Déconstruire la mythologie du bonheur - Livre

Zoom sur l'image Déconstruire la mythologie du bonheur - Livre
© Steinberg Press - « Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel »,

Articles Liés

La leçon de guerre de Philippe Prost - Livre

L’exercice de la scénographie - Livre

Marc Held, bâtisseur grec - Livre

Publié par le prestigieux Centre canadien d’architecture à l’occasion de l’exposition du même nom organisée dans ses murs l’an dernier, « Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel » est un collage réflexif, richement illustré et nourri d’une belle variété de contributions pluridisciplinaires. Son propos insiste sur l’importance de questionner la manipulation contemporaine des idées de « bien-être » et de « bonheur » à travers le prisme de l’architecture.

Alliant avec brio témoignages et critiques, l’assemblage éditorial de « Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel » – qui n’est pas sans rappeler la série des volumineuses études publiées par l’AMO ces dernières décennies – montre sans peine la récupération concrète de ces notions par un « capitalisme émotionnel », fourré tant d’études statistiques que d’outils technologiques et idéologiques très puissants.

Le syndrome du bâtiment triste

Qu’advient-il de l’architecture au sein d’un capitalisme qui ne conçoit l’espace que comme un outil électoral ou commercial supplémentaire ? Un peu partout se multiplient les évaluations postoccupation [visant à] déterminer le « niveau de bonheur des habitants » et à lutter contre le « syndrome du bâtiment triste ». A une autre échelle, l’enquête « qui classe à l’international les villes où il fait bon vivre est devenue un outil incontournable dans l’établissement des exigences spatiales, programmatiques et esthétiques imposées aux architectes, aux urbanistes et aux décideurs politiques ».

Une forme d’obsolescence de l’architecture ?

De sorte que, dans un univers dopé aux évaluations, « les éléments de base de l’architecture, comme la surface,  le plan et l’orientation, ne sont plus conçus comme les renseignements les plus pertinents » pour les futurs habitants. Ce qu’il faudrait pour être heureux n’est plus le projet politique d’une architecture de qualité, mais un ensemble interindividuel de surfaces à meubler au service d’identités visuelles clés en main. Faut-il en conclure une forme d’obsolescence de l’architecture ?

Au service du « bien-être » néolibéral

Nos jours heureux semble plutôt considérer le sujet comme un nouveau terrain de bataille stimulant pour une discipline qui n’a pas dit son dernier mot. Il se déploie en cinq chapitres, originaux et complémentaires, pour documenter et critiquer cette disparition actuelle de l’architecture derrière des gadgets et dispositifs au service du « bien-être » néolibéral. La maison, le confort, la vue, le rapport à la nature et « le temps partagé en commun » forment un quintette d’entrées thématiques pour déconstruire la mythologie du bonheur et ses infiltrations spatiales latentes. Un travail hypercontemporain, magnifiquement édité, fourmillant de pistes originales et bien référencées, rare dans le paysage francophone, qui parlera certainement aux milieux de l’architecture autant qu’à toutes celles et ceux qu’intéressent les problématiques de la spatialité moderne liquide.

  • « Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel », ouvrage collectif sous la dir. de Francesco Garutti. Steinberg Press, 2019, 328 p., 30 €.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

Palais de Justice à Lisieux par Leonard & Weissmann

À Lisieux, le Palais de Justice s'installe dans […]

06/05/2021

300 Pour l'implantation du palais de justice de Lisieux dans l'ancienne usine Wonder, l'enjeu pour les architectes de Leonard & Weissmann est sans aucun doute de conserver la singularité de l'édifice tout en exploitant les qualités de son enveloppe architecturale. De larges dimensions investies par de […]

Appel à candidatures pour les Trophées Eiffel 2021

Architectes, proposez vos réalisations aux […]

06/05/2021

300 ConstruirAcier, association de promotion de la filière Acier française, organise chaque année depuis 2015 les Trophées Eiffel, récompensant des projets utilisant ce matériau pour tout ou partie. Pour participer à l’édition 2021 dont le jury sera présidé par Marc Mimram, les dossiers sont à envoyer […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1478011_k3_k1_3420452.jpg

L'épaisseur de la vie communale, un pôle municipal […]

05/05/2021

300 Tirant parti de sa mixité programmatique - une mairie, une médiathèque, un bureau de police, une salle des mariages et une antenne sociale -, ce projet d'extension-réhabilitation mené par l'agence Oh!Som à Saint-Savournin (Bouches-du-Rhône) dynamise le déjà-là pour créer un lieu de vie communal […]

Industries en héritage, Auvergne-Rhône-alpes.Service Patrimoine et inventaire, région Auvergne- Rhône-Alpes, Nadine Halitim-Dubois.

Généalogie du bâti industriel - Livre

05/05/2021

300 Depuis la fin du XVIIIe siècle, les industries métallurgiques et textiles ont laissé des traces profondes dans le paysage bâti de la région Auvergne-Rhône-Alpes. En témoignent les sites présentés dans cet ouvrage, en activité, en attente de réaffectation ou reconvertis, qui illustrent la richesse […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24961_1478036_k5_k1_3420501.jpg

Référence: Gottfried Böhm, déconstructiviste avant […]

04/05/2021

300 Emblématique du renouveau architectural en Allemagne de l'Ouest dans l'après-guerre, l'œuvre de Gottfried Böhm est influencée par l'esthétique brutaliste des années 1960, puis par le courant postmoderne. Premier lauréat germanique du prix Pritzker en 1986, l'architecte désormais centenaire est […]

PHOTO - 24961_1477805_k2_k1_3420135.jpg

Mars - Portrait

04/05/2021

300 Julien Broussart, Raphaël Renard et Sylvain Rety fondent Mars Architectes en 2012 à Paris. Ajap 2014, ils viennent de livrer un bâtiment d'habitation emblématique tout en bois (Paris XIIe ). L'agence Mars réalise une surélévation d'immeuble et une résidence étudiante (Paris XIIIe et XVe ). Elle […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital