Édouard François, architecte « Déconnecter les espaces extérieurs des appartements pour placer les terrasses aux étages supérieurs »

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Zoom sur l'image Édouard François, architecte « Déconnecter les espaces extérieurs des appartements pour placer les terrasses aux étages supérieurs »
© Paul Raftery/View - PHOTO - 059_Image55219.jpg

Les tours d'habitation contemporaines proposent désormais des systèmes de terrasse. En quoi la typologie que vous appelez « Green Cloud » mise en œuvre à Grenoble (lire p. 54) se démarque-t-elle ?

Ma démarche part d'un point de vue éthique : j'ai voulu réfléchir à un mode d'habiter où la hauteur puisse être partagée par tous, au lieu de reconduire des logiques de ségrégation sociale, ou les étages les plus hauts sont réservés aux plus aisés. Le projet « Green Cloud » se revendique de l'évangile de Saint-Matthieu - les premiers seront les derniers - : à Grenoble, les logements des étages inférieurs possèdent une terrasse aux étages supérieurs. Sur un autre projet, à Nantes, j'avais proposé d'aménager une salle à manger pour douze personnes au dernier étage d'une petite tour, que les habitants auraient pu réserver par roulement pour recevoir leurs amis, ce qui n'est pas toujours simple quand on habite de petits appartements. J'ai finalement retenu l'idée d'empiler les terrasses en sommet de tours, sorte de pavillons de thé surmontant les logements.

Comment les promoteurs accueillent-ils la suppression du penthouse, dernier étage d'habitation habituellement très valorisé ? Et pour les habitants, n'est-ce pas un peu étrange de déconnecter la terrasse du logement ?

Ce dispositif a été très bien reçu par les promoteurs dans les pays où nous avons eu l'occasion de le proposer. Mais à chaque fois pour des raisons spécifiques. Au Canada, les terrasses et balcons des logements bas sont plutôt tristes l'hiver. Les reporter aux niveaux supérieurs leur redonne de la lumière et des vues. En Inde, les gens dorment souvent en plein air du fait de la chaleur,et ils peuvent trouver là un espace ventilé.

En France, dans le cadre des concours de ZAC, ce système innovant permet plus facilement aux promoteurs d'obtenir un terrain bien placé. Il n'est donc pas écrit dans le marbre que l'appartement le plus cher doive absolument occuper le sommet de la tour ! Quant à la déconnexion appartement-espace extérieur, elle existe déjà dans l'habitat, notamment dans la maison individuelle avec sa cabane de jardin. La dissociation permet aussi de revendre la terrasse en cas d'accident de parcours qui ne permettrait plus à l'occupant de financer son logement. À Grenoble par exemple, des personnes ont souhaité acquérir une terrasse, sans l'appartement qui s'y rattache.

Quels sont les autres avantages de ce dispositif ?

Un avantage évident tient à la suppression de la sinistralité des balcons qui augmente de façon exponentielle sous l'effet des réglementations thermiques et PMR. La nécessité d'installer des rupteurs de pont thermique et d'aligner les sols extérieurs et intérieurs fait des balcons des ouvrages complexes et fragiles. Le dispositif « Green Cloud » permet de ne pas toucher à l'enveloppe des logements. Et les terrasses elles-mêmes n'ont pas besoin d'une étanchéité complexe. D'autre part, les habitants pourraient aussi investir ces espaces très appropriables, pour éventuellement construire une nouvelle pièce. Je réfléchis d'ailleurs à la rédaction d'un règlement de copropriété qui autoriserait ce type de transformation.

Édouard François, architecte « Déconnecter les espaces extérieurs des appartements pour placer les terrasses aux étages supérieurs » Édouard François, architecte « Déconnecter les espaces extérieurs des appartements pour placer les terrasses aux étages supérieurs »
PDF de l'article

Habiter en hauteur

Les débats sur la tour portent plus souvent sur son insertion urbaine ou sa consommation d'énergie que sur son habitabilité. Est-ce le signe que cette typologie, que l'on peine à réintroduire en Europe, reste associée au bureau […]

PHOTO - 052_Image55094.jpg

Des espaces ouverts au cœur des tours d'habitation

L'habitat prend de la hauteur. Si l'ampleur de ce mouvement ascendant reste difficile à évaluer, le phénomène est indéniable. Ces dernières années, la tour de logement a grignoté une part de la suprématie de la tour de bureau. […]

PHOTO - 054_Image55248.jpg

Édouard François 42 logements avec terrasses séparées Grenoble

Le schéma d'aménagement général de la Zac de la Presqu'île à Grenoble, qui s'étend sur 250 ha a été confié à Christian de Portzamparc. Il prévoit l'implantation de tours dans l'îlot Cambridge, secteur qui doit accueillir à terme 1 […]

PHOTO - 054_Image55122.jpg

Woha 370 logements et jardins suspendus Bangkok

Exclusivement résidentielle, the Met est, avec ses 230 m, la cinquième tour la plus haute de Thaïlande. Destinée à une clientèle aisée, elle rassemble des dispositifs testés ou imaginés auparavant par l'agence dans le cadre de […]

PHOTO - 056_Image56108.jpg

Boeri Studio 113 logements et forêt verticale Milan

L'implantation de tours sur la zone de Porta Nuova, au nord du centre historique de Milan, inscrite dans le plan directeur de la ville depuis 1953, a finalement débuté en 2005, sous l'impulsion du promoteur Hines avec un programme […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital