Le non-conformisme d’Henri Raymond - Livre

Zoom sur l'image Le non-conformisme d’Henri Raymond - Livre
© Editions Parenthèses - L’architecture, les aventures spatiales de la raison Henri Raymond, préface de Jean-Pierre Frey, Collection Eupalinos/A+U, Editions Parenthèses

Articles Liés

Passage à l’acte, les recettes de Patrick Bouchain - Livre

L'architecte, portrait et clichés - Livre

Relire le grand sociologue de l’architecture que fut Henri Raymond (1921-2016) est une entreprise à saluer, due à Jean-Pierre Frey, professeur émérite à l’Ecole d’urbanisme de Paris.

La réédition de L’architecture, les aventures spatiales de la raison est précieuse, car le sociologue Henri Raymond appartient à une génération qui publia peu (hormis ses articles, on ne lui connaît qu’un petit manuel d’analyse de contenu et deux ouvrages écrits en collaboration avec l’équipe des Pavillonnaires), alors que son enseignement et ses recherches ont exercé une grande influence sur les architectes post-1968. Disciple d’Henri Lefebvre (auquel il succéda à Paris X-Nanterre), en rupture avec une sociologie marxiste alors dominante, fondateur avec Bernard Huet et Roger-Henri Guerrand d’UP 8 (l’actuelle Ensa Paris-Belleville), son non-conformisme intellectuel sut séduire les jeunes architectes, alors sensibles aux sirènes des sciences sociales.

Des villas palladiennes à la parole de l’habitant

Raymond était également un fin connaisseur de l’architecture italienne de la Renaissance, un lecteur d’Argan, Benevolo, Tafuri, Zevi, etc., sur lesquels il s’appuie dans cet ouvrage pour croiser avec virtuosité l’histoire, les sciences sociales et l’architecture, dans l’étude des villas palladiennes et des villes baroques. Car l’ambition de Raymond était, non pas d’écrire une histoire sociale de l’architecture, mais, selon un renversement marxiste typique, une histoire architecturale de la société. Qu’entendait-il par là ? Que ce n’est pas la société qui permet de comprendre l’architecture, mais c’est la production architecturale qui permet de comprendre la société.

 

Raymond doit à Barthes l’apport de la sémiologie, très en vogue à l’époque, pour l’étude de la typologie. A la «commutation», système qui permet de passer de la commande du client au projet de l’architecte, il ajoute la «transmutation» des signes, qui explique les transformations stylistiques, lesquelles relèvent plus proprement de la discipline architecturale.

 

Le second volet du livre est consacré à ce qui a été une référence pour de nombreux chercheurs: le statut de la parole de l’habitant. Raymond est le premier sociologue à questionner les habitants sur une lecture approfondie de l’architecture, selon une double méthode, très spécifique, d’écoute et d’analyse de la parole. La finesse de ses interprétations sur «l’habitant face à l’architecture», en particulier sur la coupure entre la perception de la façade et celle de l’intérieur, n’a rien perdu de leur pertinence. En ayant su s’emparer de l’architecture, au moyen de l’histoire de l’art, de l’ethnologie, de la sociologie et de la sémiologie, passant de Palladio à Le Corbusier et des églises baroques aux grands ensembles, Henri Raymond apparaît aujourd’hui comme l’un des derniers témoins d’une génération cultivée et critique, dont ce livre est le manifeste d’une pensée complexe mais libre.

  • L’architecture, les aventures spatiales de la raison, Henri Raymond, préface de Jean-Pierre Frey
  • Collection Eupalinos/A+U, Editions Parenthèses, 256 p. 18 €.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Abonnés AMC

PHOTO - 26720_1577282_k3_k1_3640058.jpg

Penser la coprésence : un ensemble d'équipements […]

27/09/2021

300 A Neuvecelle, à côté d'Evian, une même parcelle accueille un ensemble d'équipements publics - gymnase, bibliothèque, écoles, maison de soins. Fruit de la collaboration de trois agences et d'un atelier de paysage, ces bâtiments offrent des parentés sans être similaires. Les superbes paysages […]

PHOTO - 26720_1577278_k2_k1_3640030.jpg

La Cosmic House de Charles Jencks s'ouvre au […]

27/09/2021

300 La mythique Cosmic House, maison familiale du critique d'architecture Charles Jencks s'ouvre aux visiteurs curieux de découvrir cette icône du postmodernisme. Située à Holland Park à Londres, la Cosmic House était la maison familiale de l'historien de l'architecture, critique, écrivain et designer […]

PHOTO - 26720_1577297_k2_k1_3640195.jpg

Dossier détails : grands vitrages

24/09/2021

300 Alors que les exigences environnementales pourraient conduire à la généralisation d'épaisses parois isolées, les façades vitrées de très grande taille se multiplient sous toutes les latitudes. Les plus récentes technologies ainsi que les aspirations architecturales ont favorisé la production et la […]

Abonnés AMC

Tribunes et vestiaires, Thibaudeau / Tocrault et Dupuy, Thouars (Deux-Sèvres)

Tribunes et vestiaires brutalistes pour un stade […]

23/09/2021

300 La démolition puis la reconstruction des tribunes du stade de Thouars (Deux-Sèvres), auxquelles s'adjoignent des vestiaires et des locaux de rangement, ne furent pas sans embûches pour les agences Thibaudeau et Tocrault & Dupuy: le programme a été revu avec les architectes pour, dans un calendrier […]

Portrait de Jasmine Kenniche-Le Nouëne - JKLN

JKLN - Portrait

22/09/2021

300 Diplômée de l'Ensa Paris-Belleville en 2009, Jasmine Kenniche-Le Nouëne fonde JKLN en 2014. Auparavant, elle a collaboré au sein des agences Babin+Renaud, RPBW ou Dusapin Leclercq. En 2019, l'agence est lauréate du prix 40Under40. La démarche de JKLN s'inscrit dans la volonté de produire une […]

LES RIM 2001

Faire l’architecture et l’urbanisme autrement : […]

23/09/2021

300 Le jeudi 23 et vendredi 24 septembre 2021, au domaine de Tizé, à l’Hôtel Pasteur et aux Champs Libres, à Rennes, aura lieu la troisième édition des RIM - Rencontres Inter-Mondiales des nouvelles manières de faire en architecture et en urbanisme. Ces deux journées professionnelles qui ont lieu tous […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital