Équerre d’argent 2016: les choix du jury

Zoom sur l'image Équerre d’argent 2016: les choix du jury
© Bruno Levy - Le jury de l'Équerre d'argent 2016

De gauche à droite en partant du haut : Marc Mimram, Régis Roudil, Michel Dalloni, Bernard Quirot, Manuel Aires Mateus, Julie Fernandez, Gilles Davoine, Valentina Balbis, Bernard Blanc, Lucie Niney, Marjan Hessamfar.

Articles Liés

Équerre d'argent 2016: les lauréats

Après avoir auditionné les architectes et maîtres d’ouvrage des sept réalisations finalistes, le jury de l’Équerre d’argent 2016 a désigné Le Lieu de vie, équipement sportif et restaurant universitaires à Gif-sur-Yvette (Essonne) conçu par l'agence Muoto pour l'EPA Paris-Saclay, lauréat du prix. Le jury a également tenu à distinguer le mémorial de Rivesaltes de l'architecte Rudy Ricciotti, associé à Passelac & Roques, en lui décernant un Grand Prix spécial. Trois autres projets ont été récompensés et le prix de la Première Œuvre 2016 a été attribué à l'hôtel d’entreprises innovantes conçu par l'agence Guiraud-Manenc à Anglet (Pyrénées-Atlantiques), pour le compte de l'Agglomération Côte Basque-Adour. Retour sur cette journée de débats.

A l'issue de l'audition des sept candidats finalistes et de débats passionnés, le jury* de la 34e édition du prix d’architecture de l’Équerre d’argent, composé notamment de l’architecte portugais Manuel Aires Mateus et deux anciens lauréats de l’’Equerre, Marc Mimram et Bernard Quirot, a rendu son verdict le 21 novembre 2016 au palais d’Iéna à Paris. Sur les 250 candidats à la prestigieuse distinction, c’est le Lieu de vie, équipement sportif et restaurant universitaires à Gif-sur-Yvette (Essonne) conçu par l’agence Muoto pour l'EPA Paris-Saclay, qui remporte l’Équerre d’argent 2016. En lui attribuant l’Équerre d’argent 2016, le jury a distingué "la valeureuse ambition architecturale" de la première livraison d’envergure des jeunes architectes Gilles Delalex et Yves Moreau qui, en maximisant la visibilité des activités intérieures de cet établissement géré par le Crous, "lui donne une chance d’exister dans le contexte très fermé et autocentré des grandes écoles sur le campus de Saclay". Le jury a également été séduit par "la modestie de cette infrastructure efficace, sobre et sensible à la fois", et reconnaît la difficulté d’arriver à "cette qualité d’expression de l’architecture".

 

Il aurait été difficile de passer à côté du puissant mémorial de Rivesaltes, conçu par l’architecte Rudy Riccciotti, associé à Passelac & Roques. Marquant le caractère d’exception du programme, peu comparable aux autres finalistes et échappant donc à la règle des catégories, le jury a souhaité distinguer le bâtiment en lui décernant un Grand Prix spécial. Reconnaissant "une réponse architecturale à la hauteur du programme, une œuvre morale et politique" dans un site chargé d’histoire, le jury a également salué le courage de la maîtrise d’ouvrage, la région Occitanie/SAEM Roussillon Aménagement, qui est à l’initiative de ce projet de mémoire dont elle a conduit la réalisation avec ténacité.

 

Poésie et engagement

Trois autres réalisations ont été récompensées, respectivement dans trois catégories. C’est "l’engagement quasi monacal" en faveur du logement social des architectes Jean et Aline Harari, dont l’opération de 49 logements sociaux à Saulx-les-Chartreux (Essonne) conçue pour le bailleur 3F est encore une fois l’expression, que le jury a souhaité saluer en lui décernant le prix "Habitat". Le jury a également rendu hommage à la "réflexion profonde sur ce qu’est "l’habiter" mené dans cette opération, par un travail remarquable sur les typologies et une attention aux détails et aux usages qui l’est tout autant". L’étonnant Centre national des arts du cirque à Châlons-en-Champagne (Marne) conçu par Caractère spécial § (mandataire) et NP2F (associé) pour le ministère de la Culture a reçu le prix "Culture, jeunesse et sport". "Ce bâtiment porte, dans sa rudesse, une part de poésie indéniable qui participe à redonner de la fierté, une identité forte au contexte", a salué le jury, reconnaissant en outre la maîtrise de sa réalisation, la "cohérence" de son architecture de hangars, finement dessinés. Enfin, c’est la Maison de la recherche et de l’imagination, ovni posé sur la presqu’île de Caen par les jeunes architectes de l’agence Bruther pour abriter l’association de diffusion des cultures scientifiques Relais d’sciences, qui a reçu le prix "Lieux d’activité". Le jury a salué "cette mise à nu de l’architecture et cette intemporalité de l’organisation spatiale pour abriter des activités inconnues au moment de la conception". Il a aussi tenu à distinguer l’investissement d’une maîtrise d’ouvrage non professionnelle, qui "ne s’est pas réfugiée dans la facilité et a choisi l’audace, autant sur les usages qu'en faisant confiance à une jeune agence".

 

Enfin, distinction autrement importante car véritable tremplin pour les jeunes architectes se lançant "à leur compte", le prix de la Première Œuvre 2016 a été décerné à l’hôtel d’entreprises innovantes à Anglet (Pyrénées-Atlantiques) conçu par Antoine Guiraud et Etienne Manenc pour le compte de l’Agglomération Côte Basque-Adour. Avec ce prix, le jury a souhaité souligner "la maturité et le savoir-faire" des jeunes maîtres d’œuvre, révélé par "la maîtrise, la rigueur et l’efficacité" de cette opération.

 

 

 

* Le jury du prix de l’Equerre d’argent 2016 est constitué de: Manuel Aires Mateus (architecte), Valentina Balbis (architecte et ingénieure, AIA associés), Bernard Blanc (directeur général Aquitanis), Julie Fernandez (architecte, LOG-architectes), Marjan Hessamfar (architecte, Hessamfar et Vérons architectes associés), Marc Mimram (architecte et ingénieur), Lucie Niney (architecte, NeM architectes), Bernard Quirot (architecte, lauréat du prix de l'Equerre d'argent 2015), Régis Roudil (architecte, lauréat du prix de la Première Œuvre 2015), Michel Dalloni (journaliste, directeur des rédactions du Moniteur), Gilles Davoine (journaliste, rédacteur en chef d'AMC).

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Julien Quinet,

Étudiants confinés, dessins exposés, à la galerie […]

03/07/2020

300 Les dessins de logements, réalisés par les étudiants de "l'atelier confiné" piloté à distance par Guillaume Ramillien, enseignant à l'école d'architecture de Versailles, sont exposés à la galerie d'architecture à Paris jusqu'au 17 juillet 2020. Qui mieux que des étudiants en architecture pouvaient […]

Les choses de la ville, France Inter, David Abittan

L'architecture et la ville, de retour sur les […]

03/07/2020

300 La série consacrée à l'architecture, Les choses de la ville, diffusée sur France Inter les samedis et dimanches revient pour une nouvelle saison. Premier épisode, le 4 juillet 2020 à 7h24. On a quitté David Abittan fin août 2019, aux pieds des étoiles d'Ivry-sur-Seine de Jean Renaudie et Renée […]

Casa RR à Baza en Espagne, VIDA architecture + MATRIZ arquitectura

Rigueur géométrique pour une maison multi-usage en […]

02/07/2020

300 En Espagne, à Baza, la casa RR conçue par les agences Vida architecture et Matriz arquitectura, concilie budget modeste et simplicité de mise en œuvre. En réinterprétant la figure traditionnelle du patio central, elle fabrique un cadre de vie adapté aux modes de vies contemporains, flexibles et […]

Ana Vida

Ana Vida, architecte - Portrait

02/07/2020

300 VIDA architecture est une jeune agence crée en 2016 par Ana Vida, qui développe son activité entre la France et l’Espagne. Nourrie d'une expérience franco-espagnole, l’agence Vida architecture explore les modes d’habiter et de travailler de notre époque, convaincue que l’architecture doit être […]

HOMO URBANUS, Bêka & Lemoine réalisateurs, Bordeaux, Paris, Rome, extrait du film Homo Urbanus Tokyoitus, 2018

Filmer le genre urbain, Bêka & Lemoine à Arc en […]

01/07/2020

300 Arc en rêve, le centre d'architecture de Bordeaux, a rouvert ses portes. L'occasion de découvrir l'exposition «Stadium» consacrée au Stadium de Vitrolles, bâtiment emblématique de Rudy Ricciotti laissé à l'abandon depuis 1998. L'occasion également de visiter, à partir du 4 juillet 2020, celle […]

UN SIÈCLE DE BANLIEUE JAPONAISE, AU PAROXYSME DE LA SOCIÉTÉ DE CONSOMMATION, Cécile Asanuma-Brice

Décrypter l'habitat urbain japonais - Livre

01/07/2020

300 Dans cette brillante synthèse résultant d'une enquête de vingt ans, la chercheuse en sociologie urbaine Cécile Asanuma-Brice apporte une réflexion inédite sur les processus d'urbanisation de l'une des sociétés de consommation les plus avancées de la planète. De la fin du XIXe siècle à Fukushima, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital