Le numéro d'avril d'AMC est paru

Zoom sur l'image Le numéro d'avril d'AMC est paru
AMC n°304 - avril 2022, couverture

Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°304-avril 2022) et disponible en format numérique: un événement sur le langage de l'architecture environnementale, un dossier sur le calcul du bilan carbone d'un bâtiment, des détails "pilotis" et une matériauthèque consacrée à la maquette numérique. Mais aussi les réalisations du mois: la transformation de l'hôtel des postes du Louvre à Paris par Dominique Perrault, un gymnase à Brignoles par Rémy Marciano, une école et 100 logements sociaux à Paris par Nicolas Reymond et Michel Guthmann, et une médiathèque à Saint-Georges-sur-Loire par Titan. En référence, la cité-jardin de la Butte-Rouge.

Édito

Assoupissement

Les questions écologiques ont été absentes de la campagne présidentielle. Quel que soit le candidat élu le 24 avril, il n'en aura pas fait une priorité de son programme. A qui la faute ? Aux électeurs, qui ont bien d'autres préoccupations à court terme, notamment la guerre en Ukraine qui fait s'envoler à des niveaux jamais connus les prix du gaz et du pétrole ? Aux candidats, qui jugent le thème peu porteur sur le plan électoral ? L'écologie souffre de plusieurs maux. Plus personne ne conteste désormais que le réchauffement climatique soit dû aux émissions de carbone liées aux activités humaines. Mais ses conséquences, encore décrites dans le rapport du Giec du 28 février - hausse du niveau des mers et inondation des villes côtières, migrations massives de populations quittant des régions devenues arides… - ne se feront réellement sentir qu'après 2050. Tout se passe comme si on considérait que la catastrophe était à venir et non pas une tragédie en cours. Même le pape François, dès 2015, sonnait l'alarme ! « Une écologie superficielle se développe, qui consolide un certain assoupissement et une joyeuse irresponsabilité. Nous sommes tentés de penser que ce qui est en train de se passer n'est pas certain. » Bien sûr, en France, nous avons désormais la RE 2020. Une réglementation qui ne réglera pas à elle seule, loin s'en faut, le problème climatique, mais qui presse les architectes de limiter l'empreinte carbone de leurs bâtiments. En 1978, Norman Foster était parvenu à calculer la masse du centre d'art Sainsbury qu'il venait de construire : 5 328 t. Pas sûr que l'on puisse atteindre la même précision concernant le poids carbone. Outre la complexité ou les imprécisions des fameuses fiches de déclaration environnementale et sanitaire (FDES) concernant les produits de constructionl'empreinte carbone d'un bâtiment dépend d'un grand nombre de facteurs - en plus de ses matériaux et sources d'énergie - notamment de sa localisation, à proximité de lignes de transport ou non (lire p.59). Enfin, comme le note le politologue Vincent Martigny dans le 1 hebdo du 16 février 2022, « la grande limite de la transition écologique tient d'abord à la difficulté de concevoir quelle serait la réalité d'une société dans laquelle elle serait mise en œuvre ». De ce point de vue, on peut dire qu'il en va de même de l'architecture (lire p.10), transcription bâtie de la société, dont le caractère environnemental peine encore à trouver son esthétique et son langage.

 

Gilles Davoine, rédacteur en chef

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

PHOTO - 29305_1715005_k22_k1_3943755.jpg

Kengo Kuma déploie un origami d'ombre et de […]

18/05/2022

300 Le musée Albert-Kahn, à Boulogne-Billancourt, a enfin achevé sa mue. Lauréat du concours en 2012, Kengo Kuma a mené ce chantier complexe à son terme, avec la construction d'un bâtiment de 2 600 m2 et la restauration de neuf pavillons au cœur du sublime jardin du philanthrope. Le banquier et […]

PHOTO - 29305_1714979_k2_k1_3943599.jpg

Kengo Kuma - Portrait

18/05/2022

300 Né en 1954, Kengo Kuma est diplômé d'architecture de l'université de Tokyo en 1979. Il crée son agence au Japon en 1990, puis en France en 2008. Sur notre territoire, on doit à Kengo Kuma le Frac Provence-Alpes-Côte d'Azur à Marseille, la cité des arts et de la culture de Besançon, le conservatoire […]

Living Inside, Carte blanche à Chiharu Shiota - Musée national des Arts asiatiques

LE COCON ROUGE DE CHIHARU SHIOTA au musée Guimet - […]

17/05/2022

300 Le musée national des Arts asiatiques Guimet, à Paris, accueille jusqu'au 6 juin des œuvres de l'artiste japonaise Chiharu Shiota. Plusieurs pièces sont à découvrir en suivant un marquage rouge au sol qui court dans les étages. Une série de petits formats d'abord, où des toiles enferment différents […]

Résidence étudiante, Paris (XVe), NZI Architectes

À Paris, NZI transforme des bureaux en résidence […]

17/05/2022

300 A proximité du parc Suzanne-Lenglen (Paris XVe), l'agence NZI a reconverti un petit immeuble de bureaux en résidence étudiante bas carbone de 145 chambres. Un petit immeuble de bureaux marquait la fin d’une suite de barres de logements des années 1960, ensemble serpentant sur près de 400m dans le […]

PHOTO - 29036_1700648_k2_k1_3912846.jpg

La synergie urbaine d'une médiathèque nacrée près […]

16/05/2022

300 Signée Titan, cette médiathèque ludothèque située dans la périphérie d'Angers se détache de son contexte hétérogène pour mieux s'y insérer. Jouant de son apparente simplicité, elle multiplie les effets de transparence pour devenir un catalyseur urbain pensé à l'échelle de la petite commune. Ici, on […]

AMC n°305 - mai 2022, couverture

Le numéro de mai d'AMC est paru

16/05/2022

300 Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°305-mai 2022) et disponible en format numérique: un événement sur la rénovation de la station polaire Dumont d'Urville, un dossier sur les équipements de traitement des déchets, des détails "parements tuiles" et une matériauthèque "réemploi, […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital