Discours de la méthode

Zoom sur l'image Discours de la méthode
PHOTO - 120_Image60830.jpg
Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné

Vaste ambition que celle de Jacques Lucan : dégager les problématiques et les principes fondamentaux de l'architecture des trente dernières années, celle de l'après postmodernisme. Reprenant le titre de l'ouvrage de Le Corbusier publié en 1930, il examine les nouveaux concepts et méthodes de conception qui ont émergé : le recours aux diagrammes, les dispositifs texturiques ou organiques, les approches phénoménologiques, les polarités archaïques ou sublimes, le rapport au milieu et au paysage... en s'appuyant sur des exemples puisés chez les architectes qui ont marqué la période : Koolhaas, Herzog et de Meuron, Zumthor, Sanaa... En avant-première, en voici quelques bonnes feuilles.

Diagrammes comme structures

Sachant que Koolhaas a souvent dit que les programmes ont plus d'imagination que les architectes, la définition du modèle conceptuel d'une « structure », c'est-à-dire d'un diagramme, est l'étape indispensable de l'analyse et du questionnement concernant les potentialités d'un programme, depuis ce qui est générique et ce qui est spécifique, depuis ce qui est stable et ce qui est instable. Dans cette voie, Koolhaas franchirait un pas supplémentaire vers une énigmatique disparition de l'architecture. Celle-ci, confrontée à la lenteur de sa réalisation - « Architecture was simply too slow », dit-il -, n'importe quel projet important demandant au moins cinq années pour être construit, pourrait-elle être envisagée comme une « pure forme libérée de la nécessité d'être réalisée » ? Est-ce à dire que le « nouveau [...]

Découvrez tous les articles de ce numéro Consultez les archives 2015 de AMC

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital