Déconstruire la mythologie du bonheur - Livre

Zoom sur l'image Déconstruire la mythologie du bonheur - Livre
© Steinberg Press - « Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel »,

Articles Liés

La leçon de guerre de Philippe Prost - Livre

L’exercice de la scénographie - Livre

Marc Held, bâtisseur grec - Livre

Publié par le prestigieux Centre canadien d’architecture à l’occasion de l’exposition du même nom organisée dans ses murs l’an dernier, « Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel » est un collage réflexif, richement illustré et nourri d’une belle variété de contributions pluridisciplinaires. Son propos insiste sur l’importance de questionner la manipulation contemporaine des idées de « bien-être » et de « bonheur » à travers le prisme de l’architecture.

Alliant avec brio témoignages et critiques, l’assemblage éditorial de « Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel » – qui n’est pas sans rappeler la série des volumineuses études publiées par l’AMO ces dernières décennies – montre sans peine la récupération concrète de ces notions par un « capitalisme émotionnel », fourré tant d’études statistiques que d’outils technologiques et idéologiques très puissants.

Le syndrome du bâtiment triste

Qu’advient-il de l’architecture au sein d’un capitalisme qui ne conçoit l’espace que comme un outil électoral ou commercial supplémentaire ? Un peu partout se multiplient les évaluations postoccupation [visant à] déterminer le « niveau de bonheur des habitants » et à lutter contre le « syndrome du bâtiment triste ». A une autre échelle, l’enquête « qui classe à l’international les villes où il fait bon vivre est devenue un outil incontournable dans l’établissement des exigences spatiales, programmatiques et esthétiques imposées aux architectes, aux urbanistes et aux décideurs politiques ».

Une forme d’obsolescence de l’architecture ?

De sorte que, dans un univers dopé aux évaluations, « les éléments de base de l’architecture, comme la surface,  le plan et l’orientation, ne sont plus conçus comme les renseignements les plus pertinents » pour les futurs habitants. Ce qu’il faudrait pour être heureux n’est plus le projet politique d’une architecture de qualité, mais un ensemble interindividuel de surfaces à meubler au service d’identités visuelles clés en main. Faut-il en conclure une forme d’obsolescence de l’architecture ?

Au service du « bien-être » néolibéral

Nos jours heureux semble plutôt considérer le sujet comme un nouveau terrain de bataille stimulant pour une discipline qui n’a pas dit son dernier mot. Il se déploie en cinq chapitres, originaux et complémentaires, pour documenter et critiquer cette disparition actuelle de l’architecture derrière des gadgets et dispositifs au service du « bien-être » néolibéral. La maison, le confort, la vue, le rapport à la nature et « le temps partagé en commun » forment un quintette d’entrées thématiques pour déconstruire la mythologie du bonheur et ses infiltrations spatiales latentes. Un travail hypercontemporain, magnifiquement édité, fourmillant de pistes originales et bien référencées, rare dans le paysage francophone, qui parlera certainement aux milieux de l’architecture autant qu’à toutes celles et ceux qu’intéressent les problématiques de la spatialité moderne liquide.

  • « Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel », ouvrage collectif sous la dir. de Francesco Garutti. Steinberg Press, 2019, 328 p., 30 €.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 9330_588386_k2_k1_1426985.jpg

Dossier détails : Nez de dalle

27/01/2023

300 A rebours de la mode des enveloppes continues, nombre d'architectes exhument un élément de modénature historique pour habiller leurs projets : les corniches. Mais ils ne se contentent pas d'apposer des éléments de décor en débord de la façade isolée. Epaissies, les corniches deviennent des […]

Latour ou le retour de la philosophie en […]

26/01/2023

300 Enquête dans le monde de l'architecture, pour prendre la mesure des apports de Bruno Latour (1947-2022) à cette discipline. Comment les architectes mobilisent-ils, dans leur pratique et recherche, les notions et outils de celui qui fut tout à la fois sociologue, anthropologue et philosophe des […]

Fauteuil avec Pilati, tapis Constellations avec une literie Mobilier national, PINTO

Maison & Objet et in the City, en bleu, or, et […]

26/01/2023

300 Malgré le froid, les grèves, le public s’est déplacé en nombre pour la semaine de célébration du design du 18 au 23 janvier 2023. Dans Paris ou jusqu’aux halls du Salon de Villepinte, parcours en couleurs. Retour sur ce qu'il faut retenir de cette édition 2023, où en dépit des teintes officielles à […]

Balkrishna Doshi, lauréat du Pritzker Prize 2018

L'indien Balkrishna Doshi, prix Pritzker, est […]

25/01/2023

300 Il était le premier Indien récompensé par la plus prestigieuse des distinctions en architecture, le prix Pritzker 2018. Balkrishna Doshi est décédé le 24 janvier 2023 à Ahmedabad (Inde), à l'âge de 95 ans. Son architecture explore à travers le modernisme, les relations entre les besoins fondamentaux […]

Balkrishna Doshi lauréat du prix Pritzker 2018 - Indian Institute of Management, Bangalore

Retour en images sur 10 réalisations de Balkrishna […]

12/03/2018

300 Récompensé en 2018 pour sa longue carrière, Balkrishna Doshi est le premier architecte indien à recevoir le prestigieux prix Pritzker. Parmi ses réalisations - institutions, programmes mixtes, habitations, espaces publics, galeries et résidences privées - nombre d'entre elles sont situées à […]

Jeune architecture : appel à candidatures pour les femmes de moins de 40 ans

Jeune architecture : AMC s’engage pour la […]

11/01/2023

300 Parce que le monde de l’architecture peine à visibiliser la pratique des professionnelles dans la maîtrise d’œuvre et les métiers de l’architecture, la rédaction d’AMC s’engage pour valoriser les jeunes talents féminins d’aujourd’hui. Un appel à candidatures est ouvert aux femmes moins de 40 ans, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital