Introduction

  • Actualités
Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Zoom sur l'image Introduction
PHOTO - Image+35.jpg

Extrait du film Steamboat Bill Jr. (1928) de Buster Keaton.

Longtemps considérée comme traditionnelle, la construction bois évolue désormais très rapidement. Au cours du XXe siècle le progrès des colles, les contreplaqués puis les lamellés-collés ont élargi la palette des techniques séculaires de charpente. Depuis quelques années, les systèmes de panneaux et de sandwichs aux qualités multiples renouvellent profondément le potentiel constructif de ce matériau, en apportant des réponses à ses points faibles supposés, dont la médiocre isolationn acoustique, la résistance au feu, le coût ou la réalisation de porte-à-faux.

Alors que la construction bois est aujourd'hui favorisée par ses avantages connus en termes de bilan environnemental et de rapidité de mise en œuvre, par des effets de mode, mais également par le contexte réglementaire d'un décret* décuplant la quantité minimale de bois dans les constructions d'ici à fin 2011, il parait intéressant d'identifier ces solutions émergentes.

Contrairement aux autres modes constructifs, la construction bois repose sur un matériau inflammable, mais dont le comportement au feu est prévisible. La vitesse de combustion du bois permet de déterminer assez facilement des sections d'éléments de structure en fonction des stabilités au feu exigées, et la protection au feu peut être conférée par exemple par l'ajout d'écrans en plaques de plâtre ou de vernis intumescents. Les loggias ajoutées sur huit étages devant une barre de Bondy par l'agence Virtuel illustrent la possibilité de construire désormais haut avec les systèmes de dalle bois (ici le procédé Leno) en traitant correctement l'isolement au feu entre étages, le C D, et ce malgré une masse combustible non négligeable en façade. De manière plus frappante encore, le projet d'école de Sonia Cortesse à Issy-Les-Moulineaux démontre en l'incendiant la capacité d'une façade bois-paille à assurer une sécurité incendie acceptable dans un bâtiment scolaire.

L'acoustique est un point faible des constructions bois, du fait de la faible masse du matériau. A Bondy il est pourtant utilisé pour constituer un espace tampon acoustique en face d'une autoroute. A Gonesse, sur un site dans l'axe des pistes de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, les nouveaux panneaux en ossature bois améliorent fortement le confort acoustique des logements.

L'exemple de Gonesse est également très intéressant comme stratégie de réhabilitation des grands ensembles des années 1960, et notamment ceux qui comportent des façades préfabriquées. Dans ce cas, la réhabilitation peut être envisagée en substituant aux anciennes façades de nouveaux composants bien plus performants thermiquement et acoustiquement, améliorant le confort des logements avec une intervention relativement légère et rapide, et permettant de renouveler l'esthétique de ces bâtiments, soit en la transformant complètement, comme dans notre exemple, soit en la réinterprétant finement.

Les panneaux employés ici sont de grande dimension : 11 m de long sur une hauteur d'étage, ce qui permet de traiter en une seule fois un logement, et correspond à peu près au facteur limitant de la préfabrication, qui n'est pas l'usine mais la taille des camions. L'exemple de la maison de Brandt Simon à Berlin exploite verticalement cette dimension maximale, les panneaux de façade sur trois étages, ce qui permet de monter la façade en une seule opération, et non niveau par niveau, supprimant de fait de nombreuses discontinuités constructives et permettant de minimiser le tassement vertical. Si le bâtiment est petit, comme la maison de Parc à Parcey, cinq panneaux suffisent à constituer la boite.

Corps creux

Les façades en bois sont généralement constituées d'une ossature dont les vides sont remplis par l'isolation, ce qui permet des façades peu épaisses. Au contraire le projet de Sonia Cortesse dilate l'épaisseur de structure en se calant sur le module de la botte de paille agricole. Le panneau de façade est alors un caisson de 36 cm d'épaisseur, soit avec les doublages et le bardage 56 cm. Cette forte épaisseur permet une isolation conséquente, mais également une profondeur de tableau assurant la protection solaire. La maison de FAR à Santiago au contraire détache les fonctions d'isolation et d'étanchéité de l'ossature bois, et met à profit son épaisseur pour créer des rangements. Ces deux projets extrêmes illustrent également l'idée qu'une façade est désormais un sandwich, composé de couches assurant chacune une fonction : isolation thermique, acoustique, étanchéité au vent, à l'eau, protection contre l'effraction, intimité, vue, apports solaires et lumineux, etc. Il est possible de compacter le sandwich, d'en combiner les ingrédients, de les détourner, voire de les dissocier largement.

Un plancher bois, qu'on pourrait imaginer plus simple, est également un sandwich, avec des fonctions un peu différentes : porter, isoler acoustiquement, corriger acoustiquement. Contrairement aux façades, la tendance actuelle est de simplifier le sandwich, en passant de systèmes classiques à solives à des dalles bois, qui assurent la statique, la correction acoustique et l'aspect des plafonds, en leur superposant un complexe de sol réalisant l'isolement acoustique entre locaux, généralement un résiliant et un support de circulation un peu massif. Le gîte que construit actuellement Herman Kaufmann à Chanteloup - première réalisation française d'un des représentants les plus connus des Baukunstlern du Vorarlberg - comporte ainsi des planchers intérieurs en bois massif tourillonné, solution rustique, et sans clous ni colle.

Les différents projets présentés ici ont également en commun une dimension environnementale, qui va souvent au-delà de la structure bois. La performance énergétique et le confort sont souvent mis en avant, avec les consommations entre 40 et 80 kWh/m2.an, et un soin apporté au confort estival - indispensable pour des bâtiments légers - qui se traduit parfois par des protections solaires spectaculaires, comme l'école Lucie Aubrac à Grenoble. Une démarche d'écoconstruction est également fréquente, avec des projets remarquables en terme d'énergie grise et d'utilisation de matériaux biosourcé, comme l'école d'Issy ou le gite de Chanteloup. Enfin les projets ont en commun une volonté d'expérimentation et de prospective : mise au point de systèmes, développement de nouveaux modes constructifs, dépassement d'obstacles réglementaires, recherche des limites, etc. Une radicalité, qui est parfois davantage constructive qu'architecturale, mais qui laisse deviner un potentiel créatif considérable.

* Décret n° 2010-273 du 15 mars 2010 relatif à l'utilisation du bois dans certaines constructions. Progressivement d'ici décembre 2011 la quantité minimum de bois mise en œuvre dans les constructions va devoir passer de 2 dm3/m2 shon actuellement à 5, 10 ou 35 dm3 selon les types de bâtiment.
Introduction Introduction
PHOTO - Image+35.jpg

Introduction

Longtemps considérée comme traditionnelle, la construction bois évolue désormais très rapidement. Au cours du XXe siècle le progrès des colles, les contreplaqués puis les lamellés-collés ont élargi la palette des techniques […]

PHOTO - FAR-WAL-004.jpg

Wall house Santiago (Chili)

Maîtrise d'ouvrage Patricia Krause Senft Maîtrise d'Œuvre FAR Frohn & Rojas Située dans la périphérie de Santiago, et construite avec des matériaux économiques, cette maison interroge la notion de mur, dans ses dimensions […]

PHOTO - PARC Architectes Vue generale.tif

Extension et renovation de maison Parcey

Maîtrise d'ouvrage privee Maîtrise d'oeuvre parc architectes Située en limite du village jurassien de Parcey, cette ancienne ferme a fait l'objet d'une réhabilitation et extension. Constatant la difficulté d'adapter un bâtiment […]

DESSIN - A.41-004 Roofdetail.ai

Preikestolen Mountain Lodge Strand, Norway

Maîtrise d'ouvrage Stavanger Trekking Association Maîtrise d'Œuvre Helen & Hard AS, Stavanger Situé près de Stavanger, sur la côte ouest de la Norvège, au début de l'itinéraire de randonnée conduisant au belvédère naturel du […]

PHOTO - P1040867.jpg

Gite urbain Issy-Les-Moulineaux

Maîtrise d'ouvrage ville d'Issy-Les-Moulineaux Maîtrise d'Œuvre Hermann Kaufmann Conçu dans le cadre du concours Global Award, ce gîte est à la fois la démonstration d'une réalisation passive, d'une construction intégralement en […]

PHOTO - Preìsentation CNDB 13.03.10-11

Façades de 570 logements Gonesse

Maîtrise d'ouvrage groupe SNI, OSICA Maîtrise d'Œuvre Jens Freiberg Le grand ensemble de la Fauconnière a été réalisé par l'architecte Olivier Caplain entre 1961 et 65. Regroupant 2 500 logements, il a été construit en coffrage […]

DESSIN - 0902 hdb bondy cd01c.ai

Acoustique d'une barre de logement sur autoroute Bondy

Maîtrise d'ouvrage SEMIDEP Maîtrise d'Œuvre Laurent pillaud, virtuel architecture Dans le cadre d'une opération de renouvellement urbain, le projet a consisté à améliorer le confort acoustique d'une barre de 160 logements à R 8 […]

PHOTO - 9552.jpg

Maison familiale Berlin-Pankow

Maîtrise d'ouvrage privee Maîtrise d'Œuvre Brandt Simon Architekten Dans un tissu urbain consistant, cette maison individuelle s'agrafe sur le bâtiment arrière, laissant la place à un vaste jardin (tout en gardant la possibilité […]

DESSIN - PLAN_RDC_200eÌme.ai

Ecole élémentaire Lucie AUBRAC Zac de la Bonne, Grenoble

Maîtrise d'ouvrage Ville de Grenoble Maîtrise d'oeuvre BRUNO MADER Cette école s'inscrit dans l'éco quartier de la Caserne de la Bonne, au sud du parc Hoche à Grenoble. Le projet a fait l'objet d'une démarche environnementale : […]

DESSIN - ISSY APD GT PRI dtails de principe_SBT10.ai

Ecole Issy-Les-Moulineaux

Maîtrise d'ouvrage ville d'Issy-Les-Moulineaux Maîtrise d'oeuvre Sonia Cortesse et Bernard Dufournet Dans ce projet d'école primaire et maternelle, les architectes ont eu la volonté à la fois d'une très faible consommation […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital