Dans les archives d'AMC: 1984, souvenir de Vasconi à Billancourt

Zoom sur l'image Dans les archives d'AMC: 1984, souvenir de Vasconi à Billancourt
AMC n°3-mars 1984

Articles Liés

Dans les archives d'AMC: 1983, Pouillon icône en devenir

Dans les archives d'AMC: 1981, la première fois de Rem Koolhaas

Dans les archives d'AMC: 1980, la première fois de Jean Nouvel

En novembre 1967 sortait le premier numéro d’AMC, conçu comme une revue d’idées et de débats, destinée à dépoussiérer un vieux «bulletin», celui de la Société des architectes diplômés par le gouvernement (SADG). C'est le début d'une aventure intellectuelle et constructive de plus de cinquante années, dans laquelle s'est plongé le sociologue Jean-Louis Violeau, à l'occasion de la publication d'un numéro anniversaire ponctué des bonnes feuilles qui ont marqué l'histoire d'AMC.

AMC n°3-mars 1984: Tout juste livré, le 57 Métal, dernier bâtiment construit par la régie Renault à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), fait l'objet d'une belle publication ponctuée de nombreuses photos permettant d'apprécier, depuis l'intérieur, les qualités de sa cascade de sheds. À l'époque, c'est la pierre angulaire d'une plus vaste opération de restructuration des bâtiments Renault, dénommée "Billancourt 2000" et qui doit s'étaler sur plusieurs décennies. On connaît la suite de l'histoire: fermées dans les années 1990, les usines Renault ne fêteront pas le passage à l'an 2000 à Billancourt. Signé Claude Vasconi (1940-2009), le 57 Métal demeurera quelques années mais ne survivra pas à la pression foncière du nouveau millénaire sur ce territoire bordant la Seine. Réaménagé en 2001 par Jacob+MacFarlane, cédé en 2010 à Europa Capital qui souhaite le démolir, il est finalement revendu en 2015 à BNP Paribas Real Estate. Non classé, il sera ensuite bon gré mal gré transformé en bureaux par Dominique Perrault, après avoir été démonté en grande partie. Persiste aujourd'hui seulement sa façade sur Seine et ses sheds. À l'heure où la question de la production en ville se repose, on peut regretter que cet exemple majeur de l'architecture industrielle citadine n'existe plus dans son intégrité. Mention à l'Équerre d'argent 1984, cet espace de travail faisait pourtant, au moment de son inauguration, "resurgir l'une des grandes ambitions de l'architecture contemporaine: transformer, re-formuler le cadre bâti des lieux de production et la question de leur rapport à la ville", d'après Michel Bourdeau, qui signe l'article dans AMC en 1984.

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Salle Firmin-Gémier recréée par Brossy & associés à Paris

Brossy & associés redonne vie à une salle de […]

22/07/2019

Pour retrouver des caractéristiques fonctionnelles et réglementaires que la conception d’origine de Jacques Carlu, en 1936, n’assurait plus, le théâtre de Chaillot a fait l’objet d’un projet architectural, technique et patrimonial. D’une part, […]

La tour Alto d'IF Architectes en chantier à Paris, 2019

Arrêt sur chantier : signée IF architectes, la […]

22/07/2019

Unique en son genre, la tour Alto prend forme à la Défense, à Paris. Conçue par If architectes, elle signe une nouvelle ère pour l'architecture de l'esplanade où les nouvelles technologies permettent la mise en œuvre d'une architecture […]

Paulo Mendas da Rocha. Fauteuil Paulistano, 1957, Objekto

Le mobilier d'architectes s'expose à la Cité de […]

19/07/2019

Si elle s’avère une pratique assez courante chez les architectes contemporains, la production de mobilier revêt une grande diversité de formes et de motivations. En témoigne l’exposition « Mobilier d’architectes, 1960-2020 », actuellement […]

Made in URSS : Design et graphisme, 1950-1989, Justin McGuirk

L’univers soviétique au quotidien

19/07/2019

En Occident, les études sur le design soviétique sont rares et, dans notre conscience collective, le mode de vie induit par la société communiste a conduit à sa chute tout autant que son système politique. Sans chercher à revisiter l’histoire […]

Laboratoire dermatologique à Brabois (54), Aurélie Husson architecte (Studiolada)

Des laboratoires hors standards par Studiolada

18/07/2019

Les laboratoires conçus par Aurélie Husson de Studiolada sont implantés sur l’une des dernières parcelles du technopole de Brabois, un parc d’activité typique des années 1980 de la banlieue de Nancy, qui s’étend au milieu d’une […]

Rendez-vous à suivre

Cinq rendez-vous d'architecture, du 18 au 24 […]

18/07/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Merveilleuses maisons Jusqu’au 27 juillet, à la maison de l'architecture de Normandie, à Rouen Hommage aux maisons d’architectes, alors […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus