Dossier détails : portiques

 

 

 

 

Depuis les temples grecs jusqu'aux constructions contemporaines, l'ossature en portique demeure une solution archétypale pour élever un bâtiment et porter un toit. Pourtant, il est rare de la laisser transparaître dans un édifice, voire de la magnifier par un dimensionnement particulier des poteaux et des poutres. Quand c'est le cas, l'attention des concepteurs se porte sur les assemblages et le contreventement autant que sur la matérialité des éléments porteurs, lesquels peuvent être en bois, en métal, en béton, voire en verre. Le portique sait aussi se faire plus discret pour mettre en valeur le gain de spatialité qu'il accompagne, révéler la largeur libérée sous son emprise ou le « volume cathédrale » dégagé par son élancement en hauteur. Qu'il soit visible ou non, le portique constitue un élément structurel avec lequel l'architecte peut définir l'impact esthétique de son projet. A condition de ne pas se satisfaire des calculs de l'ingénieur mais d'assumer la recherche d'une écriture particulière.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital