L'annuel 2020 d'AMC est paru

Zoom sur l'image L'annuel 2020 d'AMC est paru
AMC n°292 - décembre 2020-janvier 2021, couverture

Retrouvez dans l'annuel 2020 d'AMC qui vient de paraître (n°292 - décembre 2020-janvier 2021), disponible en format numérique: les projets lauréats et finalistes de l'Équerre d'argent, la sélection des 100 réalisations de l'année, et la rétrospective des événements marquants (livraisons, chantiers, concours, patrimoine, prix, disparitions, expositions, livres).

Edito

Corde fragile

L'année 2020 constituera un tournant dans les rapports de l'humanité avec son environnement terrestre. Jamais, depuis un siècle et la grippe espagnole, une crise sanitaire ne s'était développée avec une telle ampleur. Mais la rupture avec les pandémies qui ont parsemé l'histoire notamment les différentes formes de peste est que celle-ci est la première et probablement pas la dernière due aux activités prédatrices de l'homme sur la nature. Notamment la déforestation à grande échelle, l'étalement inconsidéré des mégapoles, sans parler du réchauffement climatique qui, en provoquant le dégel de sols situés dans les hautes latitudes, pourrait libérer des virus endormis depuis des millénaires. La perspective d'une vaccination de la population contre le Covid 19 au cours de l'année 2021 ne doit pas nous faire oublier ce fait désormais établi : l'homme, en quelques décennies d'industrialisation et d'urbanisation massive, a trop tiré sur la corde fragile le liant à la nature. Celle-ci s'est rompue, et les conséquences lui échappent en grande partie.

 

Il n'est pas sûr que l'humanité ait son destin entre les mains. Car au niveau institutionnel, l'inertie a dominé depuis un demi-siècle, malgré les rapports alarmants et les déclarations d'intention. La notion de croissance zéro, évoquée par le Club de Rome, remonte à 1972 ; le fameux discours de Jacques Chirac « La maison brûle et nous regardons ailleurs » au Sommet de la Terre de 2002 ; et les bonnes résolutions de la COP 21, à cinq ans. En l'absence de gouvernance mondiale, cette crise sanitaire et ses deux millions de morts pourraient pourtant bien faire l'effet d'un accélérateur, à la demande des populations elles-mêmes. Car l'une des conséquences inattendues de la pandémie est de remettre l'aménagement des territoires, l'urbanisme et l'architecture au centre des préoccupations quotidiennes. Les citoyens réclament aujourd'hui la proximité avec la nature, des logements avec une pièce en plus pour travailler, la possibilité de vivre dans des villes petites et moyennes, et la fin des allers-retours interminables entre le domicile et le travail. Des besoins qui doivent être entendus et auxquels les acteurs qui fabriquent le cadre de vie se doivent de répondre. C'est le seul moyen de tendre efficacement vers une société décarbonée, sans se reposer sur la seule RE 2020, qui s'appliquera d'ici 2030 à toute nouvelle construction, c'est-à-dire à moins de 1 % du patrimoine bâti. 

Gilles Davoine, rédacteur en chef

Découvrez tous les articles de ce numéro Consultez les archives 2020 de AMC
PHOTO - 9330_588386_k2_k1_1426985.jpg

Dossier détails : Nez de dalle

27/01/2023

300 A rebours de la mode des enveloppes continues, nombre d'architectes exhument un élément de modénature historique pour habiller leurs projets : les corniches. Mais ils ne se contentent pas d'apposer des éléments de décor en débord de la façade isolée. Epaissies, les corniches deviennent des […]

Latour ou le retour de la philosophie en […]

26/01/2023

300 Enquête dans le monde de l'architecture, pour prendre la mesure des apports de Bruno Latour (1947-2022) à cette discipline. Comment les architectes mobilisent-ils, dans leur pratique et recherche, les notions et outils de celui qui fut tout à la fois sociologue, anthropologue et philosophe des […]

Fauteuil avec Pilati, tapis Constellations avec une literie Mobilier national, PINTO

Maison & Objet et in the City, en bleu, or, et […]

26/01/2023

300 Malgré le froid, les grèves, le public s’est déplacé en nombre pour la semaine de célébration du design du 18 au 23 janvier 2023. Dans Paris ou jusqu’aux halls du Salon de Villepinte, parcours en couleurs. Retour sur ce qu'il faut retenir de cette édition 2023, où en dépit des teintes officielles à […]

Balkrishna Doshi, lauréat du Pritzker Prize 2018

L'indien Balkrishna Doshi, prix Pritzker, est […]

25/01/2023

300 Il était le premier Indien récompensé par la plus prestigieuse des distinctions en architecture, le prix Pritzker 2018. Balkrishna Doshi est décédé le 24 janvier 2023 à Ahmedabad (Inde), à l'âge de 95 ans. Son architecture explore à travers le modernisme, les relations entre les besoins fondamentaux […]

Balkrishna Doshi lauréat du prix Pritzker 2018 - Indian Institute of Management, Bangalore

Retour en images sur 10 réalisations de Balkrishna […]

12/03/2018

300 Récompensé en 2018 pour sa longue carrière, Balkrishna Doshi est le premier architecte indien à recevoir le prestigieux prix Pritzker. Parmi ses réalisations - institutions, programmes mixtes, habitations, espaces publics, galeries et résidences privées - nombre d'entre elles sont situées à […]

Jeune architecture : appel à candidatures pour les femmes de moins de 40 ans

Jeune architecture : AMC s’engage pour la […]

11/01/2023

300 Parce que le monde de l’architecture peine à visibiliser la pratique des professionnelles dans la maîtrise d’œuvre et les métiers de l’architecture, la rédaction d’AMC s’engage pour valoriser les jeunes talents féminins d’aujourd’hui. Un appel à candidatures est ouvert aux femmes moins de 40 ans, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital