Coronavirus: faire tourner l'agence d'architecture à l'heure du confinement

Zoom sur l'image Coronavirus: faire tourner l'agence d'architecture à l'heure du confinement
© Ossip van Duivenbode - Bureaux de l'agence d'architecture MVRDV à Rotterdam, projet d'aménagement réalisé par MVRDV

Articles Liés

"Une profession affaiblie par la restriction croissante de ses missions", par Paul[...]

Quatre mesures phares de la Stratégie nationale pour l'architecture

"L'innovation est en partie une désobéissance qui a réussi", par Marc Barani

Imposé à tous pour endiguer l'épidémie de coronavirus, le confinement général des Français impacte la vie des agences d'architecture. L'Unsfa, syndicat employeur de la branche architecture, a diffusé quelques conseils à destination des architectes employeurs, pour garantir la sécurité de leurs collaborateurs et poursuivre au mieux leur activité.

Syndicat employeur de la branche architecture, l'Unsfa a diffusé ses recommandations aux architectes employeurs, afin de gérer au mieux le confinement imposé pour endiguer l'épidémie de coronavirus. Le télétravail risquant de durer, le syndicat conseille aux agences d'architecture d'établir un avenant au contrat de travail de leurs salariés, stipulant notamment la durée de validité de cet avenant et son éventuel renouvellement, le lieu du travail du salarié, les plages horaires où le salarié doit être joignable, ainsi qu'un rappel sur son droit à la déconnexion. Par ailleurs, si le salarié n'avait pas posé de congés avant la période de vigilance, l’employeur ne peut pas imposer la prise de congés avant un délai d’un mois, mais il peut la proposer. Seuls les congés posés avant la période de vigilance, sur une autre période, peuvent être déplacés par l'employeur, en application de l’article L3141-16 du Code du travail, pour couvrir la période de 14 jours à venir, compte tenu des circonstances.

Impossibilité de télétravailler

Comme dans toutes les entreprises aujourd'hui, le salarié qui ne peut pas télétravailler car il doit garder ses enfants de moins de 16 ans peut produire une attestation sur l'honneur à adresser à son employeur, dans laquelle il assure qu'il n'a pas d'autres moyens de garde. C'est ensuite à l’entreprise de déclencher un arrêt de travail pour le salarié. Dans ce cas, il n'y a aucun délai de carence et les indemnités journalières peuvent être versées pendant toute la durée de fermeture de l'établissement accueillant l'enfant. De même, les assurés (salariés et travailleurs indépendants) faisant l'objet d'une mesure d'isolement, d'éviction ou de maintien à domicile et se trouvant dans l'impossibilité de travailler, bénéficient des indemnités journalières.

Chômage partiel

Les agences d'architecture, comme toutes les entreprises dont l’activité serait réduite à cause du coronavirus, sont également éligibles au dispositif de chômage partiel, pris en charge à 100% par l’Etat. Dans ce cas, les contrats de travail des collaborateurs sont suspendus -et non rompus- pour une durée maximum de six mois. Les salariés subissent alors une perte de salaire imputable soit à la fermeture temporaire de l’établissement (ou d’une partie de l’établissement), soit à la réduction de l’horaire de travail en deçà de 35 heures. Pour les heures chômées, les salariés perçoivent de la part de leur employeur une indemnité compensatrice qui doit correspondre au minimum à 70% de la rémunération antérieure brute, soit environ 84% de la rémunération nette horaire. Cette indemnité n’est soumise que partiellement aux cotisations sociales et fiscales, tant salariales que patronales.

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

  • Le 04/04/2020 à 09h41

    Je tiens à témoigner sur le fait que ces infos s'avèrent des intox, lorsqu'après le dépôt d'une déclaration de chômage partiel en bonne et due forme, celui-ci nous est refusé sous les prétexte que "nous pouvons travailler à une distance de plus d'1,50m les uns des autres !!!

Exposition « CONQUÊTES SPATIALES- Où vivrons-nous demain ? »  au CAUE de haute-Savoie.Ambiance privée urbaine Pascal Häusermann et Claude Costy, s.d.

Les visions anticipatrices de Chanéac, Häusermann […]

18/09/2020

300 Au CAUE de Haute-Savoie, à Annecy, l'exposition "Conquêtes spatiales" invite à redécouvrir les travaux des architectes Jean-Louis Chanéac, Pascal Häusermann et Claude Costy en les mettant en perspective avec l'ouvrage du critique d'art et d'architecture Michel Ragon, paru en 1963, "Où vivrons-nous […]

Perraudin architecture, WYSWYG architecture, maison à Montélimar

De pierre et de lumière, une maison dans la Drôme […]

17/09/2020

300 Pierre calcaire brute de sciage, bois local et composition moderne, la maison imaginée dans la Drôme par l'architecte Gilles Perraudin constitue un manifeste de son approche architecturale, attentive aux ressources matérielles disponibles autant qu'aux ambiances qu'elles peuvent générer. Cette […]

RENA DUMAS, Une architecture intérieure.

Rena Dumas de l’intérieur - Livre

17/09/2020

300 Dans cette monographie consacrée à Rena Dumas, grande papesse de l'aménagement intérieur, riche en témoignages et en illustrations, se dessine le portrait d’une femme à la personnalité exceptionnelle, et celui d'une œuvre à part entière que l’on redécouvre. «Rena ne s’est pas simplement occupée des […]

Bas Smets, payagiste

Entretien avec Bas Smets: "Ne pas imiter la […]

16/09/2020

300 Le Bruxellois Bas Smets s’impose parmi les paysagistes européens les plus présents dans l’urbanisme. En France, il livre cette année l’aménagement paysager de la Part-Dieu à Lyon, d’une partie de la dalle de La Défense, du quartier Chapelle international à Paris et, l’an prochain, le jardin de la […]

AMC N°288-289 septembre 2020, couverture

Le numéro de septembre d'AMC est paru

16/09/2020

300 Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°288-289 septembre 2020) et disponible en format numérique: un entretien avec le paysagiste belge Bas Smets, une rencontre avec le sociologue Richard Sennett, un dossier sur les logements pavillonnaires, des détails "façades pliées" et une […]

Joly & Loiret, gymnase à Villepreux  (78)

Ni urbain, ni rural, un gymnase signé Joly &Loiret

15/09/2020

300 A Villepreux (Yvelines), l’agence Joly & Loiret tire parti d’une parcelle prise entre un espace rural et l’extension en cours de la ville pour concevoir un élégant gymnase de l’entre-deux. D’un côté, il se fond par sa matérialité et la simplicité de son volume dans un environnement terrien et […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital