ÉQUERRE D’ARGENT 2006 / NOMINÉ – JEAN NOUVEL - MUSÉE DU QUAI BRANLY

Articles Liés

ÉQUERRE D’ARGENT 2006 / NOMINÉ – NASRINE SERAJI – EXTENSION DE L’ÉCOLE D’ARCHITECTURE

ÉQUERRE D’ARGENT 2006 / NOMINÉ – PASCALE GUEDOT – INSTITUT DE FORMATION

PREMIÈRE ŒUVRE 2006 / NOMINÉ – ACHIM VON MEIER ET NICOLAS FAVET – ÉQUIPEMENT LUDIQUE ET[...]

Juché sur pilotis, le plateau du musée (élancé sur 220 m) est en retrait de la rue de l’Université et du quai Branly. Sa caractéristique est d’abord topographique : en recul et décollé du sol.

À partir de cette situation de projet, s’articulent les éléments du programme traités par fragmentation et jouant avec le plateau principal que l’architecte a imaginé « sans façade ».

La majeure partie du terrain est occupée par un jardin qui s’étend sur 1,8 hectare. Imaginé par Gilles Clément, planté de 180 arbres et de nombreuses espèces végétales, le jardin file sous le musée. Le musée lui-même se compose de quatre bâtiments distincts possédant chacun une identité propre. Au centre du site, le bâtiment principal sur pilotis recèle cinq niveaux dédiés à la préservation et à la valorisation des œuvres, mais aussi à l’enseignement et à la recherche.

En prise directe avec le quai Branly, un édifice administratif offre au promeneur longeant la Seine un mur végétal conçu par le botaniste Patrick Blanc. Sa façade, prolongement de l’immeuble haussmannien contre lequel il est appuyé, est raccordée à une immense palissade de verre en front de Seine, de 200 mètres de long et de 12 mètres de haut. Celle-ci constitue un premier sas d’accès au musée et à ses activités et fait office de masque sonore côté quai et côté rue de l’université. Le musée quant à lui expose 3 500 objets d’une collection qui en comprend 300 000 (plus de 70 000 objets proviennent du Maghreb, d’Afrique subsaharienne et de Madagascar) et consacre près de 5 000 m2 à des expositions temporaires. Les 3 500 oeuvres exposées sur le plateau des collections permanentes sont présentées dans un vaste espace sans cloisons, réparti en grandes « zones » continentales : l’Afrique, l’Asie, l’Océanie et les Amériques. Les objets sont accessibles au plus grand nombre grâce à différents niveaux d’informations : cartels, textes ou multimédias incluant photographies, films et musiques. Le public peut également bénéficier d’un théâtre de 500 places, d’une salle de projection, de plusieurs salles de cours, d’un salon de lecture et d’une médiathèque (180 000 volumes et 700 000 documents photographiques et sonores), avec un cabinet de consultation des fonds précieux. En complément du plateau des collections permanentes, 10 expositions temporaires sont prévues par an. Au sud, le bâtiment de la rue de l’Université, accueille une librairie ouverte au public, les étages aux plafonds décorés par des artistes aborigènes étant réservés aux ateliers de restauration des œuvres. Au sommet des espaces d’exposition, un restaurant panoramique ouvre sur la Tour Eiffel.

Visitez le site de l’architecte : http://www.jeannouvel.com/

  • Lieu : 29-55, quai Branly et 222, rue de l'Université, Paris 7e
  • Maîtrise d’ouvrage : Établissement public du musée du quai Branly
  • Maîtrise d'oeuvre : Ateliers Jean Nouvel. Chefs de projet : Françoise Raynaud (concours, études), Didier Brault (études, chantier), Isabelle Guillauic (chantier). Concepteurs associés : Acanthe – Gilles Clément (paysage), AIK – Yann Kersalé (plasticien), Patrick Blanc (mur végétal)
    Bureaux d'études : Ingerop (structure béton et charpente métallique, étanchéité), OTH (CVC, électricité, plomberie et ascenseurs, coordinateur SSI). ODM Gemo, organisation pilotage et coordination.
    COSSEC, sécurité prévention santé. Veritas, contrôle technique.
  • Surface : 76 500 m2 SHOB, 40 660 m2 SHON. Terrain 25 100 m2.
  • Coût : 204,3 M € TTC

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Portrait de Jasmine Kenniche-Le Nouëne - JKLN

JKLN - Portrait

22/09/2021

300 Diplômée de l'Ensa Paris-Belleville en 2009, Jasmine Kenniche-Le Nouëne fonde JKLN en 2014. Auparavant, elle a collaboré au sein des agences Babin+Renaud, RPBW ou Dusapin Leclercq. En 2019, l'agence est lauréate du prix 40Under40. La démarche de JKLN s'inscrit dans la volonté de produire une […]

LES RIM 2001

Faire l’architecture et l’urbanisme autrement : […]

23/09/2021

300 Le jeudi 23 et vendredi 24 septembre 2021, au domaine de Tizé, à l’Hôtel Pasteur et aux Champs Libres, à Rennes, aura lieu la troisième édition des RIM - Rencontres Inter-Mondiales des nouvelles manières de faire en architecture et en urbanisme. Ces deux journées professionnelles qui ont lieu tous […]

Abonnés AMC

PHOTO - 26720_1577283_k5_k1_3640084.jpg

Sous le béton, le bois. Mixité constructive pour […]

22/09/2021

300 Cet immeuble de logements intermédiaires conçu par l'agence JKLN et sis dans l'opération urbaine du boulevard Vincent-Auriol s'inscrit dans une logique de préfabrication tirant parti de la complémentarité du bois et du béton. Il réactualise un mode constructif mixte, qui devient générateur du […]

Christian de Portzamaparc

Christian de Portzamparc en direct depuis Venise

21/09/2021

300 Le 23 septembre 2021 à 17h, suivez en direct la conférence vénitienne de l'architecte Christian de Portzamparc, Prix spécial du jury du Grand Prix AFEX 2021 pour l'ensemble de son œuvre à l'export. A l'occasion des hommages officiels et publics aux pavillons nationaux de la 17e Biennale […]

PHOTO - Franck Hammoutène.eps

Franck Hammoutène (1954-2021)

21/09/2021

300 L'architecte Franck Hammoutène, lauréat de l'Équerre d'argent en 2006, est décédé le 14 septembre 2021. "Nos ouvrages sont contextuels, urbains. Radicaux puisque se voulant réalistes, pragmatiques et bénéfiques." Ainsi l'agence de Franck Hammoutène, basée à Paris, présente ses travaux. Né en 1954 à […]

Vue extérieure : Extension de l’hôtel de ville, Franck Hammoutene, Marseille, Prix de l’équerre d’argent 2006

Hommage à Franck Hammoutène en trois projets

21/09/2021

300 Lauréat de l'Équerre d'argent en 2006 pour l'extension de l'hôtel de ville de Marseille, l'architecte Franck Hammoutène est décédé le 14 septembre 2021, à l'âge de 67 ans. Retour sur trois de ses réalisations, qui illustrent son attachement à la géométrie, aux matières et au confort des espaces.

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital