La recherche en agence, récit d'expérience : la réhabilitation du bâti ordinaire, chez de Jean-Marin

Zoom sur l'image La recherche en agence, récit d'expérience : la réhabilitation du bâti ordinaire, chez de Jean-Marin
© Isabelle Bouchemaa /de Jean-Marin Architectes - Réunion recherche (de g. à d. Jérôme Marin, Patrick de Jean, Julien Correia), 2021

Articles Liés

La recherche en agence, une production de savoirs au plus près du projet

La recherche en agence (1/5) : alimenter le discours conceptuel

La recherche en agence (2/5) : construire un regard sur l'époque

Remettre un pied dans la théorie, réfléchir à sa pratique, s'ouvrir à de nouveaux marchés, faire avancer la discipline ou progresser la construction. Les motivations des architectes qui se prêtent aux pratiques de recherche et d'innovation sont plurielles. Une certitude, elles se développent et occupent de plus en plus d'agence d'architecture, notamment à la faveur d'une fiscalité incitative pour le secteur privé. Récits d'expériences, pour comprendre comment se montent et se déploient des projets de recherche lorsqu'ils sont portés par des praticiens. Aujourd'hui, les activités de l'agence de Jean-Marin et de son pôle recherche, animé par l'architecte et docteur Julien Correia.

Les architectes Patrick de Jean et Jérôme Marin travaillent à Paris depuis 1996, et se sont consacrés dès le début de leur collaboration à la question du projet de réhabilitation, en parallèle de diagnostics visant à définir les potentialités de transformation de bâtiments anciens. Les édifices traités, principalement du logement collectif, sont hérités d’un grand arc historique allant de la période médiévale à la fin du XXème siècle. L’équipe composée d’une quinzaine d’architectes a acquis au fil des années une forte expérience dans la transformation du bâti ordinaire et ressent la nécessité de formuler un projet de recherche dédié, qui tenterait de définir un cadre théorique et méthodologique à cette pratique.

Une recherche, pour le projet

Contrairement à la distinction proposée par Cesare Brandi dans sa Théorie de la restauration entre « l’objet d’art » pouvant être « restauré » et « l’objet ordinaire » destiné à n’être que « réparé », l’intervention sur le bâti ordinaire est ici envisagée comme une démarche de valorisation créative au-delà de la réparation. Ce choix de l’ordinaire se situe en quelque sorte dans le mouvement de reconnaissance culturelle de cette catégorie esthétique observable au quotidien, qui tend parfois à être oubliée alors qu’elle est intrinsèquement populaire. C’est dans le domaine de l’intervention architecturale que de Jean-Marin s’interroge sur la manière dont un certain imaginaire de l’ordinaire alimente sa pratique autant qu’il agit en tant que fil rouge à partir duquel se définit un positionnement éthique.

 

L’activité de recherche à l’agence s’est d’abord concentrée sur la participation à des colloques, des publications comme le Guide ABC de l’Amélioration thermique des Bâtiments Collectifs, ou encore la réponse à des appels à projets lancés par le PUCA. De 2018 à 2020 a été mis au point un projet de R&D, qui prend en compte la complexité engendrée par les composantes de l’existant qu’il est nécessaire d’analyser et de clarifier pour envisager le projet de conception en réhabilitation selon ces spécificités et au-delà de la sobriété énergétique.

Formaliser les idées et les méthodes de toute une agence

À la suite de l’accréditation de ce projet, l'agence de Jean-Marin a décidé de créer un poste de chercheur au sein de l’agence. Julien Correia, docteur en architecture, a été recruté en septembre 2021 pour prendre en charge ce dossier et organiser le pôle recherche de l’agence. Le travail est rythmé par des réunions hebdomadaires afin d’échanger sur les avancées de la semaine et les propositions. Ces discussions prennent aussi la forme d’entretiens semi-directifs visant à révéler le positionnement de l’agence sur certains sujets, ou à engager par l’échange oral un travail réflexif sur les projets réalisés et en cours. Un dispositif de présentations collectives et d’entretiens individuels a également été imaginé pour intégrer chaque collaborateur au projet de recherche. Il s’agit là aussi de comprendre l’expérience acquise sur les projets de l’agence et de pouvoir les analyser au prisme des critères en définition, tout en croisant les points de vue techniques et conceptuels de manière prospective.

 

Ces outils analytiques rassemblés sous forme de tableaux synoptiques évolutifs permettent à tous les membres de l’agence d’expliciter les idées, les techniques, les méthodes et les critères spécifiques à chaque projet. De plus, leur affichage permanent et leur mise à jour régulière offre une vision globale des idées et des méthodes structurantes pour chaque projet. En parallèle de cette activité, l’agence répond régulièrement à des appels à communications et à articles, afin de faire rayonner les sujets qu’elle porte et de lui conférer une reconnaissance par le milieu scientifique.

La conscience d’une pratique et ses visées pédagogiques

Au fond, le choix de l’agence d’engager ce travail réflexif sur sa production passée et présente entend clarifier et partager la conscience et les enjeux d’une pratique essentiellement dédiée aux projets de réhabilitation. Il est en effet important pour l’agence de valoriser les résultats de sa recherche et ses travaux en cours auprès de divers publics, à travers des communications à l’adresse de spécialistes, lors de colloques comme celui qu’organise la Fondation des Sciences du Patrimoine en partenariat avec la Commission européenne, le ministère de la Culture et le CNRS, "Heritage for the Future / Science for Heritage : A European Adventure for Research and Innovation", en mars 2022.

 

Enfin, l’engagement de Patrick de Jean, Jérôme Marin, Julien Correia et plusieurs collaborateurs dans l’enseignement du projet et de la théorie en école d’architecture confère à ces recherches l’ambition partagée d’alimenter et de structurer des méthodes pédagogiques intégrant volontairement la conception dans l’existant à différents stades du cursus.

 

Julien Correia, de Jean-Marin architectes

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital