L'Hypothèse collaborative

Zoom sur l'image L'Hypothèse collaborative
© Editions Hyperville - L’hypothèse collaborative. Conversation avec les collectifs d’architectes français

Articles Liés

Biennale de Venise 2018: les lieux infinis d'Encore Heureux

Biennale de Venise 2018 : les images du pavillon suisse, lauréat du Lion d'Or

Dans le cadre du projet français présenté à la 16e Biennale internationale d’architecture de Venise, vient d’être publiée L’Hypothèse collaborative, ouvrage sous la direction des Nantais de l’Atelier Georges et de Mathias Rollot, architecte et docteur en architecture. Il rassemble deux années d’enquêtes menées auprès des «collectifs d’architectes», augmentées de points de vue critiques de chercheurs et de regards de divers témoins.
L’Hypothèse collaborative, publiée dans le cadre du projet «Lieux infinis» de l’équipe Encore Heureux, commissaire du pavillon français de la Biennale internationale d’architecture de Venise 2018, «vise à établir une cartographie problématisée des savoir-faire inventifs, expérimentations heureuses ou malheureuses des “collectifs” français». Les auteurs sont allés sur le terrain, à la rencontre de ces groupes d’architectes engagés qui essaiment depuis une dizaine d’années sur le territoire. Leurs interviews sont situées, datées, elles ont été réalisées sur leurs chantiers, dans leurs ateliers, au contact de ces pratiques plurielles de l’architecture.
 
Si c’est Encore Heureux qui ouvre le bal, suivent Bellastock, Quatorze, MIT, ETC, Ya+K, Bergers urbains, Yes We Camp, Bruit du frigo… vingt collectifs sont ainsi passés au crible grâce à une fiche technique un peu spéciale: mythe fondateur, date de création, statut juridique, nombre de salariés, de collaborateurs, profil des membres, récompenses… autant d’outils permettant au lecteur de mieux appréhender les différentes formes que peuvent prendre ces structures. Les échanges sont répartis en trois grands chapitres: «Faire sur le terrain pour savoir comment faire», «Faire sur le moment pour faire avec» et «Faire sans, faire autrement». Ils s’entremêlent avec les textes de chercheurs et d’enseignants, extérieurs à ces équipes mais offrant une analyse étayée et contextualisée de ces initiatives émergentes. Enfin, des «grands témoins», praticiens de l’architecture, maîtres d’ouvrage ou experts, décodent, eux aussi, cette situation avec un format plus libre de textes courts à la première personne ponctuant çà et là l’ouvrage.
 
L’Hypothèse collaborative, portée par la Cabane d’édition Hyperville, qui fonctionne elle aussi au «carburant collectif», est ainsi à l’équilibre entre théorie et pratique. Elle nous permet de pénétrer les multiples univers de ces nouveaux acteurs de la fabrique de la ville, et d’en cerner les limites. 
 

Conversation infinie dans le pavillon français, samedi 23 juin

Ce projet éditorial s’accompagne d’un projet sonore: le samedi 23 juin 2018 de 10h30 à 18h, au pavillon français à Venise. Elle prendra la forme d’un plateau radio où chaque protagoniste sera invité à poursuivre la conversation amorcée dans l’ouvrage, dans une mise en scène sonore de l’espace du pavillon. Trois conversations d’une durée de 1h30 chacune, correspondront aux trois manières de faire qui structurent L’Hypothèse collaborative
Le podcast de la conversation sera à retrouver sur le site de l’ateliergeorges.
 
 

Programme 

  • 12h00-13h30: Faire sur le moment pour faire avec - qui propose de donner la parole aux incrémentalistes, qui font de façon empirique: sans approche «a priori», en préservant une part d’improvisation, décidant sur le moment qui ils sont et ce qu’ils proposent.
    Avec: Yes We Camp, Ya+K, Bruit du Frigo, ex Cochenko, Fil, Saprophytes, Enrico Chapel (+ invités et visiteurs spontanés)
  • 14h00-15h30: Faire sur le terrain pour savoir comment faire - où la parole sera donnée aux constructeurs, qui revendiquent que pour être architecte, il faut savoir construire, bricoler sur place et avec les gens.
    Avec: Etc, Bellastock, mit, Quatorze, Plateau urbain (+ invités et visiteurs spontanés)
  • 16h-17h30: Faire sans, faire autrement - avec ceux qui revendiquent qu’il ne faut pas forcément construire, aménager l’espace - que ce n’est pas le sujet, pas leur compétence. Nous donnerons la parole à ceux qui ne sont pas architectes ou qui ont cessé de l’être mais qui utilisent l’architecture comme un moyen.
    Avec: ANPU, Echelle Inconnue, Flavien Menu, Philippe Rizzotti (+ invités et visiteurs spontanés)
     
  • L’hypothèse collaborative. Conversation avec les collectifs d’architectes français, éditions Hyperville, 288 p., mai 2018, 25€.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Ilot Saint-Urbain - Strasbourg - LAN Architecture

A Strasbourg, la ville "color block" selon Lan

18/05/2021

300 A Strasbourg, l’agence Lan vient de livrer l’îlot Saint-urbain, un ensemble mixte multicolore de plus de 21 500 m2 qui se démarque autant par sa singularité que par la réussite de son insertion contextuelle. Si elle affirme l’identité de chaque bâtiment, la couleur est ici utilisée comme une donnée […]

AMC n°296 - mai 2021, couverture

Le numéro de mai d'AMC est paru

18/05/2021

300 Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°296-mai 2021) et disponible en format numérique: un événement sur les œuvres méconnues d'Oscar Niemeyer en France, un dossier sur les centres aquatiques, des détails "belvédères" et une matériauthèque consacrée aux assemblages bois. Mais aussi les […]

Abonnés AMC

École élémentaire, V2S architectes, Pelleport (Haute-Garonne)

L'architecture élémentaire, une école par V2S à […]

17/05/2021

300 Cette école élémentaire réalisée par V2S architectes occupe une position stratégique, à proximité du village de Pelleport, dans la campagne toulousaine. Située en contrebas de la route d'accès au centre-bourg de Pelleport (Haute-Garonne), la parcelle dévolue à la construction de cette école […]

La Bourse de commerce, nouveau musée de la collection Pinault à Paris ; Tadao Ando, NeM, Pierre-Antoine Gatier, architectes ; image de synthèse, le promenoir et l’oculus, au sommet du cylindre

À Paris, la Bourse de Commerce transformée par […]

17/05/2021

300 Après avoir été une première fois reportée pour cause de pandémie, la Bourse de Commerce, nouveau musée de la collection Pinault à Paris réalisé par Tadao Ando accompagné de l’agence NeM et de l’architecte en chef des Monuments Historiques Pierre-Antoine Gatier, ouvre enfin ses portes au public le […]

Abonnés AMC

PHOTO - 010_Image67296.jpg

Dans les archives d'AMC: Raj Rewal, en quête d'une […]

14/05/2021

300 En novembre 2013, Sandrine Gill et Patrick Henry rencontrent Raj Rewal, dans son agence à Delhi. Né en 1934, l'architecte appartient à cette génération post-coloniale d'intellectuels indiens qui ont voyagé et étudié hors de leur pays. S'il reconnaît l'apport de Le Corbusier et Louis Kahn, il ne […]

PHOTO - 24961_1478094_k2_k1_3420683.jpg

Raj Rewal en conversation - Livre

14/05/2021

300 Bien que Raj Rewal, figure du modernisme indien, soit considéré comme l'un des acteurs majeurs de la scène architecturale de l'Asie du Sud-Est, son œuvre demeure largement méconnue tant elle est abondante et protéiforme. A l'heure où la tendance de « la plus grande démocratie du monde » est […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital