Disparition de l'architecte Pierre Parat

Zoom sur l'image Disparition de l'architecte Pierre Parat
© Pierre Parat - Capture d'écran - Entrée libre - France 5 : Georges Meguerditchian - Centre Pompidou, MNAM-CCI : Dist. RMN-GP

Pierre Parat, disparu le 8 octobre, fut l’une des figures les plus marquantes de l’architecture française de l’après-guerre; l’un de ceux, aussi, qui ont le plus constamment réussi à associer deux notions a priori contradictoires: la production de masse et l’invention. Auteur, au sein de l’agence Andrault-Parat, d’une œuvre bâtie considérable, dominée par quelques réalisations iconiques des années 1970 (le siège de l’agence Havas à Neuilly-sur-Seine, les pyramides d’Evry, et à Paris, la faculté de Tolbiac, la tour Totem et le palais omnisports de Bercy), il s’est attaché à ranimer le difficile mariage entre art et industrie.

Né en 1928 à Versailles, Pierre Parat passe une partie de sa jeunesse au Pérou. Diplômé de l’école polytechnique de Lima, il intègre à son retour en France l’atelier d’Eugène Beaudouin à l’Ecole des beaux-arts. Après un passage dans l’agence de Pierre Colboc –il y dessine l’église Saint-Pierre du Havre qui lui sert de diplôme en 1955–, il s’associe, en 1957, à son camarade d’atelier Michel Andrault (né en 1926). Cette même année, les deux architectes participent et remportent le concours international pour la construction de la basilique Notre-Dame-des-Larmes à Syracuse, en Sicile. La genèse de cet édifice en forme de cône plissé, achevé en 1994 seulement, a donné lieu à un remarquable travail préparatoire: suivant les conseils d’Eugène Beaudouin, les deux jeunes architectes conserveront dès lors dans des albums l’ensemble des études de leurs projets. Le dessin sera toujours chez Parat l’instrument d’une recherche de la forme, de la structure, du parti, d’une clarification du projet. Il y associe une pratique de la peinture, de la sérigraphie et du cinéma.

Une nouvelle poétique rationaliste

Alors que le modernisme international impose les formes lisses des buildings américains, l’agence Andrault-Parat expérimente des systèmes de construction à la fois plus lisibles et plus expressifs, proches du métabolisme japonais: nette distinction entre éléments portants et éléments portés, usage des rotules, de puissants piliers et de poutres saillantes, en métal (le siège de l’agence Havas), et plus généralement en béton armé. Pour les immeubles de bureaux et sièges sociaux (caisses régionales du Crédit agricole d’Auxerre et d’Orléans La Source), la superstructure devient une signature, tandis que la préfabrication lourde avec refends porteurs domine dans les opérations de logement. En résulte bien souvent un éclatement des volumes qui individualise les espaces sans les isoler, offrant à l’usager comme à l’habitant une multiplicité de points de vue. Très actifs dans le secteur tertiaire –ils signent plusieurs tours à La Défense, dont celle de la Société générale en 1955–, Andrault et Parat ont contribué, avec leurs nombreux immeubles dits «gradins-jardins», à l’invention et à la diffusion de l’habitat intermédiaire. Leur œuvre bâtie leur a valu le grand prix national de ­l’Architecture (1985) et huit réalisations labellisées «Patrimoine du XXe siècle».

Auteur, en 2010, d’un livre autobiographique (*), Parat a fait l’objet d’une exposition à la Cité de l’architecture et du patrimoine en 2013.

 

(*) Parat par Pierre Parat, éd. Cercle d’art.

 

La totalité des dessins de Pierre Parat est consultable sur le site de la Cité de l'architecture et du patrimoine

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Rénovation de maison, côté jardin, Joinville, Ramses Salazar Architecte

Bain de soleil pour ex-maison des sixties, par […]

25/10/2021

300 À Joinville, à l’est de Paris, le soleil a réinvesti une maison des années 1960 pour proposer à un foyer de quatre personnes un écrin moderne, hautement fonctionnel. Un renouvellement des lieux par Ramsès Salazar. L’intervention de Ramsès Salazar élargit et anoblit par l’ouverture à la lumière […]

Abonnés AMC

PHOTO - 27054_1596036_k9_k1_3684086.jpg

La recherche en agence (4/5) : faire évoluer la […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

PHOTO - 27054_1596130_k6_k1_3684371.jpg

Dossier détails : escaliers scénographiques

22/10/2021

300 On descend un escalier, on le monte, on s'y croise, on s'y arrête peut-être. Alors que les grands halls deviennent atriums, les escaliers se métamorphosent en plateformes d'échanges. Prolongement de l'espace public au cœur d'un immeuble de logements ou interface dynamique entre l'accueil, les […]

Objet-abri conçu par Benjamin Tovo pour le cycle des veilleurs de WLDN/Joanne Leighton, à la Maison du parc départemental Jean-Moulin - Les Guilands

Veiller sur le Grand Paris depuis la structure […]

22/10/2021

300 Jusqu’au 2 octobre 2022, la maison du parc départemental Jean-Moulin-Les Guilands, située entre Montreuil et Bagnolet (Seine-Saint-Denis) accueille sur son toit un « objet-abri », conçu par le designer Benjamin Tovo, dans le cadre de la performance « Le cycle des veilleurs » crée par la chorégraphe […]

Abonnés AMC

Stadium Square. Configuration de base : un quartier autour d’une place publique »

La recherche en agence (3/5) : s'ouvrir au marché […]

19/10/2021

300 L'édition, la création d'expositions ou les explorations constructives occupent de plus en plus d'agences, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative qui favorise la recherche et l'innovation dans le secteur privé. Les motivations des architectes sont plurielles : remettre un pied dans la […]

Lauréat de l'Équerre d'argent 2019, résidence Julia-Bartet, centre de formation pour apprentis et centre de distribution des Restos du Cœur à Paris XIVe, Charles-Henri Tachon (architecte), RIVP (maître d’ouvrage)

Trophée béton : Charles-Henri Tachon et Ingrid […]

21/10/2021

300 À l’occasion du lancement de l’édition 2022 du Trophée béton Pro aura lieu jeudi 21 octobre à la Maison de l’architecture Île-de-France une conférence spéciale intitulée « L’architecture béton en héritage ». Les architectes Charles-Henri Tachon, Ingrid Taillandier, Philippe Prost, Isabelle Buzzo et […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital