nos actions, pour qu'elles soient durables et vivantes. Il faudrait une remise en question des donneurs d'ordres, du pouvoir trop concentré au mains des lobbies, qui influent sur des politiques "court termistes".

 

Propos recueillis par Margaux Darrieus

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital