L'art de vivre d'Eileen Gray

Zoom sur l'image L'art de vivre d'Eileen Gray
© Coédition Editions HYX, centre Pompidou et Cap Moderne - Eileen Gray, une architecture de l'intime, Renaud Barrès, Tim Benton et Cloé Pitiot

Peu de femmes ont marqué l'histoire de l'architecture et des arts décoratifs au XXe siècle comme l'Irlandaise Eileen Gray (1878-1976) qui, en cinquante ans de création, portée par un réel esprit d'indépendance, a toujours su devancer les critiques.

Associée à l'Art déco, puis au mouvement moderne, elle a également défendu un retour au régionalisme. De ses aménagements intérieurs en laque pour Madame Mathieu Lévy à la villa E1027 - icône de la modernité conçue avec Jean Badovici -, jusqu'à son dernier refuge, le Lou Perou à Saint-Tropez, elle a réinventé à chaque étape de conception un nouvel art de vivre. Et c'est tout l'intérêt de cet ouvrage collectif : montrer que l'œuvre d'Eileen Gray doit être analysée à partir du fil conducteur de l'intime qu'elle met en scène avec génie. On redécouvre notamment - moins connue - sa maison Tempe a Pailla, qui établit son indépendance conceptuelle, quand la villa E1027 peut être considérée comme un laboratoire de prototypes. Se jouant des codes et des références, celle-ci révèle une répartition de l'espace propice aux déplacements et à la vie d'une femme libérée. Dans son travail, son don pour tempérer l'expression sensuelle et luxueuse du confort par des détails étranges et inattendus transparaît avec évidence. Qu'il soit fixe ou mobile, son mobilier est d'abord basé sur la simplicité et la gestuelle humaine, possède souvent de multiples choix de réglage, sa première fonction étant de créer et donner qualité et atmosphère à l'espace qu'il participe à démultiplier. Surtout, dans son approche de la modernité - à la différence d'un Le Corbusier ou d'un Mallet-Stevens -, elle revendique l'émotion comme principe créatif. Loin d'être une coquetterie, cette part de sensibilité concourt à donner à son œuvre cette aura si particulière, intimement perceptible.

 

  • Eileen Gray, une architecture de l'intime, Renaud Barrès, Tim Benton et Cloé Pitiot, Coédition Editions HYX, centre Pompidou et Cap Moderne, bilingue français-anglais, 64 p., 53 ill., 2017, 15 €
     

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Workforce

Dans l’Oise, 3e édition d’Usimages, biennale […]

24/05/2019

Jusqu’au 15 juin 2019 se déroule la 3e biennale de photographie consacrée au patrimoine industriel Usimages. Organisée par l’agglomération Creil Sud Oise, avec le concours de Diaphane, pôle photographique en Hauts-de-France, elle interroge cette […]

Patrick Bouchain, l'architecture comme relation. Texte d'Abdelkader Damani. Postface de Pierre Frey

L'inventaire de Patrick Bouchain - Livre

24/05/2019

S'il fait des émules toujours plus nombreux, Patrick Bouchain, grand prix de l'Urbanisme 2019 demeure une figure unique dans le paysage des architectes français. Inclassable, il pourrait passer pour un gourou tant il est passé maître dans l'art de captiver ses […]

AL_A - Extension du musée Victoria & Albert, à Londres

L'extension du musée Victoria & Albert, à Londres, […]

23/05/2019

Plus grand musée d’art et de design au monde, le V&A abrite une collection permanente de plus de 2,3 millions d’objets couvrant plus de 5 000 ans de créativité humaine. En 2017, il a fait l'objet d'une extension, dont le projet a été […]

Rendez-vous à suivre

Neuf rendez-vous d'architecture, du 23 au 29 mai

23/05/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Biennale internationale des métiers d’art et de la création Du 22 au 26 mai, au Grand Palais, à Paris revelations-grandpalais.com […]

Les logements de la Gare d'eau, à Lille - Ch-H Tachon, 2019

À Lille, Charles-Henri Tachon livre 54 logements […]

22/05/2019

Pour qu’une place existe, elle se doit d’être tenue par les bâtiments qui la bordent. C’est de ce postulat que Charles-Henri Tachon et son équipe sont partis pour élaborer l’opération de 54 logements située sur la nouvelle place de la […]

Charles-Henri Tachon, architecte

Charles-Henri Tachon - Architecture et paysage

22/05/2019

Diplômé de l’école d’architecture de Paris-Tolbiac en 1996, Charles-Henri Tachon fonde son agence en 1999 à Paris et à Mercurey (Saône-et-Loire), dont il est originaire. Charles-Henri Tachon pense l’architecture comme une expérience […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus