Le non-conformisme d’Henri Raymond - Livre

Zoom sur l'image Le non-conformisme d’Henri Raymond - Livre
© Editions Parenthèses - L’architecture, les aventures spatiales de la raison Henri Raymond, préface de Jean-Pierre Frey, Collection Eupalinos/A+U, Editions Parenthèses

Articles Liés

Passage à l’acte, les recettes de Patrick Bouchain - Livre

L'architecte, portrait et clichés - Livre

Relire le grand sociologue de l’architecture que fut Henri Raymond (1921-2016) est une entreprise à saluer, due à Jean-Pierre Frey, professeur émérite à l’Ecole d’urbanisme de Paris.

La réédition de L’architecture, les aventures spatiales de la raison est précieuse, car le sociologue Henri Raymond appartient à une génération qui publia peu (hormis ses articles, on ne lui connaît qu’un petit manuel d’analyse de contenu et deux ouvrages écrits en collaboration avec l’équipe des Pavillonnaires), alors que son enseignement et ses recherches ont exercé une grande influence sur les architectes post-1968. Disciple d’Henri Lefebvre (auquel il succéda à Paris X-Nanterre), en rupture avec une sociologie marxiste alors dominante, fondateur avec Bernard Huet et Roger-Henri Guerrand d’UP 8 (l’actuelle Ensa Paris-Belleville), son non-conformisme intellectuel sut séduire les jeunes architectes, alors sensibles aux sirènes des sciences sociales.

Des villas palladiennes à la parole de l’habitant

Raymond était également un fin connaisseur de l’architecture italienne de la Renaissance, un lecteur d’Argan, Benevolo, Tafuri, Zevi, etc., sur lesquels il s’appuie dans cet ouvrage pour croiser avec virtuosité l’histoire, les sciences sociales et l’architecture, dans l’étude des villas palladiennes et des villes baroques. Car l’ambition de Raymond était, non pas d’écrire une histoire sociale de l’architecture, mais, selon un renversement marxiste typique, une histoire architecturale de la société. Qu’entendait-il par là ? Que ce n’est pas la société qui permet de comprendre l’architecture, mais c’est la production architecturale qui permet de comprendre la société.

 

Raymond doit à Barthes l’apport de la sémiologie, très en vogue à l’époque, pour l’étude de la typologie. A la «commutation», système qui permet de passer de la commande du client au projet de l’architecte, il ajoute la «transmutation» des signes, qui explique les transformations stylistiques, lesquelles relèvent plus proprement de la discipline architecturale.

 

Le second volet du livre est consacré à ce qui a été une référence pour de nombreux chercheurs: le statut de la parole de l’habitant. Raymond est le premier sociologue à questionner les habitants sur une lecture approfondie de l’architecture, selon une double méthode, très spécifique, d’écoute et d’analyse de la parole. La finesse de ses interprétations sur «l’habitant face à l’architecture», en particulier sur la coupure entre la perception de la façade et celle de l’intérieur, n’a rien perdu de leur pertinence. En ayant su s’emparer de l’architecture, au moyen de l’histoire de l’art, de l’ethnologie, de la sociologie et de la sémiologie, passant de Palladio à Le Corbusier et des églises baroques aux grands ensembles, Henri Raymond apparaît aujourd’hui comme l’un des derniers témoins d’une génération cultivée et critique, dont ce livre est le manifeste d’une pensée complexe mais libre.

  • L’architecture, les aventures spatiales de la raison, Henri Raymond, préface de Jean-Pierre Frey
  • Collection Eupalinos/A+U, Editions Parenthèses, 256 p. 18 €.

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Manifeste clinique, projet mentionné Europan 15 sur le site de Marseille, table des orientations

Europan 15: Manifeste clinique, projet mentionné à […]

27/02/2020

Concours d’idées biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens âgés de moins de 40 ans, Europan a dévoilé sa 15e cuvée, lancée sur le thème “La ville productive”. C'est la seconde édition […]

Architectures brutalistes, paris et environs, 100 bâtiments remarquables, Simon Texier. Photographies de Samuel Picas

Un brutalisme francilien - Livre

27/02/2020

Plus que tendance, le brutalisme fait débat, par-delà les divergences qui ont, en leur temps, opposé le légendaire couple d'architectes britanniques Alison et Peter Smithson et le critique Reyner Banham qui théorisera ce mouvement. Apparu dans les années […]

Urbanisme agricole, projet lauréat d'Europan 15 sur le site Pays de Dreux

Europan 15: Urbanisme agricole, projet lauréat au […]

26/02/2020

Concours d’idées biennal ouvert aux architectes, paysagistes et urbanistes européens âgés de moins de 40 ans, Europan a dévoilé sa 15e cuvée, lancée sur le thème “La ville […]

Chantiers communs 2020, Basse-Normandie

La Basse-Normandie en "chantiers communs" pendant […]

26/02/2020

Territoires pionniers (anciennement la maison de l’architecture de Basse-Normandie) invite tous les publics à se retrouver, à réfléchir, à échanger et à agir ensemble pour construire son cadre de vie plus durable, au fil d’une soixantaine […]

Jeux olypiques Paris 2024, village des athlètes, lot D, Saint-Ouen

Paris 2024: la construction en forme olympique

25/02/2020

La compétition pour sélectionner les maîtres d'œuvre du futur village des athlètes, pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, a dévoilé son podium. Un territoire de 51 ha étalé sur les communes de Saint-Ouen, Saint-Denis […]

Les écoles d'architecture en colère, écrivent au Premier ministre

24/02/2020

"Un étudiant en architecture a-t'il moins de valeur qu’un jeune artiste, qu’un jeune musicien ou qu’un circassien?". La mobilisation des écoles nationales supérieures d'architecture de France (Ensa) se poursuit. Dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre Edouard Philippe, les présidents des conseils […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus