DOSSIER

COP 21 : Quelle place pour le recyclage dans le bâtiment ?

COP 21 : Quelle place pour le recyclage dans le bâtiment ?
© Thierry Doré / AMC - Réemploi et recyclage dans le secteur du bâtiment

Donnez votre avis ou relatez votre expérience en réemploi et recyclage dans la construction en envoyant votre point de vue argumenté (et si possible votre photo) à la rédaction en cliquant ici. Votre contribution sera publiée pour enrichir le dossier ci-dessous.

 

Le 3 décembre 2015 est un jour important pour le secteur du bâtiment. Désigné "Buildings Day", il a occupé les 40 000 personnes venues du monde entier pour participer à la Conférence des Nations unies sur le changement climatique, la COP 21, à Paris. Responsable de 23,5 % des émissions globales de gaz à effet de serre de la France (2012, DGEC), le monde de la construction est ciblé comme un des leviers prioritaires pour accélérer la transition vers des sociétés plus sobres en carbone et limiter le réchauffement climatique à 2° C par rapport à l’ère préindustrielle. Augmentation des performances énergétiques obligatoires pour les constructions neuves et les réhabilitations, bonus de constructibilité de 30 % pour les projets exemplaires au plan énergétique et à énergie positive (loi de transition énergétique du 17 août 2015) sont quelques-uns des outils déjà mis en place par la France en faveur d'un secteur plus économe en énergie fossile. Mais les initiatives viennent également d'ailleurs et certains architectes s'impliquent avec force dans ces problématiques universelles. Selon eux, le tri sélectif et le recyclage ne doivent pas concerner que nos déchets domestiques mais peuvent initier de nouvelles pratiques de construction, plus vertueuses.

 

Les déchets, avenir de la construction

"Chaque heure, le monde engloutit en métal l’équivalent de 20 tours Eiffel. A cette allure, nous aurons épuisé les gisements de zinc en 2025 et ceux de fer en 2087", rappelaient les architectes Julien Choppin et Nicola Delon (agence "Encore Heureux") en préambule de leur passionnante exposition “Matière grise” présentée en janvier 2015 au Pavillon de l’Arsenal, à Paris. Un constat qui les a conduits à prouver que l’avenir de la construction peut être dans les bennes à ordures et les sacs de gravats avec la réalisation du Pavillon circulaire, construit à 70 % avec des matériaux de seconde main parisiens. De son côté, le collectif belge Rotor a créé une plateforme en ligne de vente de produits issus de la déconstruction de bâtiment tandis que les jeunes architectes de l'association Bellastock mettent en place, en tant qu'assistant à la maîtrise d'ouvrage, des filières de réemploi in situ, dans le cadre de la reconversion de la caserne Mellinet à Nantes et de la rénovation urbaine du Clos Saint-Lazare à Stains notamment. Les déchets des uns peuvent faire le bonheur des autres et de nombreux industriels l'ont compris. Les matériaux de construction conçus à partir de produits 100 % recyclés se développent. Preuve que, s'ils sont encore à la marge, le recyclage et le réemploi peuvent participer activement à la construction d'un secteur du bâtiment écoresponsable.

 

 

Sommaire du dossier

Rotor déconstruction. Faciles à démonter et à revendre, les éléments ­sanitaires, la quincaillerie, ou le matériel électrique sont systématiquement prélevés sur les chantiers.
Galerie

La déconstruction par Rotor

Depuis 2014, une partie du collectif Rotor a pris ses quartiers dans une zone d'activité de Vilvorde (Belgique). Comprenant un showroom, un entrepôt et un terrain de stockage, Rotor déconstruction entrepose […]

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

  • blaclau

    Le site du projet BAZED soutenu par l'ADEME et coordonné par NOBATEK sur la conception préventive des déchets via la démontabilité, évolutivité, réemploi sortira mi décembre 2015. Une importante source de connaissances en libre accès pour les concepteurs et maîtrises d'ouvrage. www.bazed.fr

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus