L’émotion Fernand Pouillon

Zoom sur l'image L’émotion Fernand Pouillon
© Sabine Wespieser éditeur - Climats de France, Marie Richeux

Les romans qui prennent l’architecture en sujet sont peu nombreux à s’en saisir comme s’il s’agissait d’une matière vivante, agissante. En s’attelant à celle de Fernand Pouillon, Marie Richeux fait plus que planter un décor, elle l’investit de l’intérieur, de son double point de vue d’écrivain et d’usager. 

Tout commence avec Marie, le personnage principal qui, adulte, se rend en Algérie et découvre Climat de France, la cité monumentale surnommée « La place des 200 colonnes », réalisée par Pouillon en 1957 sur les hauteurs de Bab El Oued, à Alger. On est en 2009 et l’utopie construite s’est depuis transformée en ghetto. Mais, dit-elle, « la vérité du bâtiment est là, éclatante dans ses proportions, envahissante presque, et elle n’est pas là du tout. C’est son aller-retour, sa présence et sa façon jouissive de se soustraire à la vue qui me clouent et m’empêchent de bouger ». Prise sous le feu d’une émotion fondatrice, elle ne sait pas encore qu’une « pierre de taille, fameuse », la relie à cet endroit, elle qui a grandi à la résidence du Parc de Meudon-la-Forêt, construite en 1961 par le même architecte. Dès lors, ce sont les sensations spatiales qui se sont logées au creux de l’enfance de la narratrice qui vont servir de trame à l’orchestration de l’ouvrage qui mêle plusieurs récits entre passé et présent : celui des habitants des deux lieux et de la guerre d’Algérie, mais aussi du constructeur Fernand Pouillon. L’auteure s’est documentée, elle a lu et digéré Les Mémoires d’un architecte et Les Pierres sauvages, multiplie les points de vue, historiques ou pas. Si elle reconstitue la grande Histoire, elle le fait aussi en s’appuyant sur l’incarnation de destins individuels et parfois tragiques qui, par petites touches, participent à rendre celle-ci tangible et même sensible. En ce qui concerne le bâtisseur de génie qu’est Fernand Pouillon, c’est toute sa pensée, son enthousiasme et ses doutes qui sont ici retranscrits avec une vivacité troublante, comme si l’on pouvait sentir sa présence et son énergie hors du commun. Et là où Marie Richeux excelle, c’est que jamais elle ne tombe dans l’écueil professoral. Quand elle écrit sur l’architecture, elle ne s’improvise pas historienne mais parvient avec finesse, à partir de son ressenti, à exprimer ce qui définit la spatialité. En toute sincérité, elle s’interroge : « Jusqu’où le bâtiment, par son état, ses espaces, ses sons et ses circulations, conditionne-t-il la forme d’une existence ? » Parce qu’elle place le vécu au cœur de l’architecture, elle réussit à lui donner corps, là où de nombreux traités plus didactiques ont failli. 
 
  • Climats de France, Marie Richeux, Sabine Wespieser éditeur, 281 p., 2017, 21?€.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Transformation de 530 logements, Grand Parc Bordeaux, Lacaton & Vassal architectes; Frédéric Druot Architecture; Christophe Hutin Architecture

Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe […]

19/02/2019

Parmi les 7 réalisations françaises encore en lice pour obtenir le prix Mies van der Rohe 2019, seule l'opération Grand Parc, de transformation de 530 logements conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin, reste […]

Transformation de 530 logements, Grand Parc Bordeaux, Lacaton & Vassal architectes; Frédéric Druot Architecture; Christophe Hutin Architecture

Jardins d'hiver et balcons en extension, la […]

19/02/2019

Seule réalisation française sélectionnée parmi les finalistes du prix Mies van der Rohe 2019, l'opération Grand Parc conçue à Bordeaux par Lacaton & Vassal, Frédéric Druot et Christophe Hutin expérimente le béton […]

Immeuble de bureaux, Baumschlager Eberle Architekten Paris (architecte principal), SCAPE (architecte associé), ZAC des Batignolles, Paris XVIIe arr.

Forêt de bois sous peau d'alu, par Baumschlager […]

19/02/2019

L’immeuble de bureaux à énergie positive imaginé par les agences d'architecture Baumschlager Eberle et Scape déploie sa structure bois sur la dalle de recouvrement du faisceau ferroviaire de la gare Saint-Lazare, dans la ZAC Clichy-Batignolles (Paris, XVIIe […]

Rising Talent Awards, Chen Hingyu, Pin Wall Light, Bentu

Jeune design made in China, aux Galeries Lafayette

18/02/2019

Le jeune design chinois a fait l’objet d’un double focus en ce début d’année. Lors du salon Maison&Objet au mois de janvier 2019, au cœur des Rising Talent Awards, et en écho, dans l'exposition de la sélection aux Galeries Lafayette […]

Qui a dit?

Qui a dit: "Le symbolisme est essentiel dans […]

18/02/2019

Une citation, trois possibilités. Qui a dit: "Le symbolisme est essentiel dans l'architecture"? Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa, Denise Scott Brown et Robert Venturi ou Jacques Herzog et Pierre de Meuron? La réponse, en image.   "A la base de […]

Bjarke Ingels, architecte, agence BIG

Bjarke Ingels, agence BIG - portrait

18/02/2019

Fondée en 2006 par l’architecte danois Bjarke Ingels –ancien collaborateur de Rem Koolhaas et ancien associé de Julien de Smedt (Plot)–, l’agence BIG regroupe architectes, designers, urbanistes, paysagistes et chercheurs, à Copenhague, New York et […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus