Équerre d'argent 2017: les choix du jury

Zoom sur l'image Équerre d'argent 2017: les choix du jury
© BRUNO LEVY/LE MONITEUR - Le jury de l'Équerre d'argent 2017

De gauche à droite en partant du haut: Yves MOREAU, Antoine GUIRAUD, Etienne MANENC, Alain BERTRAND, Fabien RENOU, Jean-Marie DUTHILLEUL, Stéphanie BRU, Gilles DAVOINE, Florence LIPSKY, François BROUAT, José Ignacio LINAZASORO, Aline HARARI, Claude LABBE.

Articles Liés

Équerre d'argent 2017: les lauréats

C’est après d’intenses discussions, précédées des auditions des architectes et maîtres d’ouvrage des huit bâtiments finalistes, que le jury de l’Equerre d’argent 2017 a finalement désigné le nouveau tribunal de Paris, conçu par Renzo Piano Building Workshop, lauréat du prix. Trois autres projets ont été récompensés et le prix de la Première Œuvre 2017 a été attribué au centre d’hébergement d’urgence conçu par l'Atelier Rita architectes à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne). Les délibérations du jury sont secrètes. Heureusement, nos oreilles sont indiscrètes…

Renzo Piano avait promis un bâtiment "clair, léger, transparent, lumineux et ouvert sur la ville, à l’antithèse du palais de justice intimidant, hermétique et sombre du passé ". La tour de verre dressée dans le ciel de la capitale, et qui change avec lui, ne le dément pas: du haut de ses 160 m, le nouveau tribunal de Paris incarne le renouveau symbolique de la justice, en quête d’une image d’ouverture et de dignité. Le jury* de l’Equerre d’argent 2017 n’a pas mâché ses mots pour reconnaître la très haute qualité de la réalisation à qui il a attribué le prix, après l’audition des architectes et maîtres d’ouvrage des huit bâtiments finalistes de la compétition. L’immeuble de grande hauteur (IGH) conçu par Renzo Piano Building Workshop, emmené par l’architecte-partner Bernard Plattner, est "un bâtiment bluffant, qui a du souffle", a-t-on entendu pendant les délibérations; "c’est un projet puissant qui augure le renouveau des IGH dans Paris", "un projet magnifique déjà s’inscrit dans le ciel parisien".

 

Reconnaissant le "tour de force" réalisé par RPBW et la capacité de l’agence à "insuffler de la sensibilité dans un programme complexe, ainsi qu’à tenir cette rigueur intellectuelle qui parcourt toutes les échelles malgré le cadre difficile d’un contrat de partenariat public-privé", le jury a également souligné le caractère d’exemplarité du bâtiment, espérant bien qu’il illustrera le niveau de qualité auquel doivent aspirer, à chaque projet réalisé dans le cadre d’un PPP, toutes les parties prenantes du contrat.

Artisanat et humanisme

Trois autres réalisations ont été récompensées à l’occasion de cette 35e édition des prix de l’Equerre d’argent, respectivement dans trois catégories. C’est pour "la complétude du travail de son architecte" que le musée Camille-Claudel de Nogent-sur-Marne a été distingué du prix "Culture, jeunesse et sport". "Adelfo Scaranello a conçu avec la même intensité le parcours des visiteurs, la muséographie, la lumière, la matière et les ouvertures pour façonner, tel un artisan, une architecture qui transcende les époques", a-t-on entendu parmi les membres du jury, très admiratifs de la finesse d’insertion du musée dans le cœur historique de la petite commune de l’Aube.

 

La passerelle de Creil (Oise), conçue par l’architecte Jean-François Blassel, a quant à elle reçu le prix "Ouvrage d’art". Reconnaissant "un projet remarquable, attentif et généreux avec le contexte, notamment l’école voisine à laquelle il offre un parvis abrité", le jury a souligné "la maîtrise de son dessin, qui privilégie la délicatesse et la justesse des éléments plutôt que les grands gestes expressifs".

 

Enfin, en attribuant le prix "Lieu d’activité" à l’hôpital Nord Franche-Comté, construit à Trévenans (Territoire de Belfort) par l’agence Brunet Saunier, avec Gerold Zimmerli et Serge Gaussin & Associés, le jury a récompensé "le soin et le grand professionnalisme avec lesquels cet équipement a été conçu, des qualités qui témoignent d’une manière particulière d’exercer l’architecture: au service des gens". "L'agence Brunet Saunier répond à toutes les questions spatiales au regard de l’usage des lieux par les patients et leurs visiteurs, les infirmiers, les chirurgiens, etc.", a relevé le jury.

Architecte engagée

La catégorie "Habitat" est restée cette année orpheline. Bien que le comité de sélection composé des rédactions du Moniteur et d’AMC ait nommé six réalisations de logements, le jury, après d’âpres débats, et tout en reconnaissant l’intérêt des projets et l’investissement de leurs architectes, a estimé qu’aucune d’elles ne se distinguait suffisamment pour remporter le prix dans cette catégorie.

 

Mais de logement, il en est malgré tout question avec le prix de la Première Œuvre 2017, lequel récompense le centre d’hébergement d’urgence à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), conçu pour Emmaüs Solidarité par le jeune Atelier Rita, fondé par l’architecte Valentine Guichardaz-Versini. "A l’heure où toutes les communes doivent se saisir de la question des migrants, il faut montrer qu’une alternative aux tentes est possible, a martelé un membre du jury. Ce village est très digne. Il est accueillant aux autres et une intériorité s’y met en place, appropriable par toutes les cultures. La réponse apportée par l’Atelier Rita n’est pas que politique, elle est également architecturale". "Le prix de la Première Œuvre peut aussi distinguer une démarche. Dans ce cas, la récompense est une promesse pour l’avenir, celle d’une architecte engagée", a souligné le jury dans son ensemble.

 


* Le jury de l'Equerre d'argent 2017: José Ignacio LINAZASORO, architecte (Madrid) ; Alain BERTRAND, directeur adjoint SAMOA (Nantes) ; François BROUAT, directeur de l’ENSA Paris-Belleville ; Stéphanie BRU, architecte, prix « activités » Equerre 2016 ; Gilles DELALEX et Yves MOREAU, architectes, lauréats de l'Equerre d’argent 2016 ; Jean-Marie DUTHILLEUL, architecte et ingénieur ; Amélie FONTAINE, architecte, Ajap 2016 ; Antoine GUIRAUD et Etienne MANENC, architectes, lauréats de la Première Œuvre 2016 ; Aline HARARI, prix « habitat » Equerre 2016 ; Claude LABBE, ingénieur, Terell group ; Florence LIPSKY, architecte, lauréate de l'Equerre d’argent 2005 ; Fabien RENOU, rédacteur en chef Le Moniteur ; Gilles DAVOINE, rédacteur en chef AMC.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Rendez-vous à suivre

Six rendez-vous d'architecture, du 23 février au […]

22/02/2018

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Portes ouvertes de l’Ensa Strasbourg Le 24 février, de 10h à 17h Informations Poésie de la lumière Jusqu’au 24 […]

Série d’assises BW#, Sebastien Wierinck, édition Cyria, Place Thiers Nancy (54)

Vers le renouveau des bancs publics ?

22/02/2018

L’art de poser son postérieur en extérieur fait partie des recherches récurrentes des concepteurs de mobilier. Quatre projets au banc d’essai, à destination des terrasses, des jardins et des espaces publics.  Le mobilier urbain est le moyen de faire vivre […]

Mélodie - Panicale - Résidence étudiante - La Verrière - ITAR - 2016

Gaëla Blandy: photographe sur la corde sensible […]

22/02/2018

Chaque semaine, AMC donne la parole à un photographe d'architecture pour commenter l'une de ses prises de vues. Invité de cette série: Gaëla Blandy «  J’errais comme un fantôme dans la résidence étudiante, […]

Gulizzi + Auer & Weber, Palais des sports, Aix-en-Provence

Gulizzi + Auer & Weber - Palais des sports - […]

21/02/2018

En épousant symboliquement la courbure des gradins, la forme singulière de l’Aréna du pays d’Aix évoque le mouvement et devient un signal visible depuis l’A51 en direction de Marseille. Son enveloppe s’apparente à un entrelacs […]

Lucio Fontana, Ambiente spaziale con neon, 1967/2017, installation Pirelli HangarBicocca, Milan, 2017 ;  Fondazione Lucio Fontana

Derniers jours pour découvrir Lucio Fontana à […]

21/02/2018

A Milan, une visite au HangarBicocca s’impose, autant pour la sélection des œuvres, que par les possibilités qu’offre son espace magistral. Dans Ambiente spaziale, les boîtes de lumière de Lucio Fontana offrent une perspective chromatique […]

Katharina Grosse, The Horse Trotted Another Couple of Metres, Then it Stopped, 2017, acrylique sur tissu, Carriageworks, Sydney

Immersion totale dans une oeuvre d'art bariolée à […]

21/02/2018

L’artiste allemande Katharina Grosse a investi le centre d’art contemporain Carriageworks à Sydney en y déployant une installation monumentale, aussi mouvante qu’immersive.   Intitulée « The Horse Trotted Another Couple of Metres, Then it Stopped […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus