Jean-Marc Biry, directeur du CAUE du Bas-Rhin « L'habitat participatif a la capacité d'être un véritable outil de production de la ville »

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement AMC - édition Abonné
Zoom sur l'image Jean-Marc Biry, directeur du CAUE du Bas-Rhin « L'habitat participatif a la capacité d'être un véritable outil de production de la ville »
PHOTO - 050_Image50384.jpg

« En Allemagne, l'habitat participatif a pu se développer à grande échelle (actuellement 20 % des logements neufs) parce qu'il s'est accompagné d'un processus de planification urbaine qui l'a favorisé. C'est le cas à Fribourg, dans l'écoquartier Vauban, ou encore à Tübingen où d'anciennes friches militaires d'une soixantaine d'hectares ont été réhabilitées selon une trame urbaine correspondante. Les grands îlots ont ainsi été redécoupés en parcelles de dimensions modestes, adaptées à la construction d'immeubles de trois ou quatre étages, pour des groupes composés de dix à quinze ménages. L'application du principe de mitoyenneté entre bâtiments a permis de densifier, malgré la petite échelle du bâti. Cependant, l'effet de rempart, produit par de longues frontalités sur rue et, par extension, le risque de ghettoïsation ont pu être évités en ménageant des ouvertures ponctuelles qui permettent à tout un chacun de traverser les cœurs d'îlots pourtant privés. Il faut préciser aussi que la plus grande ouverture d'esprit des Allemands (par rapport aux Français, chez qui le réflexe sécuritaire est très important), favorise cette insertion dans la ville. En France, dans de nombreuses ZAC, les terrains à bâtir sont encore trop grands pour que ce type d'habitat puisse atteindre ce niveau de développement. En témoigne l'immeuble appelé Le Village vertical, réalisé à Villeurbanne dans la ZAC des Maisons-neuves, rendu possible grâce à une combinaison habitat social classique/coopérative d'habitants, qui a permis de réaliser un nombre de logements suffisants au regard de la surface de la parcelle. Progressivement, des collectivités comme Lille ou Strasbourg commencent à réserver des terrains de dimensions adéquates dans leurs ZAC. Mais globalement, en France, le mouvement n'est pas développé au point d'influer de manière conséquente sur l'organisation du tissu urbain, tandis que l'exemple allemand montre à quel point l'habitat participatif a la capacité d'être un véritable outil de production de la ville. »

Jean-Marc Biry, directeur du CAUE du Bas-Rhin « L'habitat participatif a la capacité d'être un véritable outil de production de la ville »
PHOTO - 043_Image50274.jpg

Habitat participatif

En France, l'habitat collectif de type alternatif, où vie privée et vie collective cohabitent, renaît aujourd'hui sous le nom d'habitat participatif après trente ans d'oubli. L'essor de l'habitat groupé autogéré des années 1970-80 […]

PHOTO - 048_Image50327.jpg

Einszueins 39 logements en coopérative Vienne, Autriche

Réalisée en quatre ans, depuis la constitution du groupe d'habitants jusqu'à leur emménagement dans le bâtiment, cette coopérative d'habitants située à Vienne, en Autriche, ferait pâlir d'envie ceux qui, en France, s'engagent sur […]

PHOTO - 046_Image50181.jpg

Construire 6 logements sociaux locatifs Beaumont, Ardèche

Pour sauver Beaumont - village d'Ardèche de 220 habitants - de la désertification, la commune, en tant que bailleur, s'est lancée dans la construction de six maisons en locatif social, soutenue par la Fondation de France via son […]

PHOTO - 046_Image50302.jpg

Tectône et MaO 15 logements en accession sociale Nanterre

Situé dans l'écoquartier Hoche, à Nanterre, cet immeuble de logements en accession sociale réalisé sur le mode participatif fait suite à un appel à candidature lancé par la Ville. Quinze familles de sept nationalités différentes […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital