DOSSIER

"La tradition des jardins ouvriers explique le dynamisme lillois en agriculture urbaine", Lise Daleux, adjointe déléguée à la nature en ville

Zoom sur l'image La tradition des jardins ouvriers explique le dynamisme lillois en agriculture urbaine, Lise Daleux, adjointe déléguée à la nature en ville
©  Anais Gadeau - Lise Daleux, adjointe au Mairie de Lille, déléguée à la Nature en ville

Dans le cadre du dossier consacré aux fermes urbaines, Lise Daleux, adjointe au maire de Lille déléguée à la nature, défend une vision pédagogique de l'aménagement de la ville où le citoyen est le principal acteur de l'espace public.

"La ferme urbaine pédagogique des Dondaines a été créée dans les années 1970 à l’initiative d’un Lillois, qui avait convaincu Pierre Mauroy de la nécessité de réconcilier les enfants du béton avec la nature. Alors située en limite de ville, sur un terrain en friche, à l’arrière d’un hypermarché, elle est aujourd’hui bordée par les tours d’Euralille. Subventionnée par la municipalité, elle fait plus que jamais partie de la vie quotidienne du quartier. Le premier jardin potager communautaire de France a également vu le jour à Lille en 1997, suivant le modèle des community gardens que l’on trouve aux États-Unis et au Canada. Ces potagers sont gérés par l’Ajonc [Association des jardins ouverts et néanmoins clôturés] qui fait le lien avec la municipalité pour la mise à disposition des terrains. Des conventions sont par ailleurs passées avec des associations d’habitants qui souhaitent occuper un morceau d’espace public pour en faire un potager. En plein centre-ville, sur le site de l’ancienne gare Saint-Sauveur, nous avons aménagé temporairement un potager géant. Dans les grands ensembles, nous passons des accords avec les conseils de quartier et les sociétés HLM pour que les habitants puissent s’approprier des espaces verts anonymes et les cultiver. Le projet le plus important, à l’étude, se situe dans le quartier Concorde en zone Anru. L’État nous apporte des financements pour élaborer avec AgroParisTech des propositions innovantes sur la base d’un cahier des charges répondant à des enjeux économiques, sanitaires et alimentaires. Il s’agit là d’un projet très important parce qu’il donne droit à l’expérimentation. La tradition très forte de jardins ouvriers, toujours bien présente, explique le dynamisme qui anime Lille depuis longtemps en matière d’agriculture urbaine."

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Parisculteurs - Brize de la Bastille

Parisculteurs: première moisson de projets

Les lauréats du premier appel à projets d'agriculture urbaine et de végétalisation lancé en avril 2016 par la ville de Paris, Parisculteurs, ont été dévoilés […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus