Équerre d'argent 2021 : les dessous du palmarès

Zoom sur l'image Équerre d'argent 2021 : les dessous du palmarès
© Bruno Levy / Le Moniteur - Le jury de l'Équerre d'argent 2021

De gauche à droite: Fabien Renou, Pierre-René Lemas, Lina Ghotmeh, Christian de Portzamparc, Stephen Barrett, Olivier Haye, Gilles Davoine, Léa Mosconi, Umberto Napolitano, Franck Poirier, Félix Mulle et Marie Schweitzer

Articles Liés

Tout sur l'Équerre d'argent 2021: les lauréats, le jury, les nommés...

Équerre d'argent 2021: Christian de Portzamparc, président du jury

Équerre d'argent 2021 : les 25 réalisations en lice

"Une sélection réjouissante", "des œuvres généreuses, modestes ou fortes, intelligentes dans tous les cas", "de jeunes architectes en phase avec leur époque, qui réinventent leur métier"... Au cours des délibérations et pendant la cérémonie de remise des récompenses, les membres du jury de la 39e édition des prix de l'Équerre d'argent ont loué la vivacité de l'architecture française et la ténacité de ses architectes.

"Vous avez pensé plusieurs constructions avec sagesse et saveur". S'adressant aux architectes de l'Atelier PNG et Julien Boidot, tout juste récompensés par l'Équerre d'argent 2021 pour un ensemble d'équipements publics déployés dans le centre de la petite commune de Neuvecelle (Haute-Savoie), Christian de Portzamparc a souligné "la générosité et le plaisir d'usage qui se dégage de cette œuvre, douce mais qui ne s'efface pas". C'est la "capacité à offrir de l'extraordinaire dans des lieux de l'ordinaire, à bâtir la magie d'un espace" qui a convaincu les membres du jury, présidé par le lauréat du Pritzker, d'attribuer la prestigieuse distinction à l'opération rassemblant un gymnase, une bibliothèque, des écoles, des bureaux et un parking. Le jury a souligné "la remarquable attention portée à un territoire ni dense ni diffus, pour produire une intervention juste, à l'écriture distinguée ; pour produire une architecture utile, une architecture du commun qui réaffirme la pertinence de l'architecte dans la fabrique des bâtiments publics du quotidien". Jeunes professionnels déjà reconnus pour leur attention à tous les territoires, isolés ou métropolitains, l'Atelier PNG, Julien Boidot et Émilien Robin livrent ici une œuvre collective, une succession de lieux qui invitent à la rencontre les 3000 habitants d'une commune savoyarde au tissu résidentiel très individualiste. Avec cette Équerre d'argent, comme avec le prix de la Première Œuvre, ce sont les travaux d'une génération montante d'architectes, érudits, soucieux de collaborations confraternelles et engagés dans l'enseignement pour la plupart, que le jury a distingué.

L'architecte qui se réinvente

"C'est un grand cru", a d'ailleurs souligné d'emblée Christian de Portzamparc à propos des cinq réalisations nommées au prix de la Première Œuvre 2021, portées par "cinq talents qui réinventent leur métier". Durant toutes les délibérations, le jury a encouragé les jeunes praticiens à persévérer, pour défricher l'avenir de l'architecture dans ces espaces de liberté que constituent les premiers projets d'une agence. "Nous avons été sidérés par la maturité de ces jeunes, par cette génération exceptionnelle capable d'inventer les programmes, de susciter les commandes, en exprimant un regard sur l’époque, décrit Christian de Portzamparc. Ce positionnement témoigne d’une manière spécifique d’être au monde, qui pose l'architecte comme l'un des acteurs les plus importants, les plus centraux de l'évolution de notre société". En attribuant le prix aux ateliers d'artistes et aux logements conçus par ACTM en collaboration avec les artistes de la SCI Bermuda, le jury a souligné les qualités spatiales et humaines de cette "petite société qui s'organise sous un grand toit, où l'autopromotion et la collaboration ont permis de décupler le faire ensemble, pour fabriquer du social". Le tout, magnifié par une architecture de peu, extrêmement maîtrisée. C'est pour encourager la persévérance de Syvil, des "architectes qui réinventent leur métier et portent une attention très fine aux conditions contemporaines de la ville", que le jury a attribué une mention spéciale à l'espace urbain de distribution et commerce glissé sous le boulevard périphérique à Paris (XIXe).

Force plastique

Quatre autres réalisations ont été distinguées après de longs et intenses débats, preuve de la qualité des projets nommés et de l'attention des membres du jury à bâtir un palmarès représentatif des enjeux actuels de l'architecture. C'est "la force d'une œuvre qui parle au cœur, d'un chef-d'œuvre qui révèle un bâtiment enfermé dans son XIXe siècle" que distingue le prix Culture, jeunesse et sport, attribué à la Bourse de Commerce - Musée de la Collection Pinault à Paris (IIe), par NeM / Niney et Marca architectes, Tadao Ando et l'ACMH Pierre-Antoine Gatier. De même que "la beauté plastique, la puissance expressive du dessin et des matériaux" du poste d’aiguillage conçu par Titan pour SNCF Réseau, à Nantes, a convaincu les membres du jury de lui attribuer le prix Lieux d'activité. L'opération de 14 logements locatifs érigés en cœur d'îlot à Paris (XIIe) par Mars architectes pour Gecina a séduit dans la catégorie Habitat, pour "sa simplicité d'exécution et l'attention portée à une densification douce en bois, à l'échelle domestique et aux qualités paysagères indéniables". Dans la catégorie Espaces publics et paysagers, c'est le jardin-esplanade-parking aménagé dans la friche de la Belle de Mai à Marseille, par l'architecte Kristell Filotico et les paysagistes de l'Atelier Roberta, qui a été distingué. "Un projet simple mais sophistiqué, porté par une inventivité généreuse de la programmation, qui illustre qu'on peut faire plusieurs choses à la fois avec un espace public, pour fabriquer un lieu humain, appropriable", d'après les mots du jury.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Palmarès de l'Équerre d'argent 2021

Équerre d'argent 2021 : le palmarès complet

Les équipements de services publics à Neuvecelle (Haute-Savoie) , conçus par Atelier PNG associé à l'Atelier Julien Boidot et Emilien Robin architecte, avec les paysagistes de […]

Antoine Petit, Nicolas Debicki et Grichka Martinetti, architectes, AtelierPNG

AtelierPNG - Portrait

Antoine Petit, Nicolas Debicki et Grichka Martinetti sont diplômés de l’Ensa Paris-Val de Seine et ont créé leur agence en 2007. Grichka Martinetti est également architecte du patrimoine de […]

PHOTO - 24570_1456546_k4_k3_3361852.jpg

Atelier Julien Boidot - Portrait

Julien Boidot est diplômé de l'Ensa Nantes en 2007. Aux côtés d'Emilien Robin, il est lauréat d'Europan en 2005 et 2012, ainsi que des Ajap en 2014. En 2016, Julien Boidot est […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital