Centre Pompidou Metz

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Zoom sur l'image Centre Pompidou Metz
PLAN - CPM5PL00-EPS.eps

Plan du rez-de-chaussée.

Maîtrise d’ouvrage communauté d’agglomération de metz métropole Maîtrise d’Œuvre Shigeru ban et Jean de Gastines

L’architecture du futur Centre Pompidou de Metz n’évoque en rien celle du monument parisien imaginé il y a une trentaine d’années par Renzo Piano et Richard Rogers. Le projet de Shigeru Ban et Jean de Gastines n’en est pas moins singulier, notamment par la vaste couverture ondulante qui viendra coiffer l’édifice.

Bien que le budget ait été réduit, le concept initial est conservé et le centre offrira environ 5 000 m2 de surface d’exposition. Le bâtiment se veut ouvert à l’expérimentation, dans quatre modules indépendants de 1200 m2 chacun, dont trois « tubes » en béton orientés respectivement vers la cathédrale, la gare et l’entrée principale.

Pour exposer le parti constructif de la toiture qui unifie l’ensemble, Shigeru Ban aime exhiber un chapeau chinois comme modèle conceptuel. En fait, au stade actuel de l’APD, le principe d’une structure tressée a été abandonné, parce qu’irréalisable à cette échelle (8 250 m2 de surface déployée).

La couverture en PTFE, armé de fibres de verre et protégée par un film en téflon à effet auto nettoyant, sera légèrement translucide (20 % de transmission lumineuse), laissant deviner les lignes de la charpente en filigranes. Sa forme toute en courbes, ascendantes vers le fut de la tour signal au centre, ou descendantes vers les quatre « entonnoirs » qui la relient au sol, est étudiée dans la soufflerie du CSTB à Nantes. Sa géométrie très complexe génère des efforts multidirectionnels, en tension, en compression et en flexion.

Le point le plus problématique s’avère la conception de la charpente en bois, pour laquelle les ingénieurs ne peuvent se référer à aucun exemple déjà réalisé. Le « tressage » de poutres de 20 m de long étant exclu, le bureau d’études Ove Arup a conçu une structure formée de trois niveaux de poutres superposées, se croisant pour dessiner des hexagones de 6 m d’entraxe.

Deux options sont étudiées pour le choix du matériau : lamellé-collé « traditionnel » ou Kerto. Architectes et ingénieurs préfèrent le second, plus léger et sophistiqué, mais son coût plus élevé et un unique fournisseur (Finnforest) pourrait conduire à lui préférer le lamellé-collé dans le cadre d’un appel d’offres en entreprise générale.

Au total, 7 500 nœuds de connexion par boulonnage et collage seront nécessaires. Des cales en bois seront interposées entre les poutres. Des platines métalliques seront intégrées dans des réservations prévues dans les poutres à l’endroit de chaque nœud. La section minimale des poutres (hypothèse Kerto) serait de 8 x 35 cm, pour une longueur ne dépassant pas 23 m, afin de respecter la limite autorisée par le gabarit routier.

Des anneaux autour du fut de la tour centrale et des émergences des « tubes » en béton participent à la rigidité de la couverture. En revanche, les concepteurs ont renoncé à l’idée d’une poutre de rive qui aurait alourdi le projet. La charpente sera donc « écrasée » à sa périphérie et la toile tendue par serrage. Après deux ans d’études, l’appel d’offres devrait être lancé en décembre 2005.

Centre Pompidou Metz Centre Pompidou Metz Centre Pompidou Metz Centre Pompidou Metz Centre Pompidou Metz Centre Pompidou Metz Centre Pompidou Metz Centre Pompidou Metz Centre Pompidou Metz Centre Pompidou Metz
DESSIN - peau technique intro.eps

Introduction

Rarement un dossier « Détails » aura réuni des projets aussi dissemblables, du moins à première vue . Quatre exemples seulement, mais quatre architectures fortement typées. La volumétrie des projets de Jean Nouvel et Finn Geipel […]

PHOTO - SCD-5-17 n&b.eps

Cité du design Saint-Etienne

Maîtrise d’ouvrage Saint-Etienne métropole Maîtrise d’Œuvre Lin Finn Geipel et Giulia Andi Le design peut-il inspirer l’architecture ? Pour Finn Geipel, la question ne se pose guère du point de vue du langage formel. « En […]

PHOTO - MAII_envir_012_PP.eps

Opera Mariinsky 2 Saint-Petersbourg

Maîtrise d’ouvrage ministère de la culture de russie Maîtrise d’Œuvre dominique perrault Le projet de Dominique Perrault enrichit le ciel de Saint-Pétersbourg d’une nouvelle coupole. Rien à voir bien sûr avec un bulbe doré à la […]

PLAN - CPM5PL00-EPS.eps

Centre Pompidou Metz

Maîtrise d’ouvrage communauté d’agglomération de metz métropole Maîtrise d’Œuvre Shigeru ban et Jean de Gastines L’architecture du futur Centre Pompidou de Metz n’évoque en rien celle du monument parisien imaginé il y a une […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital