Faut-il détruire Dubuisson ? Journée d’études sur l’ancien musée national des Arts et Traditions populaires à Paris

Zoom sur l'image Faut-il détruire Dubuisson ? Journée d’études sur l’ancien musée national des Arts et Traditions populaires à Paris
© Elise Guillerm - Le musée des Arts et traditions populaires, Jean Dubuisson

À un moment d’incertitude où l'ancien musée national des Arts et Traditions populaires à Paris (MNATP) peine à retrouver une place prépondérante dans un environnement programmatique et culturel qui ne se limite pas au seul bois de Boulogne, il s'agit de  faire le point sur l'intérêt architectural, le potentiel et le sort à donner à ce bâtiment rare. Spécialistes du patrimoine architectural du XXe siècle et de sa reconversion, architectes français et étrangers, anciens responsables et usagers des lieux, ayants droit de l'œuvre de Jean Dubuisson, représentants de la ville et de l'État sont attendus le 10 mars 2016 à l'Institut national d'histoire de l'art (Inha). Préfiguration d'une mise en valeur du bâtiment, les travaux d'une cinquantaine d'étudiants réalisés en 2014-2015 dans le cadre de studios consacrés à l’ancien musée à l'école polytechnique fédérale de Lausanne seront exposés et présentés.

Édifice phare de la production architecturale des Trente Glorieuses, l’ancien musée national des Arts et Traditions populaires (MNATP) est le fruit d’une volonté politique ferme et d’un partenariat entre des personnalités hors du commun. De 1953, année des premières esquisses, à 1972, date de l’inauguration d’une première partie de l’équipement, son conservateur Georges-Henri Rivière et l’architecte Jean Dubuisson collaborent sans relâche à l’élaboration de l’un des musées les plus significatifs de l’après-guerre. La lenteur du processus de gestation est à la mesure des ambitions des deux hommes : les exigences du magicien des vitrines trouvent une complémentarité exceptionnelle dans une architecture d’un minimalisme qui a parfois été qualifié de "miesien", où s’impose le savoir faire d’un praticien qui vise la justesse de la réponse architecturale à un programme donné et aux conditions de la commande. Pour le profane, en raison de sa pertinence même, l’architecture du musée s’efface au profit des collections et de la muséographie, tandis que le connaisseur y voit un très grand morceau d’architecture. Fermé au public en 2005 et vidé de ses collections transférées pour partie au Mucem à Marseille, l’édifice sous-utilisé voit partir ses derniers occupants en 2013.

 

Déroulé du programme :

10h00 Présentation de la journée d’études : Jean-François Cabestan, HiCSA, Paris-I

 

10h15-13h00 PREMIÈRE SESSION  Un musée au bois de Boulogne : les musées de l’après-guerre, Jean Dubuisson, histoire d’un projet et genèse d’un équipement

 

- Simon Texier, professeur à l’université de Picardie : "Le MNATP et les musées européens de l’après-guerre" 
- Hugo Massire, doctorant, université François-Rabelais, Tours,  "Jean Dubuisson et les architectes de sa génération"
- Élise Guillerm, historienne de l’architecture, docteur en histoire de l’art : "Genèse d’un musée"
- André Desvallées, conservateur général honoraire du patrimoine, chef du service de muséologie, chargé de la programmation et de l’équipement du musée : "Dix années de chantier avec Jean Dubuisson"       

 

1re table ronde (vers 11h45) : "Faut-il détruire ? Faut-il vendre ?" modérateur :  Jean-Paul Robert, professeur à l’Ensa Paris-Belleville, critique d’architecture

 

- Dominique Boulay-Esperonnier, conseiller du maire du XVIe arrt (sous réserve)
- Yves Contassot, membre de la Commission du Vieux Paris et du Conseil de Paris
- Marie-Jeanne Dumont, architecte, Ensa Paris-Belleville                                                         
- Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly-sur-Seine (sous réserve)   
- Jean Gautier, ancien directeur chargé de l’architecture au ministère de la Culture
- Martine Segalen, anthropologue, professeur émérite à l’université Paris-X Nanterre et auteure de  Vie d’un musée ; 1937-2005, Paris, Stock, 2005.

 

14h30-16h00 DEUXIÈME SESSION : Reconversion de l’ancien musée des ATP : un "cas d’école" traité à l’école polytechnique fédérale de Lausanne

 

- Nicola Braghieri, directeur de la Faculté d’Architecture de l’EPFL : « De l’importance de la sauvegarde du patrimoine architectural dans l’enseignement à l’EPFL »
- Franz Graf, professeur à l’EPFL, TSAM (laboratoire des techniques de sauvegarde de l’architecture moderne : « De l’histoire au projet ou comment le TSAM enseigne l’architecture » 
- Denis Eliet et Laurent Lehmann, enseignants invités à l’EPFL : Présentation du studio               
- Antoine Girardon et Jérémie Jobin, étudiants diplômables : « Une cité du compagnonnage »
- Rafaël Schneiter, étudiant diplômable : « Une école de haute couture"
- Nicolas Chatelan et Andrew Dragesco, étudiants diplômables : "Une école de l’hôtellerie et  de  la gastronomie" en présence de Thierry Manasseh, architecte et enseignant à l’EPFL, et de Roxane Doyen, étudiante diplômable

 

16h30-18h00 TROISIÈME SESSION :  Expertises, hypothèses de réaffectation et débat avec la salle
(2e table ronde) Modérateur :  Jean-Paul Robert, professeur à l’Ensa Paris-Belleville, critique d’architecture

 

- Joseph Abram, professeur à l’Ensa Nancy        
- Serge Louveau, opérateur immobilier, consultant pour les projets de musées
- Claude Prelorenzo, professeur honoraire de l'Ensa Paris-Malaquais, secrétaire général de l’Association internationale des amis de la fondation Le Corbusier                                                              
 - Bruno Reichlin, professeur honoraire (école d’architecture de Genève)         

Plusieurs des héritiers de  Jean Dubuisson ont témoigné de leur vif intérêt pour cette journée

Dessins et maquettes des étudiants de l’EPFL seront exposés tout au long de la journée dans une salle attenante.

 

  • Journée d’études sur l’ancien musée national des Arts et Traditions populaires jeudi 10 mars 2016, Inha, 2, rue Vivienne, Paris 2e arr.,  salle Vasari, 1er étage, 10h00 - 18h00

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

SOUYS-LAB, projet lauréat Europan 15, sur le site de Floirac

Europan 15: Souys-Lab, projet lauréat à Floirac

21/01/2020

Concours d’idées biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens âgés de moins de 40 ans, Europan a dévoilé sa 15e cuvée, lancée sur le thème “La ville […]

MNM Architecte, Maison surélevée, Rennes

Prix national de la construction bois 2020: les […]

21/01/2020

Organisé par France Bois Régions, fédération de 13 interprofessions régionales ou départementales de la filière forêt bois française, le prix national de la construction bois distingue les projets d'architecture et […]

Bureaux et galerie d'art à Bordeaux, RCR ARTOTEC architectes

L'architecture suggestive d'RCR Artotec, à […]

20/01/2020

Située en secteur protégé, au cœur du quartier Saint-Michel à Bordeaux, cette reconversion est signée RCR ARTOTEC, entité française de l’agence espagnole Pritzker 2017. ­Guidée par la lumière, elle fait […]

RCR ARTOTEC

RCR ARTOTEC - Portrait

20/01/2020

L’équipe franco-­catalane RCR ARTOTEC est composée du trio Prix Pritzker 2017 et du duo bordelais d’­ARTOTEC, Thomas Rodriguez et Jaïro Pinedo. C’est à la suite d’une rencontre placée sous le signe de l’évidence amicale et […]

Les affres existentiels d'une starchitecte en BD

20/01/2020

Si l'architecture, en tant qu'objet fictionnel ou simple décor, constitue une matière d'élection dans l'art de la bande dessinée, le choix de recourir à la figure de l'architecte pour en faire un sujet à part entière, un […]

Pierre Audat architecte,  restructuration et extension d’un bâtiment industriel à Paris

Pierre Audat redynamise un immeuble industriel […]

17/01/2020

  Situé en fond de cour dans le XI e arrondissement de Paris, avenue Philippe Auguste, le bâtiment est un immeuble industriel typique du XIXe siècle avec son ossature en bois et son escalier central maçonné. Plus qu’une simple rénovation, sa […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus