Disparition de Ieoh Ming Pei, prix Pritzker 1983

Zoom sur l'image Disparition de Ieoh Ming Pei, prix Pritzker 1983
© UIA - Ieoh Ming Pei, architecte de la pyramide du Louvre

Architecte de renommée internationale, principalement connu en France pour la pyramide du Louvre, Ieoh Ming Pei est décédé dans la nuit de mercredi 15 à jeudi 16 mai 2019, à l'âge de 102 ans. Plusieurs fois récompensé pour son architecture, il avait reçu le prix Pritzker en 1983.

Né le 26 avril 1917 à Canton, le jeune Ieoh Ming Pei quitte la Chine dès 1935 pour les Etats-Unis. Il étudie à l'université de Pennsylvanie à Philadelphie, puis au MIT (Massachusetts Institute of Technology) dont il sort diplômé d'architecture en 1940. Il commence sa vie professionnelle en rejoignant le Comité américain de recherche de défense nationale, pour lequel il analyse la structure des villes japonaises à des fins militaires. Cet engagement lui permettra d'obtenir la nationalité américaine en 1954.

Ode au modernisme

Encore jeune praticien, il reprend ses études sur les bancs de Harvard, où il passera une maîtrise d'architecture, en 1946, sous la tutelle du célèbre Walter Gropius, fondateur du Bauhaus. Intimement convaincu que l'architecture est un équilibre entre tradition et modernité, le style du constructeur sino-américain, principalement fondé sur les formes abstraites, sera ainsi teinté de Bauhaus, mais aussi influencé par Le Corbusier et Frank Lloyd Wright.

 

Après quelques années d'enseignement comme professeur assistant à la Harvard Graduate School of Design, il part à New York. D'abord architecte pour le promoteur Webb & Knapp, il crée, en 1955, son agence avec deux associés, laquelle deviendra l'une des plus influentes des Etats-Unis. Plusieurs projets à grande échelle ponctuent les débuts de l'agence, notamment des études en faveur du renouveau urbain à Washington, Boston et Philadelphie. Fidèle au modernisme du Bauhaus, Pei développe une approche presque minimaliste dans ses premiers marchés publics. Mais c'est en 1963, à la mort du président Kennedy, que l'architecte s'affirme sur la scène américaine en concevant, sur commande de l'ancienne première dame, Jackie Kennedy, la bibliothèque présidentielle à Boston, achevée en 1979. D'autres réalisations marqueront la carrière de l'architecte, en particulier le Centre national pour la recherche atmosphérique à Boulder, ou l'hôtel de ville de Dallas, projet de pyramide inversée qui préfigure celle du musée du Louvre. Il continue de se faire connaître au cours des années 1970 avec plusieurs projets de musées et de tours aux Etats-Unis, avant de retourner en Chine.

La pyramide controversée

Reconnu à l'international dès la fin des années 1970, Pei voit sa réputation grandir encore après le projet du Louvre. C'est en 1983 que le président François Mitterrand, élu en mai 1981, le désigne pour moderniser le musée du Louvre. L'architecte sino-américain imagine alors une pyramide de verre comme signal de l'entrée principale du musée. Initialement controversé, le nouveau musée ouvre six ans plus tard, en 1989, et devient très rapidement un modèle architectural. Le concept sera ensuite décliné par Pei et d'autres à travers le monde, notamment au Rock & Roll Hall of Fame Museum de Cleveland, livré en 1995.

 

Retenu pour concevoir la tour de la Banque de Chine à Hong Kong, il reçoit, en 1983, le prix Pritzker. Alors que l'agence réalise encore de grands projets, dont le musée Miho à Shiga (Japon) en 1997, le musée historique allemand à Berlin en 2003, et le musée d'art islamique de Doha, au Qatar, Pei se consacre à des projets plus personnels avec notamment son dernier grand chantier en Chine, le musée de Suzhou, livré en 2006.

 

Ieoh Ming Pei a reçu de nombreux prix, comme la médaille d’or pour l’architecture de l’Académie américaine des arts et des lettres en 1979 et la grande médaille d'or de l'Académie d'architecture, à Paris, en 1981. Membre de nombreuses académies d'art prestigieuses, il a été élu membre de l'Académie française des Beaux-arts en 1983.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

ATELIER 9.81

Atelier 9.81 réalise 63 logements sociaux et une […]

26/06/2019

Dans un quartier faubourien de Lille, le long d’un axe de circulation bordé d’anciennes maisons de ville en brique, l’espace public se dilate pour former une place sur laquelle débouche une station de métro : c’est ici qu’est venue […]

Equerre d'argent 2019

Equerre d'Argent 2019 : proposez vos réalisations […]

24/06/2019

Depuis 1983, l’Équerre d’Argent a pour objectif de faire connaître le meilleur de la production architecturale réalisée sur le territoire français. Participez à la 37e édition en proposant votre projet avant le 6 septembre 2019 à […]

Nommé à l'Equerre d'argent 2017, catégorie Ouvrage d'arts, Passerelle à Creil (Oise), Jean-François Blassel (architectes), Communauté de l’agglomération creilloise (maître d'ouvrage)

La passerelle Nelson Mandela de Jean-François […]

25/06/2019

Symbole de la rénovation urbaine de Creil, la passerelle Nelson Mandela se lit comme un balcon léger et délicat posé sur le paysage.  Offerte aux piétons et aux cyclistes, longue de 112 mètres, elle enjambe l’Oise et relie aujourd’hui deux […]

Un mille-feuille géant signé Martial Marquet et […]

25/06/2019

Dans le cadre de la Biennale d’Architecture de Versailles, Martial Marquet et CAB architectes s’interrogent sur les notions de l’archaïsme et du contemporain, et proposent un dispositif immersif qui convie ces deux « antagonismes ». "Archaïque feat. […]

La halle de l'Institut de France à Paris, Marc Barani, 2019

La petite halle industrielle de l'Institut de […]

24/06/2019

Avec son nouvel auditorium et son foyer, créés à l’intérieur d’une ancienne halle du XIXe siècle où l’on battait la monnaie, l’Institut de France affirme son attachement au passé et son ouverture à l’architecture […]

Álvaro Siza Vieira, Grand prix d’architecture de l’Académie des Beaux-arts

Álvaro Siza Vieira, Grand prix d’architecture de […]

24/06/2019

Décerné tous les deux ans à un architecte pour l'ensemble de son parcours, le Grand prix d'architecture de l'Académie des Beaux-arts, alias prix Charles Abella, est attribué cette année à l'architecte portugais Álvaro Siza […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus