Jacques Garnier, urbaniste, directeur du CAUE de Saône-et-Loire « Les collectivités gèrent les questions quotidiennes sans cohérence d'ensemble »

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Zoom sur l'image Jacques Garnier, urbaniste, directeur du CAUE de Saône-et-Loire « Les collectivités gèrent les questions quotidiennes sans cohérence d'ensemble »
© J Garnier - PHOTO - 054_Image54710.jpg

« Le conseil aux collectivités est l'une des missions fondamentales des CAUE. Encore plus en territoires ruraux où les élus, qui ont la responsabilité de l'aménagement sans la plupart du temps avoir les compétences de l'urbaniste, ne disposent pas de structure d'ingénierie urbaine pour les épauler. Souvent méfiantes face aux outils réglementaires qu'elles perçoivent comme une accumulation de contraintes imposées par l'État, les collectivités se contentent de gérer les questions quotidiennes (une parcelle à vendre, une voirie à refaire...) sans être conscientes de la nécessité d'assurer une cohérence d'ensemble à l'aménagement de la commune, depuis son centre-bourg jusqu'aux parcelles agricoles. Il faut offrir du temps de réflexion aux élus et aux habitants, leur donner les moyens de prendre du recul sur leur territoire pour l'apprivoiser, afin que le plan local d'urbanisme ou même un règlement de lotissement soient perçus comme la traduction d'un projet. C'est le temps consacré à la planification, à la réflexion sur le développement et à la stratégie de mise en œuvre des orientations, à l'établissement des règles et la diversité des acteurs y participant (architectes, urbanistes, paysagistes, géographes...) qui permettront de changer le regard porté sur l'utilité des documents d'urbanisme et de sensibiliser aux enjeux environnementaux de l'aménagement. Comme, par exemple, l'intérêt de la densité prôné actuellement dans les bourgs ruraux où le rapport au voisinage peut être problématique car on s'y installe pour l'espace que cela offre mais sans considération pour les contraintes fonctionnelles et économiques inhérentes à la gestion collective de grands terrains. Les actions des CAUE participent à cette sensibilisation en épaulant des élus dans le développement de leur commune (aide au diagnostic, à l'établissement de cahiers des charges de consultation urbaine, au choix des maîtres d'œuvre). Par ailleurs, élargir le territoire de réflexion au-delà des limites d'un bourg avec l'établissement d'un plan local d'urbanisme intercommunal est essentiel car, en plus d'esquisser une cohérence territoriale, cela permet aux collectivités de mutualiser les moyens techniques et aux élus d'être moins isolés et d'échanger. Mais il faut que l'échelle de l'intercommunalité reste celle d'un territoire appréhendable. »

Jacques Garnier, urbaniste, directeur du CAUE de Saône-et-Loire « Les collectivités gèrent les questions quotidiennes sans cohérence d'ensemble »
PDF de l'article

Urbanités rurales

Les communes rurales françaises souffrent d'un mal qui les gangrène de l'intérieur : l'abandon de leurs centres-bourgs. En cause, l'attrait des parcelles gagnées sur les terres agricoles pour accueillir l'exode urbain, mais aussi […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital