Le numéro d'avril d'AMC est paru

Zoom sur l'image Le numéro d'avril d'AMC est paru
AMC 277

Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°277-avril 2019): un événement sur la difficile préservation de l’habitat parisien des années 1950, un dossier sur la construction biosourcée, des détails sur les containers habités et une matériauthèque consacrée au verre. Mais aussi les réalisations du mois: une résidence d’artistes à Berlin par Brandlhuber+EMDE, Burlon / Muck Petzet; le marché d’intérêt national de Rezé par Erik Giudice; une résidence étudiante à Gif-sur-Yvette par LAN/Vergély; une maison atelier à Lille par Clément Berton; enfin, la reconversion d'un garage à Bordeaux par Doazan+Hirschberger. En référence, la tour 3M (1974-1976) à Cergy-Pontoise par Paul Depondt.

 

Edito

 

Effondrement

Le constat est aujourd’hui unanime: on ne peut pas continuer comme ça. Le taux de carbone (CO2) dans l’atmosphère, en progression lente depuis la révolution industrielle, s’accentue à un rythme de plus en plus élevé, dépassant les prévisions les plus pessimistes. Il entraîne dérèglement climatique, pollution, destruction de la biodiversité. A force de puiser toujours plus de matières premières non renouvelables dans la Terre, elle s’épuise. Les limites de la planète sont connues. Et la croissance économique, depuis un siècle et demi, n’a bénéficié qu’à une minorité de la population mondiale. Si tout le monde vivait comme les Français, il faudrait trois Terre; comme les Américains, cinq. L’absurdité de ces scénarios, qui condamnent l’espèce humaine, n’a pas suscité pour l’heure de remise en cause réelle des modes de production et de consommation. Le risque politique est trop grand pour changer de modèle. Du coup, des voix de plus en plus nombreuses alertent sur la possibilité d’un effondrement de la civilisation industrielle d’ici dix à vingt ans. L’agronome Pablo Servigne, auteur de Comment tout peut s’effondrer et Une autre fin du monde est possible*, tente même d’imaginer, à partir de travaux scientifiques, ce qui pourrait lui succéder. Et de promouvoir un retour à des modes de vie plus autonomes, voire autarciques, en utilisant des ressources renouvelables et de proximité. La construction se prête plutôt bien à ce changement radical. Les matériaux biosourcés, par exemple, constituent d’excellents isolants, qui ne demandent qu’à se développer (lire p. 53). Déjà, en mai 1921, la revue La Science et la Vie prédisait un bel avenir à la maison de paille en préconisant «l’emploi, pour la construction des murs, de matières végétales produites à pied d’œuvre par la région où l’on veut bâtir: paille de blé, de seigle ou d’avoine, roseaux, ajoncs, genêts, ronces ou autres matières susceptibles d’être comprimées à l’aide de la presse à fourrage». Retour en arrière? Avec un pessimisme teinté de dérision, Yves Cochet, ancien ministre de l’Environnement, affirmait récemment: «Quel est le pays européen qui s’en tirera le mieux au moment de l’effondrement? L’Albanie! Pourquoi? Parce que la moitié de ses paysans utilisent encore la traction animale». Les derniers seront les premiers.

 

Gilles Davoine, rédacteur en chef

 

(*) Edités au Seuil respectivement en 2015 et 2018.

 

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

9 logements sociaux, MGAU Michel Guthmann architecture urbanisme, Paris XXe arr.

Logements sociaux en tissu faubourien, par MGAU […]

24/04/2019

L'agence MGAU Michel Guthmann architecture et urbanisme livre une opération de 9 logements sociaux dans les pentes de la colline de Belleville, à Paris (XXe arr.). Sur les pentes de la colline de Belleville (Paris XXe), neuf logements sociaux ont pris possession d’une […]

7eme braderie de l’architecture à Lille, 15 juin 2019

L'archi, en mode braderie à Lille

24/04/2019

Bradeux et chineurs architectes, la septième édition de la braderie de l'architecture se tiendra à Lille le samedi 15 juin 2019. La location de stands est ouverte. Des dizaines de stands tenus par des architectes, des étudiants et même des particuliers […]

11 logements sociaux, Maast architecture, Amiens (Somme)

11 logements sociaux bas carbone, par Maast

23/04/2019

Premiers de la région à être certifiés «Bâtiment bas carbone», ces logements conçus par l'agence Maast à Amiens se composent d'une structure mixte béton-bois, préfabriquée. Implantés au sud d’Amiens, […]

Clément Berton, architecte

Clément Berton, architecte - portrait

23/04/2019

Diplômé de l’école d'architecture de Lille en 2010, Clément Berton a créé son activité libérale en 2015. Avant de se lancer en son nom propre, Clément Berton a travaillé chez Lalou+Lebec, puis Tank, agence au sein de […]

Plongée dans les dédales de la recherche […]

19/04/2019

En quoi l’architecture pourrait-elle se prévaloir d’une forme de recherche scientifique objective? Pour tenter de répondre à cette question ancestrale, les étudiants de «l’Atelier recherche» de l’école d’architecture de […]

Appel à projets scénographique, festival We love green 2019.

Appel à projets scénographiques pour le festival […]

19/04/2019

Avis aux architectes amateurs de musique: le festival We love green, qui se tiendra les 1er et 2 juin 2019 dans le bois de Vincennes à Paris, est en quête de projets scénographiques. Date limite d'envoi des propositions: le 22 avril 2019. Chaque année, le festival de […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus