Comment gagner Europan 13? Avec “de l’émotion et un business plan”

Zoom sur l'image Comment gagner Europan 13? Avec “de l’émotion et un business plan”
© Dépli design studio - Europan 13

La treizième édition du concours d’idée biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens de moins de 40 ans est lancée. Dix sites sont mis à l’étude en France autour d’une même thématique: “La ville adaptable”. Voici quelques clefs pour avoir une chance de l’emporter.

Pas de doute qu’en ce 2 mars le site Internet www.europan-europe.eu rame un peu. C’est aujourd’hui l’ouverture officielle des inscriptions à la treizième édition d’Europan, concours d’idées d’architecture et d’urbanisme destiné aux architectes, urbanistes et paysagistes européens de moins de 40 ans. Un concours à succès (Europan 12 a récolté 1762 projets en provenance de 44 pays sur 51 sites européens proposés à réflexion, dont 7 en France) car la participation à Europan constitue pour les jeunes professionnels, au moins une belle référence de projet autour de situations concrètes à ajouter à leur book, au mieux la promesse pour les lauréats de mettre un pied dans l’opérationnel car les villes participantes s’engagent à donner suite aux projets primés sous la forme d’études urbaines ou de réalisations. La présentation, vendredi 27 février, à la Cité de l’architecture et du patrimoine des dix sites français mis à l’étude dans le cadre cette édition était l’occasion de faire le point sur les attentes des collectivités locales participantes et des membres du jury.

Créativité

Au menu d’Europan 13, des sites disséminés aux quatre coins de la France (en Seine-Saint-Denis, en Allier, en Gironde, en Corrèze…), des situations urbaines et sociales diverses (métropolitaines, périurbaines ou rurales, ville nouvelle en croissance démographique et économique ou village en décroissance) mais un enjeu commun, celui d’adapter la ville existante aux modes de vies évolutifs et au contexte de crise économique, donc de répondre à la nécessité d’un développement plus durable et d’une société plus solidaire. Europan 13 poursuit les recherches prospectives entamées lors de la précédente édition du concours autour de la thématique générique de “ville adaptable”. Il est donc toujours question d’usages émergents, d’hybridation programmatique et de nouveaux processus de fabrication de la ville et il est également toujours exigé des candidats de faire preuve d’imagination. “Il faut un cadre malléable et non figé pour soutenir les modes de vies qui changent à toute vitesse. Pour y répondre, Europan demande de la création, de l’innovation et les villes qui proposent des sites à l’étude acceptent que les propositions des candidats décoiffent”, explique Alain Maugard, président d’Europan France. La règle du concours est simple: pas de programme imposé par la collectivité locale, celui-ci est gommé pour faire émerger l’intention. Les villes participantes exposent, à travers une multitude de documents mis à disposition des participants sur le site Internet www.europan-europe.eu et par des visites in situ, leurs problématiques et leurs enjeux, détaillent leurs potentiels et attendent des candidats une réflexion partagée. Et si les sites de réflexion et d’intervention sont précisément définis dans chaque commune, il ne tient qu’aux candidats de s’approprier ces cadrages, de les requestionner et d'en déplacer les limites au service de leurs stratégies. “Nous avons besoin d’être stimulés, nous avons besoin de maîtres d’œuvre qui aient le courage de l’hypothèse”, insiste Jacky Desdoigts, adjoint au maire de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), chargé de l’urbanisme. À Saint-Brieuc, comme à Goussainville (Val-d’Oise) ou Moulins (Allier), il est également question d’une identité territoriale à renforcer en profitant du patrimoine bâti et paysagé local.

 

Réalisme

 

Mais inventer ne veut pas dire mépriser la réalité, et l’ambition des projets ne doit pas se désolidariser d’un certain pragmatisme. “Il faut savoir allier émotion et business plan”, entonnent les membres du jury, bousculant un peu les candidats pour qu’ils comprennent les enjeux de faisabilité d’un projet urbain. Pour remporter Europan, il faut être conscient des enjeux économiques d’un projet, des moyens que peuvent lui consacrer les collectivités – qui n’ont parfois pas de structure d’ingénierie urbaine – et des leviers pour le faire émerger. Par exemple, en valorisant les ressources matérielles et les savoir-faire locaux, en réfléchissant à de nouvelles formes de gouvernance, à une économie collaborative du projet en alternative à l’investissement public et en impliquant les associations, les habitants… “Il y a un lien à établir entre des processus innovants, une programmation innovante et un génie des lieux obligatoire”, insiste Nathan Starkman, président du jury français de cette session. “Il nous faut des idées novatrices en adéquation avec nos moyens économiques”, ajoute Jacques Joulie, premier adjoint au maire d’Argentat (Corrèze). Si c’est autour de grandes stratégies que sont attendus les candidats, c’est donc également sur la faisabilité à plusieurs échelles spatiales et temporelles que leurs propositions seront jugées. En invoquant la question de processus de fabrication du projet comme un de ses grands enjeux – plus que le plan-masse –, Europan se pose encore une fois en véritable laboratoire des problématiques contemporaines de la ville et de l’architecture qui s’y glisse.

 

 

  • Les dix sites français d'Europan 13:
  • Argentat, Turenne et Ussel (Corrèze)
  • Bondy (Seine-Saint-Denis)
  • Bordeaux (Gironde)
  • Goussainville (Val-d’Oise)
  • Marne-la-Vallée/Val Maubuée (Val-de-Marne, Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne)
  • Metz-Métropole (Moselle)
  • Montreuil (Seine-Saint-Denis)
  • Moulins (Allier)
  • Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor)
  • Vernon (Eure)

 

  • Les candidatures au concours d’idées européen Europan 13 sont ouvertes le 2 mars 2015 sur le site Internet www.europan-europe.eu.
  • Le bulletin d’inscription aux visites des sites, qui auront lieu en mars et en avril 2015, se trouve sur le site Internet www.europan-france.org.

  • Date limite de rendu des propositions :  le 30 juin 2015.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Paulo Mendas da Rocha. Fauteuil Paulistano, 1957, Objekto

Le mobilier d'architectes s'expose à la Cité de […]

19/07/2019

Si elle s’avère une pratique assez courante chez les architectes contemporains, la production de mobilier revêt une grande diversité de formes et de motivations. En témoigne l’exposition « Mobilier d’architectes, 1960-2020 », actuellement […]

Made in URSS : Design et graphisme, 1950-1989, Justin McGuirk

L’univers soviétique au quotidien

19/07/2019

En Occident, les études sur le design soviétique sont rares et, dans notre conscience collective, le mode de vie induit par la société communiste a conduit à sa chute tout autant que son système politique. Sans chercher à revisiter l’histoire […]

Laboratoire dermatologique à Brabois (54), Aurélie Husson architecte (Studiolada)

Des laboratoires hors standards par Studiolada

18/07/2019

Les laboratoires conçus par Aurélie Husson de Studiolada sont implantés sur l’une des dernières parcelles du technopole de Brabois, un parc d’activité typique des années 1980 de la banlieue de Nancy, qui s’étend au milieu d’une […]

Rendez-vous à suivre

Cinq rendez-vous d'architecture, du 18 au 24 […]

18/07/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Merveilleuses maisons Jusqu’au 27 juillet, à la maison de l'architecture de Normandie, à Rouen Hommage aux maisons d’architectes, alors […]

14 logements sociaux à Saint-Etienne par Link architectes

A Saint-Etienne, une opération de 14 logements […]

17/07/2019

Pour que leur bâtiment fasse corps avec le déjà-là, les architectes l’ont conçu avec les qualités urbaines et esthétiques de son environnement. Dans un contexte bouché et minéral, où les perspectives sont rares, […]

Link architectes. Gérald Lafond, Jérôme Glairoux et Romain Chazalon

Link architectes - Portrait

17/07/2019

Basée à Lyon, l'agence Link architectes a été fondée en 2010 et regroupe les architectes Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond. Jérôme Glairoux, Romain Chazalon et Gérald Lafond sont diplômés de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus