Le foyer, la place et la limite à l’ère de l’anthropocène - Colloque

Zoom sur l'image Le foyer, la place et la limite à l’ère de l’anthropocène - Colloque
© Hadrien Krief - Exposition "Villes Potentielles", Maison de l'architecture en Île-de-France. Hadrien Krief, “Ebenezer Howard, Letchworth, 1903 ”, 2015

Organisé en parallèle de l'exposition "Villes potentielles" présentée jusqu'au 5 janvier 2016 à la Maison de l'architecture en Île-de-France, le colloque "Le foyer, la place et la limite à l’ère de l’anthropocène" propose à des architectes, des historiens et des enseignants-chercheurs de s'interroger sur la ville à l’ère de l’anthropocène, soit de l'évolution géologique d'origine humaine. Si l’homme est devenu une force géologique dominante et si son action sur son milieu est commensurable à celle de la nature, alors comment penser les lieux qu’il imagine, qu’il construit et qu’il habite ?

La thèse de l’anthropocène, apparue au début des années 2000 dans les champs de la climatologie et de la stratigraphie, avant de pénétrer massivement les sciences humaines et sociales, émerge timidement au début des années 2010 dans le milieu de l’architecture. Elle permet, grâce au récit qu’elle construit, porteur d’une esthétique du sublime et de l’eschatologie, de passer de l’idée d’une crise environnementale que l’on dépasserait grâce à des solutions à l’idée d’un "nouveau régime climatique" avec des bouleversements profonds et définitifs.

 

Dans le milieu de l’architecture, la thèse de l’anthropocène peut se lire comme l’injonction de sortir d’une approche strictement énergétique des changements climatiques, pour penser la manière dont ce nouveau récit engage à développer une autre appréhension des lieux : leur conception, leur transformation, leur réalisation et leur habitabilité. Organisé en parallèle de l'exposition "Villes potentielles" présentée jusqu'au 5 janvier 2016 à la Maison de l'architecture en Île-de-France, ce colloque a pour ambition de mettre en place un débat transversal sur la question de la ville à l’ère de l’anthropocène en faisant intervenir ses différents acteurs et en entrecroisant leurs regards sur l’évolution de la métropole face à cette thèse émergente. Ce débat critique a pour objectif d’explorer la manière dont les figures du foyer, de la place et de la limite sont bousculées à l’ère de l’anthropocène.

 

Le colloque s’organise en trois rencontres les 9, 10 et 11 décembre 2015, dans la chapelle de la Maison de l’architecture en Île-de-France.

 

PROGRAMME :

Le foyer - 09 décembre - 18 h 30-21 heures : Nicolas Bourriaud - Philippe Chiambaretta - Françoise Fromonot - Fanny Lopez - Jean-Philippe Vassal - Hans Walter Müller - Modération : Soline Nivet

La place - 10 décembre - 16 h 30-19 heures : Patrick Bouchain - Catherine Jacquot - Caroline Maniaque - Mathieu Mercuriali - Rotor - Jean-Louis Violeau - Modération : François Chaslin

La limite - 11 décembre - 18 h 30-21 h 30 : Christophe Bonneuil - Mireille Ferri - Djamel Klouche - Catherine Larrère - Sébastien Marot - Dominique Rouillard - Nasrine Seraji - Modération : Jean Attali

 

  • Colloque : "Le foyer, la place et la limite à l’ère de l’anthropocène"
  • 9, 10 et 11 décembre 2015
  • Maison de l’architecture en Île-de-France
  • 148, rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris
  • Coordination générale : Henri Bony et Léa Mosconi
  • www.villespotentielles.fr

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Kazuyo Sejima & Ryue Nishizawa dans leurs bureaux, 2022

Sanaa, Praemium Imperiale 2022

26/09/2022

300 Sanaa, l'agence fondée par Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa, autrice du Louvre-Lens, Équerre d'argent 2013, ou encore de la transformation de la Samaritaine à Paris, est lauréate du prestigieux Praemium Imperiale, décerné dans cinq catégories (peinture, sculpture, musique, architecture et théâtre / […]

PHOTO - 30472_1782162_k2_k1_4104783.jpg

BÂTISSEURS DE LUMIÈRE - Livre

26/09/2022

300 Composante essentielle de l'architecture, la lumière est un matériau de construction à part entière. Elle est fondamentale pour la perception humaine et son utilisation est influencée par le temps et le lieu. La signification et la conception de la lumière, naturelle et artificielle, sont […]

PHOTO - 30472_1782109_k2_k1_4104498.jpg

Dossier détails : habitat minimal

23/09/2022

300 Les projets de cabanes, abris et autres tiny houses expriment le désir de se rapprocher de la nature et de valeurs considérées comme essentielles, en exaltant l'utopie d'une vie « hors réseau ». Comment faire pour vivre avec un minimum de confort, dans une très petite surface, tout en réduisant […]

PHOTO - 30472_1782110_k2_k1_4104509.jpg

HABITATION DE LOISIR AUTONOME EN ÉNERGIE

23/09/2022

300 Le concept Majamaja a été conçu par Pekka Littow comme une unité d'habitation autonome qui peut être installée sur des territoires hors réseau. Préfabriquée, facilement transportable, elle peut être assemblée en pleine nature sur des fondations rudimentaires. Le petit espace habitable s'articule […]

PHOTO - 30472_1782128_k3_k1_4104631.jpg

Domestiquer la grande hauteur : un duplex rénové […]

22/09/2022

300 Dans la tour où est installée son agence - Studio Okami -, l'architecte Bram van Cauter a aménagé pour lui et sa compagne un vaste logement dans un duplex aux 13e et 14e étages. Son traitement dépouillé répond à l'architecture brutaliste de l'immeuble. La tour Riverside est un immeuble de grande […]

PHOTO - 30472_1782077_k5_k1_4104340.jpg

Logique constructive et repères culturels : 18 […]

21/09/2022

300 Avec cette opération de logement social, Thibault Barrault et Cyril Pressacco creusent leur sillon, celui d'un travail sur les fondamentaux de l'architecture, où la logique constructive fabrique une écriture et des usages contemporains, ancrés dans les logiques vernaculaires. Parement de briquettes, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital