L'Hypothèse collaborative

Zoom sur l'image L'Hypothèse collaborative
© Editions Hyperville - L’hypothèse collaborative. Conversation avec les collectifs d’architectes français

Articles Liés

Biennale de Venise 2018: les lieux infinis d'Encore Heureux

Biennale de Venise 2018 : les images du pavillon suisse, lauréat du Lion d'Or

Dans le cadre du projet français présenté à la 16e Biennale internationale d’architecture de Venise, vient d’être publiée L’Hypothèse collaborative, ouvrage sous la direction des Nantais de l’Atelier Georges et de Mathias Rollot, architecte et docteur en architecture. Il rassemble deux années d’enquêtes menées auprès des «collectifs d’architectes», augmentées de points de vue critiques de chercheurs et de regards de divers témoins.
L’Hypothèse collaborative, publiée dans le cadre du projet «Lieux infinis» de l’équipe Encore Heureux, commissaire du pavillon français de la Biennale internationale d’architecture de Venise 2018, «vise à établir une cartographie problématisée des savoir-faire inventifs, expérimentations heureuses ou malheureuses des “collectifs” français». Les auteurs sont allés sur le terrain, à la rencontre de ces groupes d’architectes engagés qui essaiment depuis une dizaine d’années sur le territoire. Leurs interviews sont situées, datées, elles ont été réalisées sur leurs chantiers, dans leurs ateliers, au contact de ces pratiques plurielles de l’architecture.
 
Si c’est Encore Heureux qui ouvre le bal, suivent Bellastock, Quatorze, MIT, ETC, Ya+K, Bergers urbains, Yes We Camp, Bruit du frigo… vingt collectifs sont ainsi passés au crible grâce à une fiche technique un peu spéciale: mythe fondateur, date de création, statut juridique, nombre de salariés, de collaborateurs, profil des membres, récompenses… autant d’outils permettant au lecteur de mieux appréhender les différentes formes que peuvent prendre ces structures. Les échanges sont répartis en trois grands chapitres: «Faire sur le terrain pour savoir comment faire», «Faire sur le moment pour faire avec» et «Faire sans, faire autrement». Ils s’entremêlent avec les textes de chercheurs et d’enseignants, extérieurs à ces équipes mais offrant une analyse étayée et contextualisée de ces initiatives émergentes. Enfin, des «grands témoins», praticiens de l’architecture, maîtres d’ouvrage ou experts, décodent, eux aussi, cette situation avec un format plus libre de textes courts à la première personne ponctuant çà et là l’ouvrage.
 
L’Hypothèse collaborative, portée par la Cabane d’édition Hyperville, qui fonctionne elle aussi au «carburant collectif», est ainsi à l’équilibre entre théorie et pratique. Elle nous permet de pénétrer les multiples univers de ces nouveaux acteurs de la fabrique de la ville, et d’en cerner les limites. 
 

Conversation infinie dans le pavillon français, samedi 23 juin

Ce projet éditorial s’accompagne d’un projet sonore: le samedi 23 juin 2018 de 10h30 à 18h, au pavillon français à Venise. Elle prendra la forme d’un plateau radio où chaque protagoniste sera invité à poursuivre la conversation amorcée dans l’ouvrage, dans une mise en scène sonore de l’espace du pavillon. Trois conversations d’une durée de 1h30 chacune, correspondront aux trois manières de faire qui structurent L’Hypothèse collaborative
Le podcast de la conversation sera à retrouver sur le site de l’ateliergeorges.
 
 

Programme 

  • 12h00-13h30: Faire sur le moment pour faire avec - qui propose de donner la parole aux incrémentalistes, qui font de façon empirique: sans approche «a priori», en préservant une part d’improvisation, décidant sur le moment qui ils sont et ce qu’ils proposent.
    Avec: Yes We Camp, Ya+K, Bruit du Frigo, ex Cochenko, Fil, Saprophytes, Enrico Chapel (+ invités et visiteurs spontanés)
  • 14h00-15h30: Faire sur le terrain pour savoir comment faire - où la parole sera donnée aux constructeurs, qui revendiquent que pour être architecte, il faut savoir construire, bricoler sur place et avec les gens.
    Avec: Etc, Bellastock, mit, Quatorze, Plateau urbain (+ invités et visiteurs spontanés)
  • 16h-17h30: Faire sans, faire autrement - avec ceux qui revendiquent qu’il ne faut pas forcément construire, aménager l’espace - que ce n’est pas le sujet, pas leur compétence. Nous donnerons la parole à ceux qui ne sont pas architectes ou qui ont cessé de l’être mais qui utilisent l’architecture comme un moyen.
    Avec: ANPU, Echelle Inconnue, Flavien Menu, Philippe Rizzotti (+ invités et visiteurs spontanés)
     
  • L’hypothèse collaborative. Conversation avec les collectifs d’architectes français, éditions Hyperville, 288 p., mai 2018, 25€.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

A quoi sert l’histoire de l’architecture aujourd’hui ?

De l’utilité de l’histoire

16/11/2018

Voici un ouvrage modeste par son volume mais ambitieux par les ouvertures qu’il propose. Le projet éditorial dirigé par l’architecte, historien et professeur Richard Klein fait suite au livre intitulé A quoi sert l’histoire aujourd’hui ? d’Emmanuel […]

Vue de scenographie de Normal Studio, au MAD Paris-Credit Laure Carsalade

La folle histoire du design, selon Normal Studio […]

16/11/2018

Le MAD Paris s’est doté d’un nouvel accrochage pour faire la part belle à sa collection contemporaine permanente. Intitulé « La folle histoire du Design », il a été inauguré le 19 octobre, sur une scénographie de Normal Studio. […]

Equerre d'argent

ÉQUERRE D'ARGENT 2018 : LE JURY ET LES 25 […]

15/11/2018

Vingt-cinq opérations ont été sélectionnées pour l’Equerre d’argent et le prix de la Première œuvre 2018. Le jury (voir liste des membres ci-dessous) sera présidé par Bernard Plattner, architecte, directeur de RPBW (Renzo […]

Rendez-vous à suivre

Cinq rendez-vous d'architecture du 16 au 22 […]

15/11/2018

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Franchir la berge. Les Alpes, les lacs, des architectures Jusqu’au 16? novembre, à l’îlot S, à Annecy L’exposition […]

Equerre d'argent 2018

Equerre d'argent 2018 : les nommés de la catégorie […]

14/11/2018

Vingt et une réalisations sont en lice pour le prix de l'Equerre d'argent et quatre pour celui de la Première Œuvre 2018. Cette sélection a été réalisée par les rédactions du Moniteur et d'AMC, à partir de quelque 240 […]

L'immeuble Perspective, livré par Nicolas Laisné et Dimitri Roussel à Bordeaux - 2018

Signé Laisné Roussel, le plus grand bâtiment de […]

14/11/2018

Nicolas Laisné et Dimitri Roussel ont inauguré fin octobre 2018 le plus grand immeuble de bureau en ossature bois de France : l’immeuble Perspective a pris forme à Bordeaux et s’élève jusqu’en R+6. Véritable vitrine de la filière […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus