Conversations avec Paul Chemetov

Zoom sur l'image Conversations avec Paul Chemetov
© Editions Arléa - Paul Chemetov, être architecte, Frédéric Lenne, Editions Arléa, 2019

Articles Liés

La fabrique des villes: Paul Chemetov en conférence à Paris le 23 septembre

"Une profession affaiblie par la restriction croissante de ses missions", par Paul[...]

Peut-être l'un des derniers architectes régulièrement présents dans le débat public – on se souvient de son rôle de coprésident du conseil scientifique de la consultation pour le Grand Paris à la fin des années 2000 –, Paul Chemetov, quatre-vingt-onze printemps, revient sur une carrière prolifique, entamée en 1948 à «négrifier» en agence et pas encore achevée à ce jour.

« Je continue à me présenter à des concours. J'en gagne, mais je pourrais aussi remplir un classeur entier de lettres du type : "Vos compétences et vos références ne conviennent pas à l'objet de l'étude" ! » s'amuse-t-il. Sous la forme de sept entretiens réalisés avec Frédéric Lenne, ancien directeur de la rédaction d'AMC, Paul Chemetov se livre, mais avec la retenue de celui qui a passé l'éponge sur les avanies du passé, en partie liées à son engagement communiste. « Lorsque j'ai gagné, avec Huidobro, le concours pour l'ambassade de France à New Delhi, l'un des concurrents est allé au ministère des Affaires étrangères pour dire : "Vous n'allez tout de même pas donner ce projet à des cocos !" » L'un des entretiens les plus passionnants est d'ailleurs consacré à la politique.

Architecte politique

Paul Chemetov, longtemps considéré comme l'architecte des banlieues rouges, explique son désengagement progressif du parti à la fin des années 1960 après l'intervention militaire des Soviétiques en Tchécoslovaquie – et son refus, alors qu'il était sollicité, de se présenter aux élections municipales à Paris : « Politiquement, je suis architecte, et architecte, je suis politique. » On reste un peu sur sa faim concernant l'œuvre construite, en particulier de logements – il en a réalisé plusieurs milliers –, question qui n'est pas abordée en tant que telle. Chemetov évoque aussi rapidement ses grands équipements : l'extension du centre commercial des Halles à Paris, en égratignant au passage la Canopée – « Pourquoi se contraindre à des portées de 100 m, alors qu'en profondeur existe une trame de 11 x 16 m pour récupérer toutes les charges ? » ; la grande galerie de l'évolution du Muséum national d'histoire naturelle, « concours gagné grâce au vote unanime des scientifiques contre tous les architectes membres du jury ! » ou le ministère des Finances à Bercy, « extrêmement visité lors des Journées du patrimoine, ce qui montre que le peuple se rend compte qu'il y a du palais républicain dans ce ministère ». Après tout qu'importe, la littérature abonde sur ces sujets, et cet ouvrage dresse avant tout le portrait touchant d'un homme, architecte, mais aussi intellectuel et écrivain, qui tout en reconnaissant ne pas avoir su « acquérir le statut d'un Gregotti en Italie » n'en demeure pas moins le pater familias de l'architecture française des dernières décennies.

 

  • Paul Chemetov, être architecte, Frédéric Lenne, Editions Arléa, 2019, 120 p., 14 €.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Tour Opale, Lacaton & Vassal, Chêne-Bourg (Suisse)

La Tour Opale à Genève, dernier projet livré par […]

07/05/2021

300 Appartements traversants ou à double orientation, baies vitrées coulissantes du sol au plafond, prolongement des logements par des jardins d'hiver et des balcons, rideaux thermiques : à Chêne-Bourg, dans la banlieue de Genève, les lauréats du Pritzker 2021, Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal ont […]

Cour Bareuzai, Chapman Taylor, Dijon (Côte d'Or)

Un passage commerçant pour valoriser le patrimoine […]

07/05/2021

300 À Dijon près du Palais des Ducs de Bourgogne, l’agence parisienne Chapman Taylor a réalisé la reconversion-extension de deux hôtels particuliers en surfaces commerciales. Le projet, en reliant deux rues du centre-ville, permet au public d’accéder à un site patrimonial méconnu mais néanmoins […]

Abonnés AMC

Palais de Justice à Lisieux par Leonard & Weissmann

À Lisieux, le Palais de Justice s'installe dans […]

06/05/2021

300 Pour l'implantation du palais de justice de Lisieux dans l'ancienne usine Wonder, l'enjeu pour les architectes de Leonard & Weissmann est sans aucun doute de conserver la singularité de l'édifice tout en exploitant les qualités de son enveloppe architecturale. De larges dimensions investies par de […]

Appel à candidatures pour les Trophées Eiffel 2021

Architectes, proposez vos réalisations aux […]

06/05/2021

300 ConstruirAcier, association de promotion de la filière Acier française, organise chaque année depuis 2015 les Trophées Eiffel, récompensant des projets utilisant ce matériau pour tout ou partie. Pour participer à l’édition 2021 dont le jury sera présidé par Marc Mimram, les dossiers sont à envoyer […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1478011_k3_k1_3420452.jpg

L'épaisseur de la vie communale, un pôle municipal […]

05/05/2021

300 Tirant parti de sa mixité programmatique - une mairie, une médiathèque, un bureau de police, une salle des mariages et une antenne sociale -, ce projet d'extension-réhabilitation mené par l'agence Oh!Som à Saint-Savournin (Bouches-du-Rhône) dynamise le déjà-là pour créer un lieu de vie communal […]

Industries en héritage, Auvergne-Rhône-alpes.Service Patrimoine et inventaire, région Auvergne- Rhône-Alpes, Nadine Halitim-Dubois.

Généalogie du bâti industriel - Livre

05/05/2021

300 Depuis la fin du XVIIIe siècle, les industries métallurgiques et textiles ont laissé des traces profondes dans le paysage bâti de la région Auvergne-Rhône-Alpes. En témoignent les sites présentés dans cet ouvrage, en activité, en attente de réaffectation ou reconvertis, qui illustrent la richesse […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital