DOSSIER

Comment construire en zones inondables?

Comment construire en zones inondables?
© Agence BIG - Projet de réaménagement des rives sud de Manhattan par l'agence BIG

Donnez votre avis ou partagez votre expérience en envoyant votre point de vue argumenté (et si possible votre photo) à la rédaction en cliquant ici. Votre contribution sera publiée pour enrichir le dossier ci-dessous.

 

Les récentes crues ont destabilisé le pays. Pourtant, les inondations représentent, en France, le premier risque naturel: un bâtiment sur quatre y serait exposé et plus de 20% de la population française vivrait en zone inondable. Des chiffres qui impressionnent, mais traduisent le simple fait que, de tout temps, les hommes se sont installés dans les vallées, près des rivières et des côtes. Des outils réglementaires et législatifs sont aujourd'hui à la disposition des élus et professionnels de l’aménagement et de la construction pour faire face aux inondations. Les plans de prévention des risques inondations (PPRI) comme les programmes d’action et de prévention contre les inondations (PAPI) sont autant de dispositifs pour mettre en place des stratégies de gestion de crise et de retour à la vie normale. Mais, au-delà des outils réglementaires, il est indéniable que la prévention des risques naturels procède avant tout de l’aménagement du territoire, du traitement du paysage, puis de la planification urbaine et, enfin, des techniques architecturales ou constructives. C'est aux architectes, urbanistes et paysagistes de considérer le risque d'inondation comme un levier de renouvellement de la ville.

 

Sommaire du dossier

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

  • R. RASSIER, Architecte

    Force est de constater que la relation entre la nature et l’homme semble plus compliquée que prévu… Depuis notre évolution, nous impactons, nous perturbons évidemment les caractéristiques naturelles de notre environnement et cela s’accompagne de catastrophes très regrettables. Remettons l’individu et son besoin croissant et légitime « d’options pour un confort de vie sans limite » à sa place et réapprenons nos obligations de locataire de la planète. Aujourd’hui, rien n’est impossible, réagissons et n’oublions pas que c’est à nous de nous adapter à la nature (et non le contraire, CQFD) La réglementation très rigide en matière d’aménagement de l’espace, notamment à proximité du littoral, territoire très convoité car offrant un panorama sur la mer occulte un grand nombre de perspectives d’innovation. Quelles solutions proposons-nous pour une habitation efficiente presque spontanée sans oublier de se distraire, de découvrir, d’échanger, de transmettre, de préserver ? Après une longue période d’essai…de construction ancrée massivement dans le sol, nous devons, sans doute, envisager un aménagement plus léger, plus aérien. Laissons repousser l’herbe sur le sol, augmentons la capacité de canalisation et d’absorption de l’eau de pluie avec des réseaux et un recalibrage des canaux et des « ruisseaux urbains » pour une meilleure gestion des eaux pluviales pour enfin habiter, circuler sans fragiliser la nature. Mettons notre intelligence au service d’un aménagement plus harmonieux avec la nature et donnons les moyens d’adapter nos vieux réflexes pour développer une nouvelle ère.

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus