Le numéro d'octobre d'AMC est paru

Zoom sur l'image Le numéro d'octobre d'AMC est paru
AMC272

Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°272-octobre 2018): une enquête sur la caserne Pepe, onzième lieu infini de la Biennale de Venise, un dossier sur les bibliothèques hybrides, des détails sur les plafonds dessinés et une matériauthèque consacrée aux imitations. Mais aussi les réalisations du mois: un immeuble de bureaux à Clichy-Batignolles (Paris XVIIe) par Chartier-Dalix et Brenac&Gonzalez, le musée de Cluny (Paris Ve) par Bernard Desmoulin, une résidence pour chercheurs à Villefranche-sur-Mer par CAB, une salle de basket à Calais par bureau faceB, ainsi que des ateliers à Londres par Emrys. En référence, la sculpturale tour Totem d'Andrault et Parat au Front de Seine, à Paris (1976-1979).

 

Edito

 

Immodestie


Politiquement, l’architecture souffre depuis des décennies –depuis qu’elle est sortie du giron des «beaux-arts»– de son caractère transversal, à cheval sur l’esthétique, l’économique, le social et le technique. En témoignent ses nombreux changements de tutelle, entre le défunt ministère de l’Equipement et celui de la Culture. En témoigne aujourd’hui la frénésie législative sur les sujets qui la concernent –le logement, la restructuration du monde HLM, l’innovation dans le bâtiment, la revitalisation des territoires…– sans qu’elle ne soit jamais citée ni que la question de sa qualité ne soit posée. L’architecture est partout, donc nulle part. Peut-elle encore, au quotidien, «améliorer le monde»? Il semble qu’il n’y a plus guère que les architectes qui ont la faiblesse –et la légitime immodestie– de le penser. Prenons la toute récente loi Elan, qui réforme le logement. Députés et sénateurs se sont accordés le 19 septembre sur un texte où il n’est nulle part question d’architecture. Dans son objectif déclaré de «construire mieux, plus et moins cher», il est clair que seuls les deux derniers termes ont été pris en compte. Car donner la possibilité aux bailleurs sociaux de se passer du concours –moment privilégié de la réflexion– confinera le logement dans une standardisation figée. Prenons l’innovation, rendue quasi impossible par les normes et réglementations. La plus grande confusion règne: la loi LCAP de 2016 a institué un «permis de faire» –limité à la sécurité incendie et à l’accessibilité–, transformé et étendu en «permis d’expérimenter» dans la loi Essoc du 10 août (lire AMC n° 271). Et le 6 septembre, le ministère de la Cohésion des territoires ­présentait les sept lauréats d’un «permis d’innover», lancé avec ­Euratlantique, Euroméditerranée et Grand Paris Aménagement: bâtiments réversibles, béton recyclé, systèmes bioclimatiques, mais aussi boîtes à lettres grand format pour faciliter l’e-commerce! Prenons enfin les territoires. Le 20 septembre, le même ministère annonçait un plan de développement sur trois ans des «tiers lieux» –ces bâtiments hybrides qui réunissent plusieurs fonctions tout en créant du lien social. Depuis plusieurs années déjà, les bibliothèques ont évolué dans ce sens grâce à des élus, des programmistes et des architectes éclairés (lire notre dossier p. 55). Ils n’ont pas attendu les recommandations ministérielles pour œuvrer et s’adapter aux changements sociétaux.

 


Gilles Davoine, rédacteur en chef

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

Workforce

Dans l’Oise, 3e édition d’Usimages, biennale […]

24/05/2019

Jusqu’au 15 juin 2019 se déroule la 3e biennale de photographie consacrée au patrimoine industriel Usimages. Organisée par l’agglomération Creil Sud Oise, avec le concours de Diaphane, pôle photographique en Hauts-de-France, elle interroge cette […]

Patrick Bouchain, l'architecture comme relation. Texte d'Abdelkader Damani. Postface de Pierre Frey

L'inventaire de Patrick Bouchain - Livre

24/05/2019

S'il fait des émules toujours plus nombreux, Patrick Bouchain, grand prix de l'Urbanisme 2019 demeure une figure unique dans le paysage des architectes français. Inclassable, il pourrait passer pour un gourou tant il est passé maître dans l'art de captiver ses […]

AL_A - Extension du musée Victoria & Albert, à Londres

L'extension du musée Victoria & Albert, à Londres, […]

23/05/2019

Plus grand musée d’art et de design au monde, le V&A abrite une collection permanente de plus de 2,3 millions d’objets couvrant plus de 5 000 ans de créativité humaine. En 2017, il a fait l'objet d'une extension, dont le projet a été […]

Rendez-vous à suivre

Neuf rendez-vous d'architecture, du 23 au 29 mai

23/05/2019

Expos, conférences, visites… les rendez-vous sélectionnés cette semaine par la rédaction d'AMC. Biennale internationale des métiers d’art et de la création Du 22 au 26 mai, au Grand Palais, à Paris revelations-grandpalais.com […]

Les logements de la Gare d'eau, à Lille - Ch-H Tachon, 2019

À Lille, Charles-Henri Tachon livre 54 logements […]

22/05/2019

Pour qu’une place existe, elle se doit d’être tenue par les bâtiments qui la bordent. C’est de ce postulat que Charles-Henri Tachon et son équipe sont partis pour élaborer l’opération de 54 logements située sur la nouvelle place de la […]

Charles-Henri Tachon, architecte

Charles-Henri Tachon - Architecture et paysage

22/05/2019

Diplômé de l’école d’architecture de Paris-Tolbiac en 1996, Charles-Henri Tachon fonde son agence en 1999 à Paris et à Mercurey (Saône-et-Loire), dont il est originaire. Charles-Henri Tachon pense l’architecture comme une expérience […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus