DOSSIER

Laurent Kronental, photographe du temps suspendu (3/4)

Zoom sur l'image Laurent Kronental, photographe du temps suspendu (3/4)
© Tour Eiffel - Illuminations Pierre Bideau - Laurent Kronental - "Les Yeux des Tours" - 2016

Chaque semaine, AMC donne la parole à un photographe d'architecture pour commenter l'une de ses prises de vues. Invité de cette série: Laurent Kronental

«Toute chose existe en confrontation à une autre. Je structure mon travail sur des dualités en opposition qui se confrontent et se complètent, que je fais entrer en communication. Dans le premier volet « Souvenir d’un futur », je cherchais à révéler les points de connexions qui existent entre le temps passé et le temps présent. En mettant en scène les séniors sur leurs lieux de vie, les grands ensembles, je questionne leur place dans notre société et finalement le chemin qui relie deux époques. Dans la série « Les yeux des tours », coexistent sur une même image des échelles de temps et d’espaces opposées : le gigantisme des grands ensembles en pleine mutation et l’intimité du logement pétrifié. Le dispositif de prise de vue, toujours à la chambre moyen format, la frontalité, pose les rives du projet : le cadre dans lequel l’œil passe dans un mouvement fluide de la vue lointaine à la vue rapprochée, de l’extérieur vers l’intérieur, du collectif à l’individualité. »

 

« Il y a une grande part d’inconscient dans le travail de tous ceux qui créent ». Laurent Kronental explore les champs de la psychanalyse lorsqu’il parle de ses photographies. Il convoque ses souvenirs comme une réserve à émotions et ses images ravivent la mémoire collective.

  • https://www.laurentkronental.com/

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus