DOSSIER

Claire Le Rouzic, architecte: "Profiter des vides révélés par les démolitions"

 

Bien que j'aime le travail de Sanaa, oui, il faut annuler le PC!

 

Trois sujets sont primordiaux à mon sens :

 

– Paris a besoin d'espace de respiration, de dent creuse, de libération du sol. Avec les démolitions des bâtiments opérées en prévision de la construction de ceux conçus par Sanaa, on découvre un espace libéré qui offre une vraie respiration à la rue de Rivoli. On imagine alors une belle place centrale qui pourrait accueillir un espace vert, un lieu de connexion entre la Seine et Châtelet, point de rencontre et de dilatation urbaine.

 

– La démolition de cet îlot a permis la découverte d'une magnifique façade arrière Art-Déco de la Samaritaine, rue Baillet. Cette découverte donne beaucoup de sens au retournement de façade pensé par Jourdain. À quoi bon la masquer?

 

– Paris n'a peut-être pas besoin de plus de commerces de luxe au vu des nombreux, très nombreux, espaces de shopping. Même les Galeries Lafayette et le Printemps sont déjà beaucoup moins fréquentés qu'avant. Mais LVMH n'a sûrement que faire de cet argument!

 

Dans l'attente du verdict!

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

La Samaritaine, un palimpseste urbain

Le projet de reconversion de la Samaritaine actuellement en cours d’instruction fournit l’occasion de revenir sur une épopée architecturale majeure dans l’histoire des Grands magasins parisiens […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus