ÉQUERRE D’ARGENT 2006 / NOMINÉ – JEAN NOUVEL - MUSÉE DU QUAI BRANLY

Articles Liés

ÉQUERRE D’ARGENT 2006 / NOMINÉ – NASRINE SERAJI – EXTENSION DE L’ÉCOLE D’ARCHITECTURE

ÉQUERRE D’ARGENT 2006 / NOMINÉ – PASCALE GUEDOT – INSTITUT DE FORMATION

PREMIÈRE ŒUVRE 2006 / NOMINÉ – ACHIM VON MEIER ET NICOLAS FAVET – ÉQUIPEMENT LUDIQUE ET[...]

Juché sur pilotis, le plateau du musée (élancé sur 220 m) est en retrait de la rue de l’Université et du quai Branly. Sa caractéristique est d’abord topographique : en recul et décollé du sol.

À partir de cette situation de projet, s’articulent les éléments du programme traités par fragmentation et jouant avec le plateau principal que l’architecte a imaginé « sans façade ».

La majeure partie du terrain est occupée par un jardin qui s’étend sur 1,8 hectare. Imaginé par Gilles Clément, planté de 180 arbres et de nombreuses espèces végétales, le jardin file sous le musée. Le musée lui-même se compose de quatre bâtiments distincts possédant chacun une identité propre. Au centre du site, le bâtiment principal sur pilotis recèle cinq niveaux dédiés à la préservation et à la valorisation des œuvres, mais aussi à l’enseignement et à la recherche.

En prise directe avec le quai Branly, un édifice administratif offre au promeneur longeant la Seine un mur végétal conçu par le botaniste Patrick Blanc. Sa façade, prolongement de l’immeuble haussmannien contre lequel il est appuyé, est raccordée à une immense palissade de verre en front de Seine, de 200 mètres de long et de 12 mètres de haut. Celle-ci constitue un premier sas d’accès au musée et à ses activités et fait office de masque sonore côté quai et côté rue de l’université. Le musée quant à lui expose 3 500 objets d’une collection qui en comprend 300 000 (plus de 70 000 objets proviennent du Maghreb, d’Afrique subsaharienne et de Madagascar) et consacre près de 5 000 m2 à des expositions temporaires. Les 3 500 oeuvres exposées sur le plateau des collections permanentes sont présentées dans un vaste espace sans cloisons, réparti en grandes « zones » continentales : l’Afrique, l’Asie, l’Océanie et les Amériques. Les objets sont accessibles au plus grand nombre grâce à différents niveaux d’informations : cartels, textes ou multimédias incluant photographies, films et musiques. Le public peut également bénéficier d’un théâtre de 500 places, d’une salle de projection, de plusieurs salles de cours, d’un salon de lecture et d’une médiathèque (180 000 volumes et 700 000 documents photographiques et sonores), avec un cabinet de consultation des fonds précieux. En complément du plateau des collections permanentes, 10 expositions temporaires sont prévues par an. Au sud, le bâtiment de la rue de l’Université, accueille une librairie ouverte au public, les étages aux plafonds décorés par des artistes aborigènes étant réservés aux ateliers de restauration des œuvres. Au sommet des espaces d’exposition, un restaurant panoramique ouvre sur la Tour Eiffel.

Visitez le site de l’architecte : http://www.jeannouvel.com/

  • Lieu : 29-55, quai Branly et 222, rue de l'Université, Paris 7e
  • Maîtrise d’ouvrage : Établissement public du musée du quai Branly
  • Maîtrise d'oeuvre : Ateliers Jean Nouvel. Chefs de projet : Françoise Raynaud (concours, études), Didier Brault (études, chantier), Isabelle Guillauic (chantier). Concepteurs associés : Acanthe – Gilles Clément (paysage), AIK – Yann Kersalé (plasticien), Patrick Blanc (mur végétal)
    Bureaux d'études : Ingerop (structure béton et charpente métallique, étanchéité), OTH (CVC, électricité, plomberie et ascenseurs, coordinateur SSI). ODM Gemo, organisation pilotage et coordination.
    COSSEC, sécurité prévention santé. Veritas, contrôle technique.
  • Surface : 76 500 m2 SHOB, 40 660 m2 SHON. Terrain 25 100 m2.
  • Coût : 204,3 M € TTC

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

LE TOUR DE FRANCE DES MAISONS ÉCOLOGIQUES, Mathis Rager, Emmanuel Stern, Raphaël Wather

Construire Hors Standard - Livre

09/04/2021

300 Deux architectes et un anthropologue ont entrepris un tour de France de deux mois pour aller à la rencontre de ceux qui construisent des maisons individuelles écologiques s'éloignant des modèles vendus clés en mains. A travers la mise en perspective de trente réalisations, cette étude est une […]

La cité-jardin de la Butte Rouge à Chatenay-Malabry

A la cité-jardin de la Butte Rouge, d'abord on […]

06/04/2021

300 Le mauvais feuilleton de la cité-jardin de la Butte Rouge continue. Malgré les alertes patrimoniales engagées depuis plusieurs années et la prise de position récente de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot visant à protéger ce modèle d'urbanisme social humaniste - construit entre 1931 et […]

Modélisation 3D des charpentes et couvertures du chœur de la charpente disparue de Notre-Dame de Paris.Réalisée par Kévin Jacquot, sous la direction de Livio de Luca, CNRS – UMR MAP 3295 (Modèles et Simulations pour l’Architecture et le Patrimoine), 2019

Pas de fac-similé pour la charpente de Notre-Dame […]

08/04/2021

300 Alors que le démontage de l’échafaudage titanesque de la cathédrale Notre-Dame de Paris est achevé et que les travaux de consolidation devraient être finis à l’été prochain, le projet de restauration de la charpente médiévale en chêne massif de la nef et du chœur vient d’être validé par la […]

Abonnés AMC

PHOTO - 24570_1456566_k5_k1_3361966.jpg

Au bord de la Moselle, StudioLada livre une agora […]

07/04/2021

300 Relevant de la typologie minimaliste de la halle médiévale -une couverture et une structure -, cet ouvrage conçu par le collectif StudioLada se distingue par sa spectaculaire charpente en bois. Telle une agora de village, il est pensé comme un nouveau modèle de salle polyvalente, économique et […]

PHOTO - 24570_1456546_k6_k5_3361853.jpg

StudioLada - Portrait

07/04/2021

300 Tous diplômés de l'Ensa Nancy, Christophe Aubertin, Xavier Géant, Agnès Hausermann, Aurélie Husson, Eléonore Nicolas et Benoît Sindt forment en 2008 le collectif StudioLada. Les fondateurs du collectif StudioLada ont pour objectif de pratiquer une architecture contextuelle, qui mobilise les […]

Abonnés AMC

Maison commune à Treffort Val-Revermont, par DLD

Maison commune pour un village rural par Doucerain […]

06/04/2021

300 Dans le village rural de Treffort Val-Revermont situé près de Bourg-en-Bresse, la mairie est devenue « maison commune » en accueillant plusieurs salles destinées à la vie associative et locale, grâce à l'intervention de l'agence Doucerain Lievre Delziani. Pour les architectes de DLD, la […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital