L'enseignement de l'architecture en débat: le droit de réponse de la SFA

Zoom sur l'image L'enseignement de l'architecture en débat: le droit de réponse de la SFA
Point de vue sur l'enseignement de l'architecture

Articles Liés

"Cessons d'opposer théoriciens et praticiens", réponse collective à la SFA

Les écoles d'architecture brûlent de colère

Le bureau de la Société française des architectes (SFA) répond au collectif d'architectes, de géographes et d'urbanistes, enseignants et chercheurs au sein des écoles d'architecture, qui dénonce dans une lettre adressée à elle, "la division disciplinaire opérée par la SFA entre «docteurs» et «non-docteurs»", entre "théorie" et "pratique" dans l'enseignement de la discipline. Lettre qui faisait elle-même suite à l'appel à contributions lancé par la SFA et titré "L'enseignement du projet en danger".

 

Réponse à nos collègues sur l’enseignement du projet

Droit de la réponse de la SFA

 

Chers collègues,

 

C’est avec beaucoup d’intérêt que nous avons lu votre réaction à notre appel à contributions, mais il nous semble que vous nous avez mal lus. Vous vous êtes inventés un ennemi qui n’existe pas pour défendre des positions que nous n’attaquions pas.

 

Contrairement à ce que vous affirmez (et malgré les guillemets qui laissent croire que vous nous citez) nous n’avons jamais opposé les «théoriciens» et les «praticiens»: ces mots ne figurent même pas dans notre appel, sauf pour citer Bourdieu. Nous les opposons d’autant moins qu’un enseignant de projet a nécessairement un regard sur ces deux aspects fondamentaux de la discipline. Il n’est pas dit non plus dans notre appel que tout praticien peut enseigner le projet: cela s’apprend. Vous affirmez que «les Écoles ne conduisent plus uniquement aux savoirs, savoir-faire et titres légitimant de la maîtrise d’œuvre (ne conduisant d’ailleurs plus directement à un DPLG)»: même si l’on vous suit, cela n’enlève rien à la nécessité que les écoles continuent à former aussi des architectes…Vous dites également: «la maîtrise d’œuvre en son nom propre n’est plus le seul métier de l'architecture, loin de là (...)». Qui dit le contraire? Pas nous, en tout cas, quand nous écrivons: «c’est d’ailleurs précisément cette compétence singulière [le projet] qui les rend utiles dans d’autres métiers que la maîtrise d’œuvre».

 

La réforme de 2018 n’est pas la première à mettre en danger l’enseignement du projet —peut-être involontairement— mais elle le fait avec une grande naïveté: selon ses promoteurs, se rapprocher du modèle universitaire serait forcément un progrès. Dans ce cadre, notre appel pose une question, et une seule, à laquelle vous ne répondez pas: la qualité d’un enseignant de projet peut-elle être mesurée par la possession d’une thèse, alors même que la plupart d’entre elles ne sont pas consacrées au projet dans sa dimension disciplinaire, celle qui concerne la maîtrise des concepts fondamentaux de l’espace architectural? Peut-on rendre la thèse pratiquement obligatoire pour enseigner le projet alors qu’une thèse ne permet pas de mesurer la capacité à faire du projet ni à l’enseigner?

 

La Société française des architectes n’a pas à faire ses preuves en matière scientifique: société savante, elle organise chaque année avec le CNRS un colloque auquel certains d’entre vous ont participé ou vont le faire, ils pourront juger du niveau —le meilleur—  de l’enthousiasme des étudiants qui y assistent nombreux, et du mariage que nous mettons en œuvre entre recherche sur le projet et apports universitaires; elle édite Le Visiteur, revue dont vous appréciez la rigueur et le goût de la langue; elle invite de grands intellectuels (Patrick Boucheron puis Jacques Rancière) lors de conférences exceptionnelles mémorables: bref, nous n’avons rien à prouver en ce qui concerne le souci de rigueur intellectuelle et la mise en valeur du travail théorique au service de l’architecture.

 

Il n’y a aucun conservatisme dans notre appel et notre inquiétude, mais le souci de maintenir vivante l’exigence de la pensée et du discours; pas de défense de la situation actuelle dans les écoles —qui n’est guère satisfaisante— mais le souhait d’une meilleure formation des étudiants, pour les villes et les logements de demain. Maintenant, vous pouvez répondre à notre appel.

 

Le bureau de la Société française des architectes

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Vue de la salle à manger de la Villa Majorelle

A Nancy, la Villa Majorelle rouvre ses portes

28/02/2020

Maison-manifeste de l’Art nouveau, la Villa Majorelle a rouvert ses portes au public après plusieurs mois de travaux. Réalisée par l’architecte Henri Sauvage en 1901-1902 pour l’artiste Louis Majorelle, elle témoigne, tant dans son architecture […]

« Je ne suis pas une femme architecte, je suis architecte ». Jane Hall.

Hommage au féminin - Livre

28/02/2020

"Je ne suis pas une femme architecte, je suis architecte." Le titre de cet ouvrage qui rend hommage aux professionnelles de la discipline parle pour lui-même.  « Diriez-vous de moi que je suis une diva, si j'étais un homme? », avait lancé Zaha […]

Les écoles d'architecture en colère, écrivent au Premier ministre

24/02/2020

"Un étudiant en architecture a-t'il moins de valeur qu’un jeune artiste, qu’un jeune musicien ou qu’un circassien?". La mobilisation des écoles nationales supérieures d'architecture de France (Ensa) se poursuit. Dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre Edouard Philippe, les présidents des conseils […]

Manifeste clinique, projet mentionné Europan 15 sur le site de Marseille, table des orientations

Europan 15: Manifeste clinique, projet mentionné à […]

27/02/2020

Concours d’idées biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens âgés de moins de 40 ans, Europan a dévoilé sa 15e cuvée, lancée sur le thème “La ville productive”. C'est la seconde édition […]

Architectures brutalistes, paris et environs, 100 bâtiments remarquables, Simon Texier. Photographies de Samuel Picas

Un brutalisme francilien - Livre

27/02/2020

Plus que tendance, le brutalisme fait débat, par-delà les divergences qui ont, en leur temps, opposé le légendaire couple d'architectes britanniques Alison et Peter Smithson et le critique Reyner Banham qui théorisera ce mouvement. Apparu dans les années […]

Urbanisme agricole, projet lauréat d'Europan 15 sur le site Pays de Dreux

Europan 15: Urbanisme agricole, projet lauréat au […]

26/02/2020

Concours d’idées biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens âgés de moins de 40 ans, Europan a dévoilé sa 15e cuvée, lancée sur le thème “La ville […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus