La persistance du mouvement moderne

Zoom sur l'image La persistance du mouvement moderne
© Phaïdon - L'ornement est un crime. L'architecture du mouvement moderne, Matt Gibberd, Albert Hill

En présentant près de 300 maisons particulières construites entre le début du XXe siècle et aujourd’hui, ce beau livre noir et blanc – qui tient davantage du manifeste visuel que de l’ouvrage historique et scientifique – tente de redéfinir la notion même d’architecture moderne.

C’est avec un œil contemporain qu’il la réexamine et s’écarte de sa définition traditionnelle en montrant que, loin d’être tombé en désuétude, le modernisme reste vivant. Des chefs-d’œuvre des premiers architectes du mouvement moderne tels Le Corbusier, Marcel Breuer, Walter Gropius ou Mies van der Rohe côtoient les créations de grands architectes contemporains dont l’œuvre semble s’inscrire dans la même lignée, tels David Adjaye, Tadao Ando ou Steven Holl. Dans tous les cas, les réalisations choisies ne déparent pas et sont assurément de la même famille, ce qui rend ce panorama très troublant. Volontairement, les maisons ont été rassemblées suivant des particularités esthétiques communes, sans chronologie ni hiérarchie et ce, afin d’établir une continuité stylistique par l’image. Jusqu’à nos jours, soit bien après la période couvrant officiellement le « Mouvement moderne », on retrouve les éléments caractéristiques qui ont fait sa renommée : toit-terrasse, fenêtres en bandeau, surfaces extérieures lisses, structure cubique ou cylindrique, etc. Un constat qui – contrairement à la mode actuelle des doubles peaux décoratives – prouve que les architectes sont encore nombreux à penser, comme Aldof Loos en 1908, que « l’ornement est un crime ».
 
  • "L'ornement est un crime. L'architecture du mouvement moderne", Matt Gibberd, Albert Hill. Phaïdon, 224 p., 39,95 €.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Exposition

Fernand Pouillon en son royaume de Belcastel

30/10/2020

300 Dans l’Aveyron, au château de Belcastel, qui fut la dernière demeure de Fernand Pouillon, deux expositions célébraient en octobre 2020, l’architecte visionnaire disparu en 1986 et longtemps décrié de son vivant. Avec « Architecture vivante », le photographe et cinéaste Stéphane Couturier s'est […]

Pascal Chombart de Lauwe et Etienne Chevreul-Demas, architectes. agence Tectone

Tectone - Portrait

30/10/2020

300 L’architecte urbaniste Pascal Chombart de Lauwe fonde Tectone en 1986 avec Jean Lamude (décédé en 1996). Etienne Chevreul-Demas devient associé en 2017. Bien que les normes complexifient la production des logements, l’agence Tectone, forte d’une expérience de trente ans dans le domaine, défend qu’il […]

Abonnés AMC

PHOTO - 22932_1370558_k3_k1_3176913.jpg

Référence: Maurice Blanc, moderne Grenoblois

29/10/2020

300 Le Grenoblois Maurice Blanc (1924-1988) consacre sa vie à l'architecture et à l'urbanisme avec une contribution originale qui se déploie entre 1950 et 1980. Maître d'œuvre engagé, il est l'un des initiateurs locaux de la formation permanente des architectes et un acteur politique municipal. Pour cet […]

Rendez-vous à suivre

5 rendez-vous d'architecture, à ne pas manquer ce […]

29/10/2020

300 Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. 1. Conquêtes spatiales, à Annecy Au tournant des années 1960, Jean-Louis Chanéac, Claude Costy et Pascal Häusermann imaginent un nouveau langage architectural aux formes organiques, exprimant une vision […]

Abonnés AMC

Projet pour l'Arena Porte de la Chapelle, Paris, SCAU et NP2F architectes

JO Paris 2024 : Grands équipements, petit souffle

28/10/2020

300 Les grands équipements qui seront bâtis à l'occasion des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, le centre aquatique à Saint-Denis et l'Arena porte de la Chapelle, offrent des traductions sans ostentation aux injonctions légitimes à la modération environnementale. Au risque de manquer le […]

« Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel »,

Déconstruire la mythologie du bonheur - Livre

28/10/2020

300 Publié par le prestigieux Centre canadien d’architecture à l’occasion de l’exposition du même nom organisée dans ses murs l’an dernier, « Nos jours heureux, Architecture et bien-être à l’ère du capitalisme émotionnel » est un collage réflexif, richement illustré et nourri d’une belle variété de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital