Centres commerciaux

  • Actualités
Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné

Entre les « boîtes » de périphérie et les « bunkers » de centre-ville, le centre commercial fait figure de parent pauvre de l'architecture contemporaine. Longtemps, l'accès à des produits bon marché s'est fait au prix d'une indigence formelle assumée. Mais avec l'arrivée d'internet, le commerce classique a du mal à concurrencer le commerce dématérialisé. Les surfaces commerciales misent dès lors sur l'architecture. Le hangar décoré d'une enseigne, cher à Robert Venturi dans les années 60, fait place à des bâtiments spectaculaires, promettant au consommateur de vivre une nouvelle expérience. Et l'intégration d'activités de loisirs incite le chaland à prolonger sa visite. En centre-ville, les programmes évoluent : des bureaux, des habitations ou des équipements y sont associés. Les centres commerciaux français totalisent 15 millions de m2 répartis dans 740 sites. On mesure l'importance du chantier à mener sur des bâtiments qui doivent se transformer pour mieux s'intégrer aux espaces urbains et répondre aux exigences environnementales, dans des budgets toujours limités.

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital