L'Ecole de plein air de Beaudouin et Lods deviendra un musée mémorial du terrorisme

Zoom sur l'image L'Ecole de plein air de Beaudouin et Lods deviendra un musée mémorial du terrorisme
© Musée d'Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes/Adagp, Paris, 2019 - PHOTO - 16543_996225_k2_k1_2310818.jpg

Articles Liés

Redécouvrir des écoles visionnaires au musée d'histoire urbaine et sociale de Suresnes

GROUPES SCOLAIRES

Redécouvrir la richesse d'un patrimoine scolaire - Livre

L'Ecole de plein air, œuvre des architectes Beaudouin et Lods inaugurée en 1935 à Suresnes (Hauts-de-Seine), se cherchait une nouvelle fonction pour mener son indispensable rénovation. Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé que le lieu, initialement voué au soin et à l'apprentissage, hébergera bientôt un "musée mémorial" du terrorisme.

Pour préserver l'extraordinaire patrimoine moderniste que constitue l'Ecole de plein air de Suresnes, il était urgent d'imaginer sa réinvention. Livré en 1935 par les architectes Eugène Beaudouin et Marcel Lods, sur commande du maire de la ville, Henri Sellier, pour accueillir les élèves tuberculeux, l'ouvrage était pour partie à l'abandon depuis sa fermeture en 1995, malgré l'installation de l'Institut national supérieur de formation et de recherche pour l'éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés. Inscrite depuis 1965 à l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques, elle est classée Monument historique en 2002. Car les lieux, aujourd'hui propriétés du ministère de l'Enseignement supérieur, sont une illustration passionnante des principes de l'architecture hygiéniste, où l'apport de lumière naturelle et l'ouverture sur l'extérieur tiennent une place centrale. Le principe étant d’offrir aux enfants fragiles un épanouissement physique autant qu’intellectuel.

 

Construite dans un parc de 1,89 ha, sur le versant ensoleillé du mont Valérien, l'école se déploie en un bâtiment de 200 m de long (hébergeant la restauration, les salles de gym, les ateliers, les douches et la maternelle), qui protège de la rue un village de huit classes-pavillons reliées par des galeries extérieures couvertes et des passerelles en pente douce. L'ensemble étant disposé entre les arbres remarquables préexistants. Dans le jardin, un énorme globe terrestre en béton était destiné à un apprentissage ludique de la géographie.

Paysage du recueillement

Autonomes, les salles de classe pouvaient accueillir une vingtaine d'élèves dans des volumes aériens de 4 m de hauteur. Carrés pour la plupart, ceux-ci disposent de trois parois vitrées, s’ouvrant entièrement en accordéon pour exposer les enfants au soleil. Ces gigantesques huisseries, qui incarnent l'image des lieux, sont l'œuvre de Jean Prouvé. Les bâtiments sont construits en ossature acier et dalles de béton préfabriquées. Dans ce lieu propice à la déambulation et au lien avec le paysage, où tout était fait pour favoriser l’observation de la nature, on imagine aisément un programme voué au recueillement tel que celui du musée mémorial du terrorisme, annoncé par le président de la République, Emmanuel Macron. Le projet scientifique se concentrera sur l'ensemble des victimes et des actes de terroristes depuis 1974, date de l'attentat du drugstore Publicis, jusqu'à nos jours. Première pierre annoncée pour 2022.

 

Globe de l'école de Suresnes de plein air. Exposition « Eugène Beaudoin et Marcel Lods, architectes d’avant-garde » au Musée d’histoire urbaine et sociale de Suresnes (MUS)  © MUS/ADAGP

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Meubles en acier de Jean Garçon : table, chauffeuse avec coussins en peau de vachette, cache-pot sur roulettes, tabouret, une des deux tables basses  peut faire office de banc, vers 1966. Photographie Jacques Primois.

Jean Garçon, un créateur des Trente Glorieuses à […]

18/06/2021

300 Un livre et une exposition rendent hommage à Jean Garçon (1928-2011), un créateur des Trente Glorieuses aux talents multiples qui s’est notamment illustré dans la conception de meubles en acier au graphisme minimal. Une double actualité qui remet en lumière une œuvre restée trop longtemps […]

Abonnés AMC

Usine de R&D, FREAKS, Lamotte-Beuvron (41)

Pour Sammode, FREAKS redonne vie au hangar […]

17/06/2021

300 L'entreprise française de tubes lumineux industriels Sammode a inauguré son troisième site de production, destiné à la R&D : un hangar de zone d'activité réhabilité par Freaks, en périphérie de Lamotte-Beuvron (Loir-et-Cher). Pour revaloriser cette architecture périurbaine sans qualité apparente, […]

Abonnés AMC

Pavillon des Pays-Bas - Who is We ? - 17ème biennale d'architecture de Venise

Venise 2021, le top 10 de la rédac #10 : Au […]

17/06/2021

300 À la question « Comment vivrons-nous ensemble ?», thème général de la 17ème biennale d’architecture de Venise, les Pays-Bas répondent par une contre-question : « Qui est-ce « nous » ? ». Leur contribution, conçue par l’architecte Afaina de Jong et l’artiste Debra Solomon avec le Het Nieuwe […]

L'architecte Denise Scott-Brown à Las Vegas (1968) (extrait de la photographie originale)

"Il faut faire tomber le mythe d'écoles […]

16/06/2021

300 D'après le collectif Architoo, composés d'une quarantaine d'enseignantes et d'enseignants des écoles d'architecture et de paysage françaises, la situation ne s'améliore pas en faveur de l'égalité des genres et de la diversité dans leur établissements. Pire, ces questions ne seraient pas légitimes […]

Architoo, écoles d'architecture et de paysage : l'égalité, maintenant !

Architoo, écoles d'architecture et de paysage : […]

16/06/2021

300 Créé en 2020 par une quarantaine d'enseignantes et d'enseignants des écoles d'architecture et de paysage, le collectif Architoo dénonce dans un manifeste la persistance des pratiques discriminatoires et les violences de genre dans leurs établissements. Le texte réclame de l'administration et de tout […]

Abonnés AMC

PHOTO - 25413_1500560_k7_k1_3471957.jpg

Offrir la science au regard, l'Imredd par Marc […]

15/06/2021

300 Au cœur de la ZAC Méridia, le bâtiment compact de l'Institut méditerranéen du risque, de l'environnement et du développement durable (Imredd) conçu par Marc Barani apparaît dans la blancheur opalescente des lames de verre qui habillent ses façades. A l'intérieur, de grands volumes creusés mettent en […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital