L'enseignement de l'architecture en débat: le droit de réponse de la SFA

Zoom sur l'image L'enseignement de l'architecture en débat: le droit de réponse de la SFA
Point de vue sur l'enseignement de l'architecture

Articles Liés

"Cessons d'opposer théoriciens et praticiens", réponse collective à la SFA

Les écoles d'architecture brûlent de colère

Le bureau de la Société française des architectes (SFA) répond au collectif d'architectes, de géographes et d'urbanistes, enseignants et chercheurs au sein des écoles d'architecture, qui dénonce dans une lettre adressée à elle, "la division disciplinaire opérée par la SFA entre «docteurs» et «non-docteurs»", entre "théorie" et "pratique" dans l'enseignement de la discipline. Lettre qui faisait elle-même suite à l'appel à contributions lancé par la SFA et titré "L'enseignement du projet en danger".

 

Réponse à nos collègues sur l’enseignement du projet

Droit de la réponse de la SFA

 

Chers collègues,

 

C’est avec beaucoup d’intérêt que nous avons lu votre réaction à notre appel à contributions, mais il nous semble que vous nous avez mal lus. Vous vous êtes inventés un ennemi qui n’existe pas pour défendre des positions que nous n’attaquions pas.

 

Contrairement à ce que vous affirmez (et malgré les guillemets qui laissent croire que vous nous citez) nous n’avons jamais opposé les «théoriciens» et les «praticiens»: ces mots ne figurent même pas dans notre appel, sauf pour citer Bourdieu. Nous les opposons d’autant moins qu’un enseignant de projet a nécessairement un regard sur ces deux aspects fondamentaux de la discipline. Il n’est pas dit non plus dans notre appel que tout praticien peut enseigner le projet: cela s’apprend. Vous affirmez que «les Écoles ne conduisent plus uniquement aux savoirs, savoir-faire et titres légitimant de la maîtrise d’œuvre (ne conduisant d’ailleurs plus directement à un DPLG)»: même si l’on vous suit, cela n’enlève rien à la nécessité que les écoles continuent à former aussi des architectes…Vous dites également: «la maîtrise d’œuvre en son nom propre n’est plus le seul métier de l'architecture, loin de là (...)». Qui dit le contraire? Pas nous, en tout cas, quand nous écrivons: «c’est d’ailleurs précisément cette compétence singulière [le projet] qui les rend utiles dans d’autres métiers que la maîtrise d’œuvre».

 

La réforme de 2018 n’est pas la première à mettre en danger l’enseignement du projet —peut-être involontairement— mais elle le fait avec une grande naïveté: selon ses promoteurs, se rapprocher du modèle universitaire serait forcément un progrès. Dans ce cadre, notre appel pose une question, et une seule, à laquelle vous ne répondez pas: la qualité d’un enseignant de projet peut-elle être mesurée par la possession d’une thèse, alors même que la plupart d’entre elles ne sont pas consacrées au projet dans sa dimension disciplinaire, celle qui concerne la maîtrise des concepts fondamentaux de l’espace architectural? Peut-on rendre la thèse pratiquement obligatoire pour enseigner le projet alors qu’une thèse ne permet pas de mesurer la capacité à faire du projet ni à l’enseigner?

 

La Société française des architectes n’a pas à faire ses preuves en matière scientifique: société savante, elle organise chaque année avec le CNRS un colloque auquel certains d’entre vous ont participé ou vont le faire, ils pourront juger du niveau —le meilleur—  de l’enthousiasme des étudiants qui y assistent nombreux, et du mariage que nous mettons en œuvre entre recherche sur le projet et apports universitaires; elle édite Le Visiteur, revue dont vous appréciez la rigueur et le goût de la langue; elle invite de grands intellectuels (Patrick Boucheron puis Jacques Rancière) lors de conférences exceptionnelles mémorables: bref, nous n’avons rien à prouver en ce qui concerne le souci de rigueur intellectuelle et la mise en valeur du travail théorique au service de l’architecture.

 

Il n’y a aucun conservatisme dans notre appel et notre inquiétude, mais le souci de maintenir vivante l’exigence de la pensée et du discours; pas de défense de la situation actuelle dans les écoles —qui n’est guère satisfaisante— mais le souhait d’une meilleure formation des étudiants, pour les villes et les logements de demain. Maintenant, vous pouvez répondre à notre appel.

 

Le bureau de la Société française des architectes

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

24 logements sociaux, Augustin faucheur architecte, Montreuil

24 logements sociaux à Montreuil, par Augustin […]

05/06/2020

300 L'architecte Augustin Faucheur a conçu cette opération de 24 logements sociaux comme un ensemble composite de volumes, unifiés par les matériaux. Sur une parcelle pentue d’un quartier pavillonnaire de Montreuil (Seine-Saint-Denis), ces 24 logements sociausx conçus par l'architecte Augustin Faucheur […]

Chemin des carrières, point d'observation, Alsace, Reiulf Ramstad Arkitekter

Un ruban de corten, en hommage aux carrières […]

04/06/2020

300 Le Chemin des Carrières est un hommage rendu aux chemins de fer alsaciens, au travail des hommes dans l’extraction des carrières. Le ruban de corten imaginé par Reiulf Ramstad Arkitekter se fraye un parcours sur 11km dans un terrain redevenu sauvage. Le Chemin des Carrières, à Rosheim en Alsace, […]

DENSIFIER / DÉDENSIFIER, PENSER LES CAMPAGNES URBAINES, dir. Jean-Michel Léger et Béatrice Mariolle. Photographies de Denis Gabbardo. Préface de Paola Vigano.

La consommation des campagnes urbaines - Livre

04/06/2020

300 La densification des constructions et la diversité des formes urbaines qui en découlent soulèvent de nombreuses questions. Comme le souligne Paola Vigano dans la préface de cet ouvrage consacré aux campagnes urbaines françaises, il faudrait d'abord définir l'objet fondamental qu'est la consommation […]

Christo, The Pont-Neuf Wrapped 2, Paris, 1975-1985

Christo à Paris, du Pont-Neuf à l'Arc de Triomphe

03/06/2020

300 L'automne 2021 s'annonce emballant. Christo, l'artiste bulgare qui empaqueta le Pont-Neuf à Paris à l'automne 1985, doit récidiver sur l'Arc de Triomphe; le Centre Pompidou inaugurant au même moment une grande rétrospective du travail de l'artiste et de sa femme Jeanne-Claude. Son décès le 31 mai […]

Christo (1935–2020) - Valley Curtain, Rifle, Colorado, 1970-72

Hommage à Christo: voyage à la redécouverte de ses […]

03/06/2020

300 Décédé le 31 mai 2020 à New-York, l'artiste Christo, célèbre emballeur du Pont-Neuf à Paris, travailla toute sa vie avec sa femme Jeanne-Claude Denat de Guillebon, décédée en 2009. Des premiers objets empaquetés par l'artiste né en 1935 en Bulgarie, aux monumentales installations de plein-air […]

Christo (1935–2020) - Christo at The Floating Piers, June 2016

Christo, l'emballeur du Pont-Neuf, est décédé

03/06/2020

300 Les Parisiens retiendront de lui le Pont-Neuf enveloppé d'un drapé à l'automne 1985. L'artiste Christo s'est éteint le 31 mai 2020 à New-York, à l'âge de 84 ans. Il préparait une nouvelle intervention manifeste dans la capitale, l'empaquetage de l'Arc de Triomphe. Il aura fallu 13 km de corde, 450 […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital