Bernard Reichen, architecte urbaniste « Le parking comme service à la personne, avec des espaces modulaires et reconvertibles »

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Zoom sur l'image Bernard Reichen, architecte urbaniste « Le parking comme service à la personne, avec des espaces modulaires et reconvertibles »
PHOTO - 071_Image46404.jpg

« L'automobile ne dessine plus la ville : c'est le fait central de l'urbanisme d'aujourd'hui. Les mobilités collectives, les réseaux " doux ", les continuités végétales et hydrologiques ont pris le pas sur les systèmes viaires dans la conception et dans l'imaginaire des villes. À contrario, l'automobile - devenue propre, économe, ludique, recyclable et numérisée - a de beaux jours devant elle. Ce paradoxe est l'une des grandes intrigues urbaines dans la période de transition que nous traversons. Deux questions sont maintenant tranchées. D'une part, l'utilisation de l'automobile ne pourra plus justifier la congestion et la pollution dans les villes denses. D'autre part, l'automobile devra aussi assumer son véritable coût, tout particulièrement quand elle ne roule pas. Si ces facteurs d'évolution des usages sont clairs, les outils opérationnels adaptés à cette phase de transition le sont moins. Dans une période aussi incertaine, le risque serait de concevoir l'avenir avec les outils du passé. Si l'automobile reste au cœur des débats, la question du stationnement apparaît comme un levier essentiel de la transformation des usages.

Notre position dans ce domaine et notre attitude dans la conception urbaine se résume en un mot : la mutualisation. C'est une notion qui recouvre deux objectifs décalés dans le temps. Le premier consiste à faire du parking un " service à la personne " : des lieux confortables, sécurisés, intégrant des pôles de mobilité douce comme des " conciergeries de quartier " sont intégrés à des ensembles urbains où la mixité fonctionnelle est la règle. Ces espaces doivent être modulaires, reconvertibles ou déconstructibles pour accompagner l'évolution des besoins. La mise en œuvre de ces dispositifs est évidemment complexe, mais au-delà d'un gain de place de l'ordre de 20 %, c'est la condition nécessaire à la transformation des pratiques.

Sur cette base, il sera ensuite possible de dissocier la voiture de son propriétaire. Cet objectif anticipe sur la fin d'une identification à l'automobile et d'un " instinct de propriétaire ". Un nouveau rapport à l'automobile permettra dans l'avenir de privilégier l'usage à la demande, le partage et toutes les formes de location. Le parking sera le lieu d'organisation de cette mutation et, dans ce nouveau contexte, la charge de " l'empreinte écologique " globale d'un parc de véhicules sera confiée à des équipes structurées, répondant à un cahier des charges précis. Dans les années soixante, l'espace a changé plus vite que la société. Nous sommes maintenant en cycle inversé et la société numérique invente chaque jour ses codes et ses usages. C'est ce mouvement qu'il faut accompagner sans dogmatisme ni esprit de modèle par des dispositifs urbains simples et évolutifs. L'urbanisme des " tracés " et l'urbanisme des " modes de vie " sont devenus maintenant indissociables, et tout projet urbain doit composer avec cette réalité.

Bernard Reichen, architecte urbaniste « Le parking comme service à la personne, avec des espaces modulaires et reconvertibles » Bernard Reichen, architecte urbaniste « Le parking comme service à la personne, avec des espaces modulaires et reconvertibles »
PHOTO - 066_Image45945.jpg

Tank 450 places et bureaux Tourcoing

Actuellement en chantier sur un terrain de l'ancienne usine de La Tossée, cette « ruche d'entreprises » réunit, face à un parc, bureaux et ateliers destinés aux entreprises innovantes de l'industrie textile associés à un […]

PHOTO - 066_Image46368.jpg

SCAU 3 200 places Toulouse

À l'entrée du site de l'aéroport Toulouse- Blagnac, deux parkings contigus de huit niveaux se cachent derrière un écran en Inox, de manière à suggérer l'idée d'une lame de 280 m reflétant le ciel. Les architectes Cardete & […]

PHOTO - 069_Image45770.jpg

Archikubik 804 places et commerces Montpellier

Le parking aérien de la gare Saint-Roch, en chantier depuis l'automne dernier, s'élève sur une étroite bande de terrain qui sépare les voies ferrées de la nouvelle ligne du tramway. Monument de neuf étages avec un niveau de […]

PHOTO - 064_Image46417.jpg

Quelle place pour le stockage des voitures en ville ?

Durant les trois dernières décennies, le stationnement en sous-sol a régné sans partage. Surveillé et bien entretenu, il est non seulement rentable, mais peut être également d'un usage relativement agréable. En la matière, la […]

PHOTO - 068_Image46275.jpg

JOHO Architecture 44 places, commerces et restaurant Séoul

À l'entrée d'un quartier populaire de Yongin, ville nouvelle de la capitale coréenne, l'édifice attire l'attention avec ses façades translucides aux reflets changeants le long d'un cours d'eau canalisé. Le jeune architecte […]

PDF de l'article

Parkings urbains

L'âge d'or des parkings publics souterrains est probablement passé, crise oblige. Plus économique que son homologue enterré, le parking silo, cet immeuble à plateaux si particulier, reprend du galon. Dans la gamme des immeubles […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital