La restauration de la Cité de refuge de Le Corbusier - Livre

Zoom sur l'image La restauration de la Cité de refuge de Le Corbusier - Livre
© Les Éditions du Patrimoine - La cité de refuge, Le Corbusier et Pierre Jeanneret, l’usine à guérir, Gilles Ragot et Olivier Chadoin. Photographies de Cyrille ­Weiner. Les Éditions du Patrimoine. .

Ce copieux ouvrage sur la Cité de refuge, construite en 1933 par Le Corbusier et Pierre Jeanneret pour l’Armée du salut à Paris, est à recommander à tous les étudiants en architecture et patrimoine. Car, en matière de restauration(*) d’édifice patrimonial, ce chantier est un cas d’école. Corédigé par le sociologue Olivier ­Chadoin et l‘historien de l’art Gilles Ragot, avec la participation du photographe Cyrille Weiner, le livre s’organise en une première partie historique, la seconde étant consacrée aux enjeux contemporains de l’accueil social et à l’opération de rénovation.

Ce copieux ouvrage sur la Cité de refuge, construite en 1933 par Le Corbusier et Pierre Jeanneret pour l’Armée du salut à Paris, est à recommander à tous les étudiants en architecture et patrimoine. Car, en matière de restauration(*) d’édifice patrimonial, ce chantier est un cas d’école. Corédigé par le sociologue Olivier ­Chadoin et l‘historien de l’art Gilles Ragot, avec la participation du photographe Cyrille Weiner, le livre s’organise en une première partie historique, la seconde étant consacrée aux enjeux contemporains de l’accueil social et à l’opération de rénovation. Plus de 200 photos et documents d’archives (croquis, plans, reproductions d’articles de presse…), complétés d’images récentes du chantier, permettent de mesurer l’évolution de l’édifice dans toutes ses vicissitudes. L’iconographie documente notamment les versions successives de la façade, d’abord entièrement vitrée, puis enrichie d’allèges et de brise-soleil, et passant, au fil des années, de la monochromie à la polychromie. Plusieurs pages sont consacrées à la longue polémique autour de cette façade hermétique en verre qui marqua les premières années de la Cité de refuge. Le Corbusier souhaitait mettre en application sa théorie de la "respiration exacte", système d’aération maintenant l’air à 18°. ­Malgré son échec manifeste, il répond aux critiques par le mépris et la mauvaise foi, jusqu’à développer un intense ­lobbying auprès des scientifiques et pouvoirs publics pour maintenir sa façade. "Le Corbusier confond volontairement la dimension avant-gardiste et l’efficacité opérationnelle des solutions mises en œuvre, brandissant la première pour masquer l’échec de la seconde", souligne ­justement Gilles Ragot.

Le cas d’une "repatrimonisation"

Dans la seconde partie de l’ouvrage, le texte éclaire la complexité des enjeux de conservation-restauration d’un tel chantier, avec pour parti pris affiché dès le départ de ne pas renoncer à la mission sociale de la cité: l’accueil des sans-abri. Compte tenu des états successifs d’un bâtiment à l’histoire complexe, sur lequel l’architecte lui-même est revenu à plusieurs reprises, quel état de référence prendre en compte? La question se complique avec le Centre espoir, l’extension commandée en 1978 à Georges Candilis et Philippe Verrey. La réponse de François Gruson, mandataire de l’agence Opéra, et François Chatillon, architecte en chef des monuments historiques, sera donc pragmatique. Pas de soumission à une quelconque doxa patrimoniale, mais plutôt un savant dosage de restructuration, restitution à l’identique et de réinterprétation (notamment pour la polychromie). Il a également été décidé de privilégier l’œuvre de Le Corbusier et de faire porter au Centre espoir les contraintes techniques et fonctionnelles, afin de supprimer les faux ­plafonds et gaines techniques qui gênent la lisibilité de l’architecture. Un choix fort qui, comme le souligne Olivier Chadoin, marque une opération de repatrimo­nialisation de la Cité de refuge.

 

(*) Lire AMC n° 250, avril?2016, p. 46-51.

 

  • La cité de refuge, Le Corbusier et Pierre Jeanneret, l’usine à guérir,
    Gilles Ragot et Olivier Chadoin. Photographies de Cyrille ­Weiner. Les Éditions du Patrimoine, 208 pages, 35€.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

 Exposition

Journées nationales de l'architecture : 5 […]

15/10/2021

300 Ce sont les Journées nationales de l'architecture ! Sélection de cinq événements à découvrir partout en France, les 15, 16 et 17 octobre 2021. 1. Des maisons de légendes À travers une sélection de 10 maisons particulières, des années 1970 à nos jours, l'exposition "Légendes" conçue par les […]

ARCHITECTURES REMARQUABLES DU XX SIÈCLE EN AUVERGNE, Christophe Laurent, préface Joseph Abram. Editions de la Flandonnière

L'héritage auvergnat - Livre

15/10/2021

300 Associer l'architecture du XXe siècle à l'Auvergne est presque une incongruité tant le paysage de cette région semble valoir par la beauté de ses volcans endormis et celle de ses églises romanes. Pourtant, comme l'actualité récente l'a montré à Clermont-Ferrand avec la reconversion par Eduardo Souto […]

Abonnés AMC

Yabu Pushelberg - Portrait

Yabu Pushelberg - Portrait

14/10/2021

300 Œuvrant depuis plus de trois décennies pour de grands groupes internationaux dans les secteurs de l'hôtellerie, la restauration ou les grands magasins, le duo d'architectes intérieurs canadiens George Yabu et Glenn Pushelberg vient de livrer à Paris l'aménagement du magasin n°2 de la Samaritaine. […]

Abonnés AMC

35 logements et atelier, Mobile architectural Office, Paris (XIIe)

Mobile architectural Office préfabrique 35 […]

14/10/2021

300 Dans le quartier du faubourg Saint-Antoine à Paris (XIIe), les 35 logements de Mobile Architectural Office se partagent la parcelle mono-orientée d'un ancien atelier d'ébénisterie. Aligné sur la rue Charrière, le bâtiment en R+5 profite de 35 m linéaires de façade et se dégage de ses mitoyennetés […]

Parc architectes, lauréat du concours pour la construction du siège régional du Groupe VINCI à Rennes

Prise d'air : Parc construira le siège de Vinci à […]

13/10/2021

300 À l’issue d’un concours, ADIM Ouest, la filiale de développement immobilier de VINCI Construction France, Rennes Métropole et Territoires Rennes, ont désigné lauréat le projet conçu par l’agence Parc architectes, pour l’îlot Solférino Ouest du projet urbain EuroRennes. Le bâtiment de 7100 m2 […]

Lauréat Catégorie Travailler - Trophées Eiffel 2021 - La Maison des Avocats, Paris ; Renzo Piano Building Workshop

Trophées Eiffel 2021 : Le palmarès en images

13/10/2021

300 Les Trophées Eiffel sont organisés chaque année par ConstruirAcier, association de promotion de la filière acier française. Pour la septième édition, le jury présidé par Marc Mimram a choisi dix projets réalisés en France pour tout ou partie grâce au matériau acier, que ce soit en structure ou en […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital