Entretien avec Fadia Karam, directrice du développement de SNCF Immobilier : "Notre ambition est de métamorphoser les fonciers ferroviaires en quartiers de ville et de vie"

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Zoom sur l'image Entretien avec Fadia Karam, directrice du développement de SNCF Immobilier : Notre ambition est de métamorphoser les fonciers ferroviaires en quartiers de ville et de vie
© Pierre Chiquelin - Fadia Karam, directrice générale d'Espaces ferroviaires et directrice du développement de SNCF Immobilier

Articles Liés

Chapelle international, l'anti-ZAC

Coup d'œil sur Chapelle international (Paris, XVIIIe arr.)

Fadia Karam est directrice générale d'Espaces ferroviaires, filiale aménagement et promotion du groupe SNCF au sein de SNCF Immobilier, et directrice du développement de SNCF Immobilier.

AMC: Qu'elles sont les ambitions d'Espaces ferroviaires en tant qu'aménageur ? 
Espaces ferroviaires intervient au cœur des métropoles, sur des secteurs stratégiques qui n'ont plus d'utilité d'exploitation. Notre ambition est de métamorphoser ces fonciers ferroviaires en quartiers de ville et de vie. Nous menons actuellement 36 projets répartis dans 14 grandes villes, totalisant 70 ha et 1,5 million de mètres carrés.
Cette expertise nous permet de travailler au cas par cas, en bonne intelligence avec des collectivités, qui peuvent redouter la complexité de ces fonciers, pourtant essentiels à régénérer. A Paris, nous sommes aménageurs de 22 ha et développeurs immobiliers de certains programmes, comme Les Messageries (XIIe arr.), ou Ordener-Poissonniers, Hébert et Chapelle International (XVIIIe arr.). A chaque fois, nous avons la volonté de mettre en œuvre des quartiers bas carbone qui répondent au plan climat de la ville de Paris, en valorisant la mutation de l'existant et la réversibilité des constructions, en désartificialisant une grande part des terrains SNCF. Nous engageons également l'invention de nouvelles typologies de logistique urbaine intégrée, comme l'hôtel logistique à Chapelle international ou les futurs ELU à Hebert et aux Messageries. 
 
AMC: Quelles sont les caractéristiques de Chapelle international ? 
Opérer par lotissement a facilité le remembrement du foncier et la réalisation d'études d'impact à une échelle de projet maîtrisable dans le temps. Nous avons également soutenu les audacieuses propositions de l'AUC, celles d'une ville qui assume sa hauteur et donne à l'îlot les possibilités d'une mixité et d'animation des rez-de-chaussée, en cherchant des opérateurs désireux de la mettre en œuvre. Bien sûr, nous avons dû surmonter des moments difficiles dans la commercialisation, face à la situation sociale tendue du quartier de La Chapelle. Nous avons su, avec la ville, accompagner les opérateurs. Maintenant que l'aménagement est bien avancé, que les premiers bureaux et logements sont livrés, que les habitants s'installent, l'enjeu est de faire cohabiter un quartier et un chantier. Nous devons organiser progressivement la cession du foncier à la collectivité publique. Le square imaginé par le paysagiste Bas Smets est livré ce mois-ci. Les voiries devraient être rétrocédées à la ville d'ici 2024. 
 
Propos recueillis par M.D

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 23365_1393955_k2_k1_3222744.jpg

Chapelle international, l'anti-ZAC

Vaste opération de renouvellement urbain au cœur de Paris, Chapelle international accueillera, d'ici 2024, 3 000 habitants et autant de salariés. Au bord des rails de la gare du Nord, au pied d'une […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital