Le numéro d'octobre d'AMC est paru

Zoom sur l'image Le numéro d'octobre d'AMC est paru
AMC272

Au sommaire du numéro d'AMC qui vient de paraître (n°272-octobre 2018): une enquête sur la caserne Pepe, onzième lieu infini de la Biennale de Venise, un dossier sur les bibliothèques hybrides, des détails sur les plafonds dessinés et une matériauthèque consacrée aux imitations. Mais aussi les réalisations du mois: un immeuble de bureaux à Clichy-Batignolles (Paris XVIIe) par Chartier-Dalix et Brenac&Gonzalez, le musée de Cluny (Paris Ve) par Bernard Desmoulin, une résidence pour chercheurs à Villefranche-sur-Mer par CAB, une salle de basket à Calais par bureau faceB, ainsi que des ateliers à Londres par Emrys. En référence, la sculpturale tour Totem d'Andrault et Parat au Front de Seine, à Paris (1976-1979).

 

Edito

 

Immodestie


Politiquement, l’architecture souffre depuis des décennies –depuis qu’elle est sortie du giron des «beaux-arts»– de son caractère transversal, à cheval sur l’esthétique, l’économique, le social et le technique. En témoignent ses nombreux changements de tutelle, entre le défunt ministère de l’Equipement et celui de la Culture. En témoigne aujourd’hui la frénésie législative sur les sujets qui la concernent –le logement, la restructuration du monde HLM, l’innovation dans le bâtiment, la revitalisation des territoires…– sans qu’elle ne soit jamais citée ni que la question de sa qualité ne soit posée. L’architecture est partout, donc nulle part. Peut-elle encore, au quotidien, «améliorer le monde»? Il semble qu’il n’y a plus guère que les architectes qui ont la faiblesse –et la légitime immodestie– de le penser. Prenons la toute récente loi Elan, qui réforme le logement. Députés et sénateurs se sont accordés le 19 septembre sur un texte où il n’est nulle part question d’architecture. Dans son objectif déclaré de «construire mieux, plus et moins cher», il est clair que seuls les deux derniers termes ont été pris en compte. Car donner la possibilité aux bailleurs sociaux de se passer du concours –moment privilégié de la réflexion– confinera le logement dans une standardisation figée. Prenons l’innovation, rendue quasi impossible par les normes et réglementations. La plus grande confusion règne: la loi LCAP de 2016 a institué un «permis de faire» –limité à la sécurité incendie et à l’accessibilité–, transformé et étendu en «permis d’expérimenter» dans la loi Essoc du 10 août (lire AMC n° 271). Et le 6 septembre, le ministère de la Cohésion des territoires ­présentait les sept lauréats d’un «permis d’innover», lancé avec ­Euratlantique, Euroméditerranée et Grand Paris Aménagement: bâtiments réversibles, béton recyclé, systèmes bioclimatiques, mais aussi boîtes à lettres grand format pour faciliter l’e-commerce! Prenons enfin les territoires. Le 20 septembre, le même ministère annonçait un plan de développement sur trois ans des «tiers lieux» –ces bâtiments hybrides qui réunissent plusieurs fonctions tout en créant du lien social. Depuis plusieurs années déjà, les bibliothèques ont évolué dans ce sens grâce à des élus, des programmistes et des architectes éclairés (lire notre dossier p. 55). Ils n’ont pas attendu les recommandations ministérielles pour œuvrer et s’adapter aux changements sociétaux.

 


Gilles Davoine, rédacteur en chef

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Saisissez le code de sécurité*

Saisir le code

*Informations obligatoires

L'ISMO, Institut des sciences moléculaires d’Orsay, par KAAN Architecten

KAAN et FRES réalisent le nouvel écrin de […]

16/10/2018

Dès la rentrée universitaire de 2018, l’ISMO, Institut des sciences moléculaires d’Orsay, s’est installé sur le plateau de Saclay, dans ses nouveaux locaux, signés KAAN Architecten. Derrière son apparence massive et stricte, le […]

L'artiste Brusk s'invite sur le chantier des Ateliers Gaité, de l'agence MVRDV

Arrêt sur chantier : Brusk s'invite aux Ateliers […]

16/10/2018

En attendant le lancement des Ateliers Gaité dans le quartier Montparnasse à Paris, l'opérateur Unibail-Rodamco-Westfield invite des artistes contemporains à investir le chantier en cours. La fresque du street-artiste Brusk est à découvrir sur la […]

Exemple de mobilier développé lors la première édition de Forme publique, 2012

Et si vous dessiniez le futur mobilier urbain de […]

16/10/2018

Jusqu’au 19 novembre 2018, La Défense de Paris invite des équipes de créateurs et d’industriels pour imaginer le mobilier urbain de demain. Pour la quatrième édition de la manifestation biannuelle Forme publique, architectes et designers devront […]

Le musée des Beaux-Arts des Grisons livré en 2016 à Chur, par Barozzi Veiga

Le monolithe du musée des Beaux-Arts de Coire, […]

15/10/2018

Après un premier travail de restauration dirigé par Peter Zumthor, le musée des Beaux-Arts a chargé les architectes barcelonais Fabrizio Barozzi et Alberto Veiga de réaliser son extension. Depuis, l'historique Villa Planta du XIXe siècle est […]

Paul Andreu

Paul Andreu, spécialiste de l'architecture […]

15/10/2018

Ingénieur et architecte, Paul Andreu s'est éteint à l'âge de 80 ans, le jeudi 11 octobre 2018 à Paris. Entre autres distinctions, Grand Prix national d'architecture de 1977, il restera célèbre pour ses nombreuses réalisations […]

Trophée béton

Conférence de lancement du 2e Trophée béton Pro

15/10/2018

Organisé par Bétocib, CIMbéton, le Trophée béton Pro est une distinction biennale qui récompense plusieurs constructions architecturales réalisées en béton. A l'occasion du lancement de la 2e édition, l'architecte Philippe […]

Une marque

Groupe Moniteur Infopro Digital

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus