Faut-il détruire Dubuisson ? Journée d’études sur l’ancien musée national des Arts et Traditions populaires à Paris

Zoom sur l'image Faut-il détruire Dubuisson ? Journée d’études sur l’ancien musée national des Arts et Traditions populaires à Paris
© Elise Guillerm - Le musée des Arts et traditions populaires, Jean Dubuisson

À un moment d’incertitude où l'ancien musée national des Arts et Traditions populaires à Paris (MNATP) peine à retrouver une place prépondérante dans un environnement programmatique et culturel qui ne se limite pas au seul bois de Boulogne, il s'agit de  faire le point sur l'intérêt architectural, le potentiel et le sort à donner à ce bâtiment rare. Spécialistes du patrimoine architectural du XXe siècle et de sa reconversion, architectes français et étrangers, anciens responsables et usagers des lieux, ayants droit de l'œuvre de Jean Dubuisson, représentants de la ville et de l'État sont attendus le 10 mars 2016 à l'Institut national d'histoire de l'art (Inha). Préfiguration d'une mise en valeur du bâtiment, les travaux d'une cinquantaine d'étudiants réalisés en 2014-2015 dans le cadre de studios consacrés à l’ancien musée à l'école polytechnique fédérale de Lausanne seront exposés et présentés.

Édifice phare de la production architecturale des Trente Glorieuses, l’ancien musée national des Arts et Traditions populaires (MNATP) est le fruit d’une volonté politique ferme et d’un partenariat entre des personnalités hors du commun. De 1953, année des premières esquisses, à 1972, date de l’inauguration d’une première partie de l’équipement, son conservateur Georges-Henri Rivière et l’architecte Jean Dubuisson collaborent sans relâche à l’élaboration de l’un des musées les plus significatifs de l’après-guerre. La lenteur du processus de gestation est à la mesure des ambitions des deux hommes : les exigences du magicien des vitrines trouvent une complémentarité exceptionnelle dans une architecture d’un minimalisme qui a parfois été qualifié de "miesien", où s’impose le savoir faire d’un praticien qui vise la justesse de la réponse architecturale à un programme donné et aux conditions de la commande. Pour le profane, en raison de sa pertinence même, l’architecture du musée s’efface au profit des collections et de la muséographie, tandis que le connaisseur y voit un très grand morceau d’architecture. Fermé au public en 2005 et vidé de ses collections transférées pour partie au Mucem à Marseille, l’édifice sous-utilisé voit partir ses derniers occupants en 2013.

 

Déroulé du programme :

10h00 Présentation de la journée d’études : Jean-François Cabestan, HiCSA, Paris-I

 

10h15-13h00 PREMIÈRE SESSION  Un musée au bois de Boulogne : les musées de l’après-guerre, Jean Dubuisson, histoire d’un projet et genèse d’un équipement

 

- Simon Texier, professeur à l’université de Picardie : "Le MNATP et les musées européens de l’après-guerre" 
- Hugo Massire, doctorant, université François-Rabelais, Tours,  "Jean Dubuisson et les architectes de sa génération"
- Élise Guillerm, historienne de l’architecture, docteur en histoire de l’art : "Genèse d’un musée"
- André Desvallées, conservateur général honoraire du patrimoine, chef du service de muséologie, chargé de la programmation et de l’équipement du musée : "Dix années de chantier avec Jean Dubuisson"       

 

1re table ronde (vers 11h45) : "Faut-il détruire ? Faut-il vendre ?" modérateur :  Jean-Paul Robert, professeur à l’Ensa Paris-Belleville, critique d’architecture

 

- Dominique Boulay-Esperonnier, conseiller du maire du XVIe arrt (sous réserve)
- Yves Contassot, membre de la Commission du Vieux Paris et du Conseil de Paris
- Marie-Jeanne Dumont, architecte, Ensa Paris-Belleville                                                         
- Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly-sur-Seine (sous réserve)   
- Jean Gautier, ancien directeur chargé de l’architecture au ministère de la Culture
- Martine Segalen, anthropologue, professeur émérite à l’université Paris-X Nanterre et auteure de  Vie d’un musée ; 1937-2005, Paris, Stock, 2005.

 

14h30-16h00 DEUXIÈME SESSION : Reconversion de l’ancien musée des ATP : un "cas d’école" traité à l’école polytechnique fédérale de Lausanne

 

- Nicola Braghieri, directeur de la Faculté d’Architecture de l’EPFL : « De l’importance de la sauvegarde du patrimoine architectural dans l’enseignement à l’EPFL »
- Franz Graf, professeur à l’EPFL, TSAM (laboratoire des techniques de sauvegarde de l’architecture moderne : « De l’histoire au projet ou comment le TSAM enseigne l’architecture » 
- Denis Eliet et Laurent Lehmann, enseignants invités à l’EPFL : Présentation du studio               
- Antoine Girardon et Jérémie Jobin, étudiants diplômables : « Une cité du compagnonnage »
- Rafaël Schneiter, étudiant diplômable : « Une école de haute couture"
- Nicolas Chatelan et Andrew Dragesco, étudiants diplômables : "Une école de l’hôtellerie et  de  la gastronomie" en présence de Thierry Manasseh, architecte et enseignant à l’EPFL, et de Roxane Doyen, étudiante diplômable

 

16h30-18h00 TROISIÈME SESSION :  Expertises, hypothèses de réaffectation et débat avec la salle
(2e table ronde) Modérateur :  Jean-Paul Robert, professeur à l’Ensa Paris-Belleville, critique d’architecture

 

- Joseph Abram, professeur à l’Ensa Nancy        
- Serge Louveau, opérateur immobilier, consultant pour les projets de musées
- Claude Prelorenzo, professeur honoraire de l'Ensa Paris-Malaquais, secrétaire général de l’Association internationale des amis de la fondation Le Corbusier                                                              
 - Bruno Reichlin, professeur honoraire (école d’architecture de Genève)         

Plusieurs des héritiers de  Jean Dubuisson ont témoigné de leur vif intérêt pour cette journée

Dessins et maquettes des étudiants de l’EPFL seront exposés tout au long de la journée dans une salle attenante.

 

  • Journée d’études sur l’ancien musée national des Arts et Traditions populaires jeudi 10 mars 2016, Inha, 2, rue Vivienne, Paris 2e arr.,  salle Vasari, 1er étage, 10h00 - 18h00

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 30472_1782074_k3_k1_4104284.jpg

Le renouveau des infrastructures ferroviaires : […]

05/10/2022

300 Menée par Base et Demain, la reconversion en passerelle piétonne de l'ancien pont ferroviaire de Moulins s'inscrit dans le projet plus vaste d'aménagement des rives de l'Allier. Elle donne des perspectives d'usage aux nombreux ouvrages de ce type aujourd'hui à l'abandon en France. Construit entre […]

Pesmes. Art de construire & engagement territorial, livre et conférence au Pavillon de l'Arsenal, à Paris

Ancrer l'architecture : Emeline Curien, Bernard […]

03/10/2022

300 Pour accompagner la sortie du livre Pesmes. Art de contruire et engagement territorial (Building Books, 2022), revenant sur les enseignements du séminaire organisé par l’association Avenir Radieux (dirigée par l'architecte Bernard Quirot) depuis 2015, une table-ronde réunira l'enseignante-chercheure […]

Pavillon d’architecture

L'inifinie liberté de Sophie Berthelier et […]

04/10/2022

300 A l'occasion de la Biennale d'art et d'architecture du Frac Centre-Val de Loire, les architectes Sophie Berthelier et Véronique Descharrières déploient un pavillon éphémère qui met la rencontre entre les visiteurs, au cœur du dispositif architectural. Toujours au devant des débats culturels, le Frac […]

PHOTO - 30472_1782066_k2_k1_4104248.jpg

Regard de photographe : Aurore Bagarry, aux […]

03/10/2022

300 Représenter l'eau, élément difficile à figer à travers une image, constitue une sorte de défi photographique. Avec le réchauffement climatique, l'accès à l'eau est par ailleurs devenu un enjeu politique de premier plan. Exposée cet été à la biennale d'architecture de Versailles et visible aux […]

PHOTO - 29820_1743800_k2_k1_4008454.jpg

HISTOIRE D'UNE MUTATION - Livre

03/10/2022

300 Monographie consacrée à la Samaritaine, cet ouvrage remonte l'histoire du grand magasin parisien, mais il aborde surtout, avec une grande richesse de documents visuels, l'histoire de la renaissance de cet ensemble urbain après sa fermeture en 2005. Une renaissance, sous la houlette de LVMH […]

PHOTO - 29820_1743685_k2_k1_4008033.jpg

Un hôtel bas carbone en modules de bois […]

30/09/2022

300 Conçu par l'agence d'architecture VON M, cet hôtel constitue l'assemblage de modules préfabriqués en bois, réalisés en usine dans le Voralberg à partir de lamellé-croisé produit localement. Dans le centre-ville de Ludwigsbourg (Allemagne), cet hôtel bas carbone construit à partir de modules […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital