Dans les agences, après la crise, le mauvais temps

Zoom sur l'image Dans les agences, après la crise, le mauvais temps
© Ossip van Duivenbode - Bureaux de l'agence d'architecture MVRDV à Rotterdam, projet d'aménagement réalisé par MVRDV

Articles Liés

Coronavirus: les architectes face à la crise

Coronavirus: faire tourner l'agence d'architecture à l'heure du confinement

Coronavirus: quelles leçons pour le logement?

Pas de nouveau marché à l'horizon, baisse drastique de la facturation et réduction des effectifs. Voilà les enseignements inquiétants de l'étude menée en mai et juin 2020 par l'Unsfa, syndicat employeur de la branche architecture, auprès des agences. Le "monde d'après" ne s'annonce pas radieux pour la profession.

On se doutait que les effets du confinement imposé pour lutter contre l'épidémie de coronavirus allaient se faire sentir dans la durée. Dans les agences d'architecture, l'assignation à résidence et la mise à l'arrêt des chantiers ont mis l'organisation entrepreneuriale et économique à rude épreuve. Si la reprise des travaux en cours est bien engagée malgré les précautions sanitaires qui ralentissent la mise en œuvre, la remise en route progressive du monde de la construction n'est pas synonyme de reprise pour les architectes, au contraire. Les enseignements tirés du questionnaire envoyé à 22000 agences par l'Unsfa, syndicat employeur de la branche architecture, pour obtenir des informations sur la reprise des chantiers en mai et juin 2020 et sur l’évolution de la commande publique et privée, sont cinglants. Des 900 contributions reçues, on retient que l’activité partielle est toujours la règle pour 30 % en moyenne des collaborateurs. Par ailleurs, les taux d'honoraires sont attendus à la baisse sur les appels d'offre, n’augurant rien de bon pour les emplois dans le secteur. Comment embaucher quand on ne peut pas rémunérer correctement ses prestations? Déjà 30% des agences interrogées déclarent qu'elles réduiront leurs effectifs dans les mois à venir. L'Unsfa tablant sur une baisse de la masse salariale dans la branche, de l’ordre de 15 à 20% en moyenne.

Pas de projet à l'horizon

Quant aux nouveaux projets, ils ne sont pas légions. Pour 80% des agences ayant répondu au questionnaire, le nombre de nouvelles études est déjà en baisse de plus de 25 % en ce début d'été 2020. Les élections municipales freinent le secteur public, l'incertitude économique due à la crise sanitaire ne stimule pas le privé. "Ce qui augure d’un nombre d’autant plus faible de chantiers à démarrer à l’automne prochain et jusqu’à la fin de l’année, si cet indicateur ne remonte pas rapidement", estime l'Unsfa. La baisse de la facturation étant déjà de l’ordre de 50% en moyenne pour les agences, dont seules 12% déclarent un niveau de facturation normal. Face à ces constats inquiétants, qui mettent en danger toute la filière construction, le syndicat réclame que "la relance se fasse par la mise en œuvre de nouveaux projets publics et privés, pour maintenir le niveau des études au sein des agences d'architecture et, au-delà, pour maintenir le niveau d’activité des entreprises de travaux. Pour que la relance soit effective et que la filière soit stabilisée, le montant des investissements à programmer immédiatement par la commande publique et privée représente donc près de 20 milliards €."

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Portrait de Jasmine Kenniche-Le Nouëne - JKLN

JKLN - Portrait

22/09/2021

300 Diplômée de l'Ensa Paris-Belleville en 2009, Jasmine Kenniche-Le Nouëne fonde JKLN en 2014. Auparavant, elle a collaboré au sein des agences Babin+Renaud, RPBW ou Dusapin Leclercq. En 2019, l'agence est lauréate du prix 40Under40. La démarche de JKLN s'inscrit dans la volonté de produire une […]

LES RIM 2001

Faire l’architecture et l’urbanisme autrement : […]

23/09/2021

300 Le jeudi 23 et vendredi 24 septembre 2021, au domaine de Tizé, à l’Hôtel Pasteur et aux Champs Libres, à Rennes, aura lieu la troisième édition des RIM - Rencontres Inter-Mondiales des nouvelles manières de faire en architecture et en urbanisme. Ces deux journées professionnelles qui ont lieu tous […]

Abonnés AMC

PHOTO - 26720_1577283_k5_k1_3640084.jpg

Sous le béton, le bois. Mixité constructive pour […]

22/09/2021

300 Cet immeuble de logements intermédiaires conçu par l'agence JKLN et sis dans l'opération urbaine du boulevard Vincent-Auriol s'inscrit dans une logique de préfabrication tirant parti de la complémentarité du bois et du béton. Il réactualise un mode constructif mixte, qui devient générateur du […]

Christian de Portzamaparc

Christian de Portzamparc en direct depuis Venise

21/09/2021

300 Le 23 septembre 2021 à 17h, suivez en direct la conférence vénitienne de l'architecte Christian de Portzamparc, Prix spécial du jury du Grand Prix AFEX 2021 pour l'ensemble de son œuvre à l'export. A l'occasion des hommages officiels et publics aux pavillons nationaux de la 17e Biennale […]

PHOTO - Franck Hammoutène.eps

Franck Hammoutène (1954-2021)

21/09/2021

300 L'architecte Franck Hammoutène, lauréat de l'Équerre d'argent en 2006, est décédé le 14 septembre 2021. "Nos ouvrages sont contextuels, urbains. Radicaux puisque se voulant réalistes, pragmatiques et bénéfiques." Ainsi l'agence de Franck Hammoutène, basée à Paris, présente ses travaux. Né en 1954 à […]

Vue extérieure : Extension de l’hôtel de ville, Franck Hammoutene, Marseille, Prix de l’équerre d’argent 2006

Hommage à Franck Hammoutène en trois projets

21/09/2021

300 Lauréat de l'Équerre d'argent en 2006 pour l'extension de l'hôtel de ville de Marseille, l'architecte Franck Hammoutène est décédé le 14 septembre 2021, à l'âge de 67 ans. Retour sur trois de ses réalisations, qui illustrent son attachement à la géométrie, aux matières et au confort des espaces.

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital