L'art de vivre d'Eileen Gray

Zoom sur l'image L'art de vivre d'Eileen Gray
© Coédition Editions HYX, centre Pompidou et Cap Moderne - Eileen Gray, une architecture de l'intime, Renaud Barrès, Tim Benton et Cloé Pitiot

Peu de femmes ont marqué l'histoire de l'architecture et des arts décoratifs au XXe siècle comme l'Irlandaise Eileen Gray (1878-1976) qui, en cinquante ans de création, portée par un réel esprit d'indépendance, a toujours su devancer les critiques.

Associée à l'Art déco, puis au mouvement moderne, elle a également défendu un retour au régionalisme. De ses aménagements intérieurs en laque pour Madame Mathieu Lévy à la villa E1027 - icône de la modernité conçue avec Jean Badovici -, jusqu'à son dernier refuge, le Lou Perou à Saint-Tropez, elle a réinventé à chaque étape de conception un nouvel art de vivre. Et c'est tout l'intérêt de cet ouvrage collectif : montrer que l'œuvre d'Eileen Gray doit être analysée à partir du fil conducteur de l'intime qu'elle met en scène avec génie. On redécouvre notamment - moins connue - sa maison Tempe a Pailla, qui établit son indépendance conceptuelle, quand la villa E1027 peut être considérée comme un laboratoire de prototypes. Se jouant des codes et des références, celle-ci révèle une répartition de l'espace propice aux déplacements et à la vie d'une femme libérée. Dans son travail, son don pour tempérer l'expression sensuelle et luxueuse du confort par des détails étranges et inattendus transparaît avec évidence. Qu'il soit fixe ou mobile, son mobilier est d'abord basé sur la simplicité et la gestuelle humaine, possède souvent de multiples choix de réglage, sa première fonction étant de créer et donner qualité et atmosphère à l'espace qu'il participe à démultiplier. Surtout, dans son approche de la modernité - à la différence d'un Le Corbusier ou d'un Mallet-Stevens -, elle revendique l'émotion comme principe créatif. Loin d'être une coquetterie, cette part de sensibilité concourt à donner à son œuvre cette aura si particulière, intimement perceptible.

 

  • Eileen Gray, une architecture de l'intime, Renaud Barrès, Tim Benton et Cloé Pitiot, Coédition Editions HYX, centre Pompidou et Cap Moderne, bilingue français-anglais, 64 p., 53 ill., 2017, 15 €
     

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Le 37 Sainte-Croix Atrium en cours de chantier DATA Architectes

À Paris, DATA fait sortir le BHV de ses murs

16/07/2018

Si la Fondation du groupe Galeries Lafayette, conçue par OMA dans le Marais (Paris IVe), a suscité l'enthousiasme général lors de son inauguration en mars, il faudra attendre le printemps 2019 pour prendre la mesure de ce bâtiment-machine qui s'inscrit dans […]

Lauréat 2017 du prix Innovation et architecture pour la mer de la Fondation Jacques Rougerie - Currents for Currents par Alam Deo Alrashid

Participez au concours de la fondation Jacques […]

16/07/2018

Le concours international d’architecture de la fondation Jacques Rougerie invite les architectes, ingénieurs, designers, étudiants et professionnels à s'intéresser aux nouveaux cadres de vie, d’équipement, de mobilité et […]

Valérie Jouve Sans titre (les Façades), 2017/8

Valérie Jouve dialogue avec le territoire […]

13/07/2018

Dans le cadre de son 30e anniversaire, le Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Etienne accueille « Formes de vie », la première exposition à Saint-Étienne de l’artiste photographe et vidéaste Valérie Jouve, originaire de la […]

La maison Bandelier, André Wogenscky à Saulieu, Cyril Brulé, Christelle Lecœur. Contribution de Dominique Amouroux

André Wogenscky au quotidien

13/07/2018

Autant le dire d'emblée, cet ouvrage consacré à la maison Bandelier, la première commande d'André Wogenscky, n'est pas un livre d'architecture comme les autres. Remarquable, il se distingue par sa capacité à traiter d'un […]

Christian de Portzamparc

Christian de Portzamparc reçoit le prix Praemium […]

13/07/2018

Le Praemium Imperiale est attribué cette année, dans la catégorie architecture, à l'architecte français Christian de Portzamparc. Décerné tous les ans par la Japan Art Association - la plus ancienne fondation culturelle du Japon - à cinq […]

Bal-Ysage, Nicolas Grun et Pierre Lauren, Annecy Paysage

Circuler dans les installations d’Annecy Paysage

12/07/2018

Jusqu'au 2 septembre 2018, Annecy Paysage invite à une déambulation dans la ville proposant 22 haltes, artistiques ou paysagères. L’occasion de revisiter cet environnement, réinvesti de métaphores. Mini parcours de cinq attractions et leurs numéros […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus