DOSSIER

ÉQUERRE D'ARGENT 2011 / NOMMÉ - SUZEL BROUT - RÉSIDENCE DE JEUNES TRAVAILLEURS

Zoom sur l'image ÉQUERRE D'ARGENT 2011 / NOMMÉ - SUZEL BROUT - RÉSIDENCE DE JEUNES TRAVAILLEURS
© Hervé Abbadie - Résidence de jeunes travailleurs Denis Diderot, Suzel Brout, Paris, nommé à l'Equerre d'argent 2011 : vue générale

Le bâtiment a gagné plus de cinq mètres en épaisseur et des balcons communs à partager en complément du jardin.

Articles Liés

PRIX D'ARCHITECTURE DU MONITEUR 2011 : BÂTIMENTS NOMINÉS À L'ÉQUERRE D'ARGENT

ÉQUERRE D'ARGENT 2011 / NOMMÉ - LAN ARCHITECTURE - RÉSIDENCE POUR ÉTUDIANTS

PREMIÈRE ŒUVRE 2011 / LAURÉAT - VANESSA LARRÈRE - BUREAUX

La résidence de jeunes travailleurs livrée par l’agence aasb dans le 12e arrondissement de Paris résulte de la transformation lourde d’une architecture mono fonctionnelle de la fin des Trentes Glorieuses. Son enveloppe en métal s’affranchit du cadre patrimonial strict dont elle fait partie.

À deux pas de la place de la Nation, la fondation Eugène-Napoléon est un domaine Second Empire, classé au titre des Monuments historiques. À la fin des années 1960, un foyer de jeunes filles, bâtiment de R 9, a été construit le long du boulevard Diderot, sur le flanc sud de cet orphelinat, sans référence aucune à sa composition régie par un axe de symétrie. La RIVP a procédé à une opération de restructuration/extension pour en faire une résidence pour jeunes travailleurs de 141 studios. L’agence aasb – agence d’architecture Suzel Brout – a réalisé un projet audacieux qui se traduit par une nouvelle volumétrie unitaire dans sa façon d’envelopper de tôle d’aluminium anodisé naturel l’immeuble existant et ses extensions, jusqu’en toiture. La maille métallique renvoie la lumière et laisse apparaître en creux, dans ses divers percements, la peau indépendante et colorée du nouvel ensemble, isolé par l’extérieur. « L’importance accrue donnée aux enveloppes et aux isolations invite à renouveler les registres architecturaux et les entreprises ont travaillé avec beaucoup d’intérêt à la mise au point de prototypes », précise Suzel Brout.

Continuité avec le jardin

L’ancien bâtiment en béton y a perdu une de ses façades, non porteuses, pour prolonger du côté du jardin, vers l’ouest, ses plateaux rectangulaires. Chantier propre et rapide oblige, l’extension, d’environ 5 m de profondeur, est métallique (filière sèche) et supporte en tête des balcons-galeries d’usage commun, une façon de créer une continuité avec le jardin. Une aile de deux étages a été réalisée au nord sur ce même mode qui apporte en outre une grande flexibilité.

L’opération d’addition au bâtiment existant s’adapte à la trame de refend d’origine du type « structure domino » (2,5 m entre murs porteurs). La circulation centrale a été déplacée vers l’ouest afin d’agrandir les anciennes chambres orientées à l’est et d’implanter un escalier conforme aux réglementations. Les logements sont équipés avec une cabine-salle d’eau en polyester, agencée en général de façon à former avec la kitchenette une entité bien séparée de l’espace du lit et de la table (ou « espace servi »). Derrière les balcons-galeries communs, les studettes situées à l’ouest peuvent s’organiser plus librement en décalant la structure de la partie neuve, qui correspond à l’espace servi, par rapport à l’existant, où sont implantés les « services ». Ainsi, dans certains logements, la porte d’entrée s’ouvre dans l’axe de la fenêtre en laissant dégagée la perspective, un décalage de trame ayant permis de rendre le lit invisible, caché dans un angle mort. C’est une manière habile de rendre un logement de 16 m2 plus grand d’apparence. La façade d’aluminium laisse aux studettes une belle luminosité intérieure mais sa fonction tamisante a justifié le remplacement des stores par des rideaux. L’espace commun multimédia, la salle polyvalente et le local vélos s’installent avec quelques chambres au niveau du jardin, redessiné par l’agence Neveux-Rouyer. Pour répondre au PLU, ce dernier est désormais connecté au boulevard par des ouvertures réalisées dans le mur de clôture, comme des vitrines à découvrir.

 

Visitez le site de l'architecte : www.suzelbrout.com

 

 

Résidence de jeunes travailleurs Denis Diderot, Suzel Brout, Paris, nommé à l'Equerre d'argent 2011 : coursive du 1er étage

 

Résidence de jeunes travailleurs Denis Diderot, Suzel Brout, Paris, nommé à l'Equerre d'argent 2011 : coursive du 9ème étage

 

Résidence de jeunes travailleurs Denis Diderot, Suzel Brout, Paris, nommé à l'Equerre d'argent 2011 : intérieur d'un logement

 

Résidence de jeunes travailleurs Denis Diderot, Suzel Brout, Paris, nommé à l'Equerre d'argent 2011 : plan du rez-de-chaussée

 

Résidence de jeunes travailleurs Denis Diderot, Suzel Brout, Paris, nommé à l'Equerre d'argent 2011 : plan du R+2

 

 

  • Lieu : Paris 12e
  • Maîtrise d’ouvrage : RIVP – Régie Immobilière de la ville de Paris ; ALJT, gestionnaire
  • Maîtrise d'oeuvre : aasb (agence d’architecture suzel brout) ; Leslie Mandalka, chef de projet ; SIBAT, BET ; Agence Neveux-Rouyer, paysagiste
  • Surface : 3 750 m2
  • Coût : 11,2 M€ HT

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus