Cité du design Saint-Etienne

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Zoom sur l'image Cité du design Saint-Etienne
PHOTO - SCD-5-17 n&b.eps

La structure de l’enveloppe est réalisée par découpage au laser de plaques d’acier de 50 mm d’épaisseur.

Maîtrise d’ouvrage Saint-Etienne métropole Maîtrise d’Œuvre Lin Finn Geipel et Giulia Andi

Le design peut-il inspirer l’architecture ? Pour Finn Geipel, la question ne se pose guère du point de vue du langage formel. « En revanche, explique-t-il, en imaginant un bâtiment actif et réactif par rapport aux comportements des usagers et aux conditions climatiques, comme en intégrant des dispositifs d’économie et de production d’énergie, nous étions en phase avec les recherches de certains designers sur l’adaptabilité des objets à des préoccupations et des modes de vie nouveaux ».

La conception de la « platine », composante essentielle de la Cité du design, qui nous intéresse ici, répond à la demande du maître d’ouvrage de créer « la rue du design ». L’enveloppe linéaire de la platine, longue de 200 m et large de 32, propose une nouvelle interprétation du concept de passage urbain cher à Walter Benjamin. L’esprit du projet se polarise sur deux dimensions fonctionnelles et techniques. La première concerne la diversification des ambiances à l’intérieur d’un volume unique, de l’agora à peine tempérée, à la bibliothèque au climat très contrôlé. La seconde s’attache à la gestion de l’énergie, avec la réduction « mécanique » des besoins et la production d’électricité par l’enveloppe même du bâtiment.

La forme est aussi simple que le contenu technologique est riche. La structure de l’enveloppe est composée de deux mailles solidaires mais écartées de 70 cm. La solution treillis de tubes envisagée au départ est abandonnée au profit d’épaisses (50 mm) plaques d’acier découpées au laser pour créer des portiques triangulés, qui se déploient sans rupture de la façade à la couverture en forme de voûte écrasée.

Sur cette « grille » rigide sont fixés à l’extérieur des panneaux triangulaires équilatéraux de 1,5 m de côté. Le projet transcende la traditionnelle distinction entre surfaces opaques et transparentes en alternant cinq types différents de panneaux : opaques et isolants à peau aluminium, vitrés, diffuseurs de lumière filtrée, photovoltaïques et de photosynthèse. Dans les panneaux « filtre », deux plaques de verre portant des bandes imprimées de couleur argent peuvent coulisser pour une occultation modulable. La forme triangulaire complique la mise au point des panneaux filtres et photovoltaïques. La photosynthèse artificielle relève de l’expérimentation à partir d’un procédé inventé par le professeur Graetzel en Suisse. En exploitant la sensibilité des cristaux liquides à la lumière, il est possible de produire de l’électricité, avec un rendement inférieur à celui des cellules photovoltaïques, mais en toutes circonstances, y compris par temps couvert.

La surface et l e positionnement des différents panneaux seront déterminés en fonction de l’organisation de l’espace et des usages encore à finaliser par la maîtrise d’ouvrage. En l’absence de parement intérieur, la structure sera visible et l’arrière des panneaux dessinera une composition de motifs triangulaires exactement symétrique de celle visible de l’extérieur.

Cité du design Saint-Etienne Cité du design Saint-Etienne Cité du design Saint-Etienne Cité du design Saint-Etienne Cité du design Saint-Etienne Cité du design Saint-Etienne Cité du design Saint-Etienne Cité du design Saint-Etienne Cité du design Saint-Etienne Cité du design Saint-Etienne Cité du design Saint-Etienne
DESSIN - peau technique intro.eps

Introduction

Rarement un dossier « Détails » aura réuni des projets aussi dissemblables, du moins à première vue . Quatre exemples seulement, mais quatre architectures fortement typées. La volumétrie des projets de Jean Nouvel et Finn Geipel […]

PHOTO - SCD-5-17 n&b.eps

Cité du design Saint-Etienne

Maîtrise d’ouvrage Saint-Etienne métropole Maîtrise d’Œuvre Lin Finn Geipel et Giulia Andi Le design peut-il inspirer l’architecture ? Pour Finn Geipel, la question ne se pose guère du point de vue du langage formel. « En […]

PHOTO - MAII_envir_012_PP.eps

Opera Mariinsky 2 Saint-Petersbourg

Maîtrise d’ouvrage ministère de la culture de russie Maîtrise d’Œuvre dominique perrault Le projet de Dominique Perrault enrichit le ciel de Saint-Pétersbourg d’une nouvelle coupole. Rien à voir bien sûr avec un bulbe doré à la […]

PLAN - CPM5PL00-EPS.eps

Centre Pompidou Metz

Maîtrise d’ouvrage communauté d’agglomération de metz métropole Maîtrise d’Œuvre Shigeru ban et Jean de Gastines L’architecture du futur Centre Pompidou de Metz n’évoque en rien celle du monument parisien imaginé il y a une […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital